Fiche technique de Dishonored 2 :

Dishonored 2 test box art
Développeur :
Arkane Studios
Éditeur :
Bethesda Software
Date de sortie : 11 Novembre 2016 sur PS4, Xbox One et PC
Type : Action/infiltration
Multi : non
Langue : français

Quatre ans se sont écoulés depuis la sortie de Dishonored qui apporta beaucoup au genre action/infiltration. Aujourd’hui, les français d’Arkane Studio nous livre un deuxième opus toujours en proposant cette unique signature artistique et une singularité de gameplay qui s’est vu largement amélioré cette année. Certes, Dishonored n’est pas ce genre de jeu pour lequel on attend des graphismes dignes d’un Uncharted 4, mais il est de ces rares jeux à proposer un level design exquis offrant au jeu une rejouabilité incroyable.

Deux héros, une histoire

Dans Dishonored 2, le joueur se retrouve plongé dans une nouvelle aventure se déroulant 15 ans après les événements de Dishonored. Alors qu’Emily Kaldwin s’apprêtait à rendre hommage à sa mère pour le 15ème anniversaire de sa mort aux côtés de son père et protecteur royal Corvo Attano, voilà que la sœur de la reine défunte, Delilah Kaldwin, vient réclamer son trône avec arrogance. À partir d’ici, Dishonored 2 offre le choix inédit aux joueurs d’incarner Corvo, le héros assassin du premier opus, ou la jeune Emily s’étant longuement entraînée à faire face à toute situation hostile. Bien que le choix du personnage influence peu le script et le déroulement de votre aventure, la différence se fait surtout ressentir au niveau des pouvoirs surnaturels des personnages. Ainsi, le joueur peut délibérément choisir de poursuivre les événements de l franchise Dishonored avec Corvo, le personnage auquel tous les joueurs ont été habitués ou s’essayer aux nouveaux pouvoirs intéressants et spectaculaires de notre nouvelle protagoniste féminine. Après avoir choisi votre personnage (qui ne sera en aucun cas interchangeable durant la campagne), celui-ci se fera capturer par Delilah, alors que l’autre se fera transformer en statue de marbre sans donner de nouvelles pendant un petit moment.

L’art de l’élimination, et de la furtivité

Ce qui paraît le plus évident lors du parcours de Dishonored 2 pendant les quelques premières heures est l’étonnante variabilité de gameplay offerte par la diversité des armes que nous pouvons obtenir. Chacune d’elle offrira un gameplay unique comme la lame, l’arbalète ou le pistolet, mais elles seront surtout accompagnées d’améliorations pouvant être débloquées au fil de votre progression. En marge de cet arsenal, on retrouvera aussi un arbre de compétences pour les pouvoirs d’Emily, ce qui vous donnera plus de possibilités d’approches furtives ou de façons de tuer l’ennemi si vous êtes plutôt axé action. Celui-ci pourra être complété à l’aide de runes éparpillées dans le monde de Dishonored 2, à côté desquelles vous retrouverez également des Charmes d’Os, d’étranges objets destinés à apporter des bonus passifs à Emily et Corvo, par exemple le fait de défavoriser l’attaque des mouches de sang à votre égard, la nouvelle peste du jeu.

Chaque mission désigne un point d’objectif pouvant être atteint de multiples façons, et c’est ce qui fera d’ailleurs la force de ce Dishonored 2, tout comme le premier titre. Pour vous y aider, vous aurez des déplacements rapides, des bullet-time pour éliminer un ennemi alors que vous sautez, des pouvoirs de manipulation ou tout simplement vos talents de bandit. Les compétences du personnage ne sont effectivement pas votre seule option, et Dishonored 2 met en place un système de furtivité assez complet. C’est-à-dire que vos ennemis seront toujours à l’affût, prêts à bondir sur le moindre bruit louche ou une silhouette étrange. Ce sera donc à vous à faire attention, à marcher accroupi et en silence, épier les faits et gestes de vos cibles et les neutraliser en silence. Si cette option ne vous plait pas, vous pourrez toujours foncer dans le tas, parer les coups des soldats avec votre lame pour leur rendre la pareille et les égorger vifs, cela fonctionne tout pareil, mais retire tout de même un peu de charme à cette ambiance sombre, hostile et pourtant étrangement paisible de Dishonored 2.

Emily Dishonored 2Refusez le cadeau des ombres

En ayant sélectionné le mode facile comme difficile du jeu, une option permet d’enrichir et corser votre manière de jouer. En effet, lors de l’attribution de vos pouvoirs par le mystérieux Outsider lors de votre premier rêve éveillé, une option vous permettra de refuser ce cadeau de la part de ce personnage et ainsi poursuivre votre chemin sans aucun pouvoir surnaturel. Ceci vous poussera vers un gameplay plus terre à terre où la tactique sera de mise et vos nerfs seront mis à rude épreuve.

Pouvoirs de l'ombre dishonored 2Pas de fast-food, que de la gastronomie

Le level design de la franchise Dishonored est ce qui aura largement fait son succès. En effet, les développeurs d’Arkane nous offrent à nouveau des lieux d’explorations mélangeant secrets et histoires annexes par dizaines. Alors que la découverte du jeu dans le mode chaos (où le meurtre est constant dans votre façons de jouer) pourrait vous faire rater de nombreux détails intéressants, la possibilité de parcourir le jeu de manière réfléchie vous donnera l’occasion de visiter des lieux de map ne nécessitant pas votre passage pour la progression du scénario. Et c’est précisément dans ces endroits que se cachent de subtils clins d’oeil, des objets intéressants ou des pages d’histoires indispensables pour comprendre et assimiler tous les méandres de l’histoire de Corvo et Emily. Nous sommes ici en face d’un jeu n’offrant pas une énorme durée de vie si votre premier run a pour objectif d’atteindre la zone finale en un rien de temps, mais qui se voit triplée voir quadruplée si vous prenez le temps d’apprécier entièrement le travail des développeurs sur ce Dishonored 2 aux maps époustouflantes regorgeant de mystères. Cela dit, speed-runner un Dishonored n’a pratiquement aucun mérite tant vous aurez raté de détails essentiels sur le jeu. Après tout, Dishonored c’est comme un grand vin: ça se déguste pour en savourer tous les arômes.

Dishonored 2 Crown killerPar sa direction artistique tout aussi remarquable, Dishonored 2 nous embarque à nouveau dans un monde où les personnages aux caractères grossiers et cette ambiance steam punk du 19e siècle dessinent un monde prenant d’un peu tous les arts. Après avoir quitté l’Unreal Engine 3 pour le Void, le côté technique de la modélisation et le rendu visuel final n’a pas vraiment bougé, mais reste tout aussi efficace et n’enlève rien à l’identité de cette nouvelle série, si bien même que les petits défauts perceptibles resteront pardonnables tant le jeu nous immerge dans son aventure.

Dishonored 2 reste à nouveau un très grand cru pour cette année. Le studio Arkane montre ici sans grand mal qu’il maîtrise l’art de la création de niveaux, tout en y ajoutant sa patte artistique certes archaïque pour certains, mais qui fait tout le charme de la franchise. La rejouabilité y est énorme, les possibilités innombrables et la trame narrative irréprochable. Le soft offre du divertissement, de l’immersion et un gameplay extrêmement varié, unique en son genre et presque innovateur. Que demander de plus?

Points positifs:

  • Un level design exquis
  • Une direction artistique authentique
  • Une trame narrative très satisfaisante
  • Une ambiance sombre et steampunk unique
  • Le choix entre Corvo et Emily
  • Un gameplay extrêmement varié
  • Des secrets, des histoires annexes, des compétences à gogo

Points négatifs:

  • Un petit manque d’innovation dans les graphismes
  • Une certaine rigidité dans les personnages

SITE OFFICIEL DE DISHONORED 2


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here