Nous avons pu tester Gran Turismo Sports sur le stand de Sony à la Paris Games Week cette année. Parmi les 10 postes de pilotage de Gran Turismo Sports, nous avons pris part à une course, volant en mains.

Gran Turismo Sports semble plus réel que jamais

Si vous attendiez un jeu de simulation de course très réaliste, Gran Turismo Sports est vraiment magnifique. Tout est extrêmement bien travaillé dans les moindres détails, jusqu’aux reflets du soleil sur les voitures. Les environnements semblent également bien modélisés, la direction artistique du titre atteint un très bon niveau de réalisme. Dans la démo proposée à la Paris Games Week, nous avions le choix entre 12 véhicules et notre choix s’est porté envers la Bugatti Veyron. Malheureusement nous n’avions pas le son, donc nous ne pouvons pas nous prononcer sur ce point. La conduite est également très réaliste, souple et sans failles. Maintenant, nous avons à peine effleuré les capacités de Gran Turismo Sports et tout ce qu’il peut apporter, puisque le circuit proposé étant un simple halo à terminer en 10 tours. Il n’y avait donc pas de virages serrés à négocier, mais on a pu profiter de très bonne ligne droite, pour voir ce que notre machine avait dans le ventre, et ça décoiffe.

Gran Turismo SportsComme dans tous jeux de simulation de courses, nous avions le choix entre une boite mécanique ou manuelle, et une assistance à la conduite plus ou moins forte, jusqu’à même pas d’assistance du tout. Les voitures voyaient leurs caractéristiques s’afficher de manière dynamique à l’écran lors du choix de votre machine de course. Étrangement, ce sont les distances de la voiture qui était affiché et non comme habituellement la puissance, l’accélération ou la vitesse max que peut atteindre le véhicule.

Gran Turismo Sports est toujours prévu pour l’année 2017 sur PlayStation 4, sans plus de précisions. Il saura convaincre les néophytes en conduite tout comme les professionnels.

LAISSER UN COMMENTAIRE