Fiche technique de World of Warcraft : Legion :

WoW Legion Boite

Développeur : Blizzard
Éditeur : Blizzard Activision
Date de sortie : 30 août 2016 sur PC
Type : MMORPG
Langue : Français

Leader depuis 2005 dans le domaine des MMORPG, World Of Warcraft a su s’imposer rapidement comme une référence pour de nombreux joueurs, fans de médiéval fantasy. Avec Legion, Blizzard signe la 7e extension de son titre phare et compte nous emporter jusque dans une bataille sanglante pour la survie d’Azeroth. Êtes-vous prêt à rejoindre les défenseurs de l’alliance et de la horde ?

Partez à la conquête des Îles brisées

L’histoire prend place peu de temps après la fin du dernier raid de Warlords of Draenor. Gul’dan, de retour en Azeroth, compte bien aider la légion à envahir et dévaster ce monde. Sous les ordres du démon Kil’jaedan, Gul’dan parvient à se servir du tombeau de Sargeras pour ouvrir un nouveau portail sur les îles brisées, ces dernières servent désormais de repaires à des créatures démoniaques toujours plus nombreuses.

Le combat vous emmène loin derrière les lignes ennemies, il vous faudra libérer chaque région des îles brisées, chasser les serviteurs de l’orc maléfique et aider les habitants. Chaque région possède son histoire et une situation bien particulière, ainsi vous pourrez vivre une histoire inspirée de la mythologie nordique auprès des Vrykuls de Tornheim, affronter les forces Naga en Azsuna ou encore visiter la superbe Suramar, l’ancienne maison des Elfes de la nuit, désormais entre les mains des Sacrenuit.

Un PVE classique mais des métiers revisités

Avant de pouvoir prétendre affronter Gul’dan et les Sacrenuit, il vous faudra vous équiper et monter en niveau. Comme à chaque extension, la course à l’équipement fait son retour, préparez-vous à parcourir chaque zone pour gagner de l’équipement et mettre à la poubelle celui durement gagné dans Warlords Of Draenor. Néanmoins, je vous conseille fortement de ne pas vous ruer sur les quêtes sans prendre le temps d’analyser et de comprendre les enjeux de chaque personnage et factions au cours de la progression. Blizzard a fait un travail très correct rendant chaque zone intéressante. Vous passerez à côté de beaucoup de choses si vous vous focalisez uniquement sur la vitesse de leveling et les récompenses de quêtes. Tout vient à point à qui sait attendre, alors profitez !

Vous pourrez également vous attarder sur les métiers qui ont eu le droit à une refonte dans cette extension. Blizzard a bien compris la déception des joueurs suite à l’évolution des métiers dans Warlords of Draenor, ils ont donc souhaité rendre les métiers plus utiles, et ce, par plusieurs moyens. Premièrement, l’apparition des rangs de recettes indique à quel point vous maîtrisez cette recette (évalué de 1 à 3), plus votre maîtrise est importante, plus l’objet sera efficace et/ou son coût de fabrication sera réduit. En parlant de recettes, ces derniers pourront êtres obtenues via des quêtes et/ou des PNJ spéciaux acceptant une monnaie bien précise selon les cas. L’intérêt de ces recettes se voit augmenté, car certains métiers seront indispensables pour obtenir certaines reliques ou cosmétiques (voir des objets fun). Blizzard a également retiré la limitation d’objet épique lié au craft.

Legion fait également apparaître deux nouvelles ressources : le sang de Sargeras et l’Obliterum. Le premier sera obtenu via les métiers de récoltes, les events mondiaux et les boss de donjons/raids et sera présent dans la composition de nombreuses recettes épique (notamment des montures). Quant à l’Obliterum, vous pourrez l’obtenir à Dalaran en échange d’objet issu de production artisanale et n’ayant aucune utilité pour vous. Cet échange vous permettra d’obtenir de la cendre d’Obliterum qui vous sera indispensable pour améliorer le niveau des objets que vous fabriquez.

Manier une arme légendaire et gérez votre domaine de classe

Impossible de citer les nouveaux objets sans parler des armes prodigieuses. Vous aurez désormais l’opportunité de brandir Porte-Cendres ou encore Doomhammer face à la légion ardente. Une quête spécifique donnera l’occasion à chaque personnage d’obtenir une arme prodigieuse ayant un lien fort avec l’histoire d’Azeroth. Cette arme pourra être améliorée au fur et à mesure de votre progression dans les îles brisées, et vous donnera accès à de nouveaux pouvoirs et bonus. Vous aurez également accès à un nouveau quartier général dépendant de votre classe.

Le domaine de classe vous permettra d’accéder à une forge dans le but d’améliorer votre arme. Vous pourrez également envoyer vos serviteurs en missions de la même manière qu’en Draenor. Une ressource liée à votre domaine vous sera nécessaire pour envoyer vos champions en missions, améliorer votre équipement et recruter de nouveaux serviteurs. Avec un peu de recul, ce domaine de classe n’est autre qu’un fief de Draenor 2.0.

Les chasseurs de démon rejoignent la bataille

Là en revanche on peut parler d’une véritable nouveauté avec l’arrivée des Illidaris, alias les chasseurs de démons. Les Illidaris sont des combattants qui ont été formés par Illidan Hurlorage en personne. Ce dernier fut le premier elfe de la nuit à se servir de la magie gangrenée afin de luter contre la légion ardente. Il gagna ainsi en puissance et put renverser le cours de batailles qui semblaient perdues. Les terribles sacrifices auxquels il dut consentir furent cependant mal perçus par ses congénères elfes, ce qui suscita leur effroi et leur dégoût, menant ainsi à son emprisonnement. Les Illidaris autrefois emprisonnés avec lui sont désormais libres et aident à la défense d’Azeroth. Comme leur mentor, les Chasseurs de démons exploitent la puissance des créatures démoniaques qu’ils massacrent et gagnent ainsi de nouveaux pouvoirs liés à la magie chaotique et gangrenée. Ceci n’est cependant pas sans risques puisque les Illidaris se transforment petit à petit sous l’effet de cette magie démoniaque, se transformant en tout ce qu’ils haïssent. Ils sont cependant convaincus que cette magie est essentielle pour tenir tête à la Légion ardente et sont donc prêts à tous les sacrifices.

En jouant chasseur de démons, vous commencerez l’aventure au niveau 98 avec une quête spéciale servant d’introduction à l’extension. Il faut noter que vous ne pourrez créer qu’un seul chasseur de démons par serveur, et qu’il vous faudra au moins un personnage LvL 70 pour accéder à cette classe. Cette classe vous donnera accès aux rôles de Tanks ou de DPS avec un gameplay « hors du commun » si l’ont doit comparer avec les autres classes du jeu.

L’escalade fait ses débuts dans Legion

Une nouveauté plutôt fun de Legion est l’ajout d’un grappin vous permettant d’escalader monts et bâtiments (à condition qu’ils soient prévus pour). De cette manière, vous pourrez accéder à différents coffres, PNJ et autres endroits cachés. Certaines zones comme Tornheim sont parfaites pour ce type d’exploration et vous passerez un bon moment à exploiter toutes les possibilités de cet outil tout en prenant plaisir à découvrir un tas d’endroits secrets. Ce petit plus qui peut sembler dérisoire apporte une plus-value indéniable, car il remet le plaisir d’explorer au centre du jeu, élément indispensable pour un MMORPG. Il est d’ailleurs dommage de ne pas le trouver dans certaines régions.

Graphiquement, ça vieillit bien

D’un point de vue graphique, les artistes de chez Blizzard ont fait un travail remarquable. Jouant sur les limites techniques du jeu, les nouvelles textures HD apparus avec Warlords of Draenor et la patte graphique de Blizzard font des merveilles (Mention spéciale pour Tornheim, environnement nordique classique, mais parfaitement intégré dans l’univers de Warcraft). Alors oui, on est très loin d’un jeu Next-Gen de ce côté-là, mais si on prend en compte la date de sortie du jeu (2005) et les limitations techniques liées aux MMORPG, l’experience visuelle dans Legion reste très appréciable.

Qui dit nouvel opus Medieval-Fantasy, dit nouvelle bande-son épique. Et de ce côté nous ne sommes pas déçus non plus, avec Russel Brower et Neal Acree aux commandes d’un orchestre symphonique, Blizzard nous livre une superbe composition dans la ligné de leur production, sans trop de risque, mais terriblement efficace.

Un « Au Revoir » sous forme d’extension

Chaque extension faite par Blizzard est un peu une épreuve en soit, comment réussir à contenter une communauté de plus en plus exigeante, qui se nourrit d’un MMO avant de passer à une autre dès le contenu exploité ? Si les Hardcore Gamers auront vite fait de rusher leurs personnages au LvL 100 et de vider le Haut-Niveau de tout son contenu (avant de crier au scandale, car ils n’auront plus rien à faire), les autres joueurs prendront plaisir à explorer les îles brisées et à découvrir chaque secret du cette région. Chris Metzen a accompli beaucoup avec cette extension, sa retraite récemment annoncée me met la larme à l’œil. Chapeau bas monsieur Metzen, vous avez défendu Azeroth avec succès, il est temps pour vous de prendre un peu de repos bien mérité.

Pour Azeroth !

Points positifs :

  • De nouvelles mécaniques très agréables (armes prodigieuses, grappin, etc. …).
  • Des régions superbes.
  • Une histoire prenante …

Points négatifs :

  • … mais avec une écriture inégale selon les classes.
  • Le système du grappin sous-exploité.
  • Une refonte des classes qui ne plaira pas à tout le monde.

 

APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
8
PARTAGER
Article précédentDESTINY: les exclusivités Playstation présentées en vidéo
Article suivantBattlefield 1 : record de fréquentation pour une bêta
Passionné par les nouvelles technologies et l'innovation, je porte un intérêt particulier aux jeux vidéos et à la "gamification". Joueur de la première heure, bidouilleur de moteur de jeux et maintenant rédacteur pour 4WAG, j'ai la maladie du "touche à tout".

LAISSER UN COMMENTAIRE