Battlefield 2042 est enfin arrivé sur consoles et PC. Avec lui débarquent différents modes de jeu multijoueur aux aspects radicalement différents, mais on notera l’absence de mode solo qui fâche déjà bon nombre de fans. La recette de cette année peut-elle fonctionner avec autant de prises de risques ? C’est ce que nous allons voir, car le studio DICE est maintenant l’un des plus qualifiés pour créer des FPS à l’immersion profonde, face aux studios d’Activision travaillant sur des opus Call of Duty à la qualité inégale.

Battlefield 2042, une vision plus vaste sur next-gen

Pas la peine de passer une heure à écrire sur le fait que Battlefield 2042 ne possède pas de mode solo. C’est bien dommage, car en règle générale, DICE est plutôt consciencieux sur cet aspect et nous sommes peut-être passés à côté de quelque chose de très original en matière de shooter futuriste. Pour pallier à ça, les développeurs ont inséré différents modes multijoueurs diversifiant au maximum l’expérience de chacun.

Il y a d’abord le mode All-Out Warfare, Guerre totale, qui comprend deux objectifs différents sur de très grandes maps. Sur PS4/Xbox One, la taille de ces mêmes maps a été réduite ainsi que le nombre de joueurs porté à 32v32 contre 64v64 sur next-gen et PC. Pour caser ces 128 joueurs, le studio a préparé divers terrains de jeux très vastes.

Le problème est que ceux-ci sont finalement très vides et disposent de peu de bâtiments. Ces bâtiments, les lieux finalement les plus stratégiques, sont généralement répartis sur les différentes zones à capturer. En dehors de ça, il faudra régulièrement cavaler sur des kilomètres pour atteindre la zone  disputée. C’est assez frustrant et les débuts de partie sont ainsi très lents. DICE aurait peut-être du rétrécir la taille de ces maps ou viser des batailles de moins grande envergure.

All-Out Warfare, une guerre chaotique à grande échelle sur Battlefield 2042On comprend tout à fait l’idée derrière le fait d’opposer 2 équipes de 64 joueurs. Ces batailles à grande échelle sont l’essence même de la franchise. Mais poussé dans l’excès, ce nombre conséquent de joueurs rend le jeu en équipe très difficile. Il est clair que 128 joueurs tirant dans tous les sens, accompagnés d’hélicoptères, de chars, de véhicules tout-terrains est impressionnants sur papier, mais on a souvent l’impression que la magie n’opère pas et force est de constater que se battre tout seul dans son coin avec une centaine d’autres joueurs donne un sentiment d’impuissance et d’inutilité.

All-Out Warfare, une capture de zone où tout part en vrille

Dans ce mode All-Out Warfare, on y retrouve deux sous-modes différents. Il y a d’un côté le mode Conquête, le plus intéressant à nos yeux. C’est aussi celui qui nous a occupés durant la bêta du jeu. Il s’agit d’une capture de zones sur ces grandes maps. Les deux équipes se disputent de multiples points, sur un bateau, sur une route, dans un grand complexe industriel ou sur la rampe de lancement d’une fusée. Une fois qu’une équipe ne dispose plus de renforts (comprenez par là un nombre prédéfini de réapparitions), la partie est terminée et c’est la défaite.

Les parties très fastidieuses à cause de l'absence de team playLe second est Percée. Ici, une équipe attaque une autre défendant déjà plusieurs zones. Pour cet objectif, les maps utilisées sont plus petites et il faudra, comme son nom l’indique, percer les défenses ennemies pour contrôler les territoires. Il s’agit du moins bon des deux puisque lorsqu’on est attaquant, on part avec un handicap face à une équipe adverse qui passera son temps à ramasser les ennemis au Sniper derrière des éléments de décor. Encore une fois, le Team Play serait primordial pour assurer sa victoire, mais Battlefield 2042 ne donne que très peu de possibilités de fonctionner comme ça.

Hazard-Zone, grosse prise de risques par DICE

Vient ensuite le mode Hazard Zone, probablement la plus grande déception du jeu. Les soldats, appelés les « sans-patrie », sont plongés en escouades de 4 dans les 7 maps du mode Battlefield 2042 All-Out Warfare dans ce mode à 32 joueurs pour y récupérer un maximum de lecteurs de données pour ensuite les extraire par voie aérienne. Ici, deux choses principales ne collent pas. Dans un premier temps, le faible nombre de joueurs rend ces parties très lentes et inintéressantes.

Le second élément est l’unique vie mise à disposition des joueurs. Ici, il n’y a pas de réapparitions. Une fois que vous mourrez, vous devrez continuer la partie en spectateur, ce qui est très frustrant si vous avez passé le plus clair de votre temps à courir pour ramasser un ou deux malheureux lecteurs de données. Réussir ces disputes de ressources permettra à chacun d’obtenir des points pour obtenir de nouveaux équipements pour ce mode de jeu. C’est donc encore une fois une expérience de jeu en demi-teinte à moins d’y incorporer un faible nombre de réapparitions, et encore.

Battlefield 2042 Portal, peut-on faire du neuf avec du vieux ?

Enfin, Battlefield 2042 comprend un mode nommé Portal qui met en place le contenu de différents opus de la franchise. C’est ici le mode « bac à sable » du jeu. Tout le monde peut y créer son propre mode multijoueur avec ses règles et le contenu d’un autre jeu de la série. Le choix, bien qu’intéressant pour les fans, est étrange puisque DICE s’écarte encore une fois du concept initial de 2042 pour réutiliser du vieux contenu afin d’occuper ses joueurs.

Si l’on peut se plaindre du faible nombre d’armes futuristes présentes dans les modes principaux, Portal comprend différentes classes, armes et équipements d’excellents opus comme Battlefield 3, Battlefield 1942, Bad Company 2 mais il est aussi possible de créer son mode de jeu avec le contenu de BF 2042. Gardez en tête que Portal ne comprend hélas pas tout le contenu de ces 3 autres opus, mais uniquement 2 maps par jeu et une sélection d’armes et de spécialistes. Il constitue un mode intéressant dans la mesure où la créativité de la communauté sera bonne. C’est donc une expérience à part entière qui gagnera en intérêt au fil des semaines grâce au système de partage communautaire.

Un gameplay qui se veut plus accessible ?

Battlefield est très connu pour ses batailles stratégiques. À l’annonce de ce nouveau jeu, les développeurs se sont empressés de présenter les nouvelles classes de personnages, les « spécialistes ». Mais dans les faits, c’est l’accessibilité de ce nouveau jeu qui piétinera cette base fondamentale du gameplay. Histoire de permettre à chacun de sélectionner son personnage favori, du moins on ne voit que cette raison, DICE permet à n’importe quelle classe de s’équiper de n’importe quelles arme et équipement. Au final, ce système n’a plus lieu d’être et on marche ici sur les plates bandes de Call of Duty, avec le contexte en moins puisque les personnages ne profitent d’aucune introduction scénaristique. Du coup, on se retrouve avec 128 joueurs parachutés sur une énorme map pour faire son propre objectif d’éliminations sans prêter attention aux besoins de l’équipe en fonction du déroulement de la partie.

Pointons aussi du doigt le faible nombre d’armes de Battlefield 2042. Portées au nombre de 22, celles-ci sont finalement mal équilibrées et certaines favorites se retrouvent dès lors en très grand nombre en partie face à des joueurs pénalisés n’ayant pas encore pris la peine d’essayer différents modèles. Viennent également les véhicules qui entachent les parties de beaucoup de joueurs puisque l’objectif de certains n’est que d’en prendre un pour écraser les autres. C’est encore une fois très frustrant, d’autant plus que l’absence de réelles classes ne permet pas à certains joueurs de se concentrer sur l’élimination de ces véhicules tout au long d’une partie.

Il y a finalement très peu d'armes dans Battlefield 2042Quel bilan pour l’arrivée de Battlefield 2042 ?

Finalement, l’expérience de ce nouvel opus n’est pas celle que l’on espérait. Le titre de DICE et EA manque cruellement d’optimisation, que ce soit dans sa technique que dans le fond de son contenu. On se retrouve cette année avec un jeu de tir plus accessible qu’auparavant avec un contenu restreint et une envergure de bataille qui ne colle pas avec la méta. On se retrouve bien souvent largués sur d’immenses maps vides en jouant pour soi avec n’importe quel spécialiste et un équipement qui nous permettra d’effectuer le plus d’éliminations possible. Obtenir un blason doré est bien pour l’apparence dans le tableau social, mais l’absence de team play tue simplement l’intérêt fondamental de Battlefield par rapport à son concurrent, call of Duty.

Fort heureusement, tout n’est pas bon à jeter et le studio peut encore rattraper ce développement mitigé. On soulignera tout d’abord une très bonne réalisation esthétique pour une immersion totale. Le sound design est précis, les graphismes sont encore une fois au-dessus de la moyenne et le feeling avec les armes est excellent. Les parties sont explosives et personne n’est finalement à l’abri dans ces énormes champs de bataille. C’est un régal visuel, surtout sur next-gen avec une excellente gestion de la lumière, des ombrages et des effets de particules très poussés.

Les tempêtes sont également un élément perturbateur excellent lors des sessions de jeu. Bien qu’elles soient assez rares, celles-ci placent tout le monde sur un même pied d’égalité. On se demande alors si l’on doit continuer à tirer sur les ennemis et exploiter les forces de la nature ou simplement courir pour sa vie. Là aussi, la réalisation est excellente et Battlefield 2042 profite de tous ces éléments pour plonger chacun dans un chaos total qu’il serait plus agréable de vivre avec un meilleur équilibrage et un tem play plus strict.

Points positifs:

  • Un rendu visuel époustouflant, une immersion au top
  • Le feeling des armes est très bon
  • Le mode Portal intéressant pour toute la communauté et les nostalgiques

Points négatifs:

  • Des maps beaucoup trop grandes et vides sur next-gen, on passe son temps à courir
  • Un système de classe qui n’en est plus un
  • Les véhicules qui circulent et écrasent tous les joueurs, ce n’est pas très fun
  • Les éliminations spectaculaires finalement peu récompensées
  • Les parties à 64 joueurs, un concept anti team-play
  • Le jeu a encore beaucoup de bugs
  • Un très faible nombre d’armes qui plus est mal équilibrées
  • Le mode Hazard Zone peu intéressant et frustrant (une seule vie)
  • Pas de mode solo


Fiche technique de Battlefield 2042 :

Éditeur : Electronic Arts
Développeur : DICE
Date de sortie : 19 novembre 2021 sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X/S et PC
Type : FPS
Multi : oui
Langue : français

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
6,5
Article précédentForza Horizon 5 dépasse les 10 millions de joueurs, le plus gros lancement sur le Xbox Game Pass
Article suivantSifu sortira plus tôt que prévu
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here