Inglourious Basterds s’inscrit encore aujourd’hui comme l’un des meilleurs films sur le sujet de la Deuxième Guerre mondiale. C’est sur base d’un contexte historique toujours fascinant que Quentin Tarantino a su développer une histoire fictive déjantée et propulsée par un casting de luxe et un jeu d’acteur exceptionnel. Pourtant, tout le monde ne l’apprécie pas pour tout un tas de raisons.

Mais on ne peut rester insensible à la patte artistique si caractéristique du réalisateur. En particulier sur les différents plans de caméra qui profitent en 2021 d’une nouvelle jeunesse grâce à une remasterisation 4K disponible en Blu-ray.

La version 4K du film Inglourious Basterds au topInglourious Basterds, une aventure plus vibrante en HDR

Universal Pictures propose dès à présent un combo Blu-ray + 4K comprenant une version revigorée d’Inglourious Basterds. Nous dans un premier temps un affichage en HDR (HDR10 et HDR10+ sont disponibles) qui délivre un contraste amélioré avec des noirs plus profonds. Dès les premiers instants, ce HDR donne une nouvelle dimension à l’image avec des noirs intenses, précis, mais aussi des couleurs plus vibrantes. Il ne faut pas attendre bien longtemps avant de repérer les bénéfices du travail de remasterisation.

Il y a par exemple la scène où la petite Shosanna s’enfuit de sa ferme après le massacre de sa famille par les nazis. Le plan large donnant sur le champ par où elle part affiche une vive couleur verte pour l’herbe, accompagné d’une belle mixité de couleurs pour les feuilles qui tombent et, bien sûr, le noir percutant des costumes nazis.

Inglourious Basterds offre un meilleur rendu en 4K grâce au HDR
Cette scène est un autre exemple de la magie du HDR avec une palette de couleur plus nuancée et riche.

Un vrai gain visuel sur le Blu-ray sur upscaling de format 2K

C’est toute l’allure globale du film qui profite du HDR. Il n’y a pas seulement que la vibrance des couleurs intensifiée et les noirs approfondis qui renouvèlent l’expérience visuelle. Certains tons paraissant plutôt fades dans le Blu-ray sont maintenant plus naturels, comme les teintes de peau. Couplé au détail apporté par la résolution 4K, tout est plus vivant. Les cheveux, les barbes, le tissu des vêtements, le détail sur les structures en bois, les briques sont quelques exemples d’améliorations issues de la résolution malgré la réutilisation du master 2K original par Universal.

L’éclairage est lui aussi boosté. L’action est plus lumineuse. On peut faire l’exercice de constater ce nouveau degré de luminosité lorsque la caméra passe sur des feuilles blanches. L’image est donc très attractive et lisse. On conserve tout de même un léger grain d’image donnant un certain cachet à l’oeuvre.

Pas de chamboulement audio

La bande-son na hélas pas droit à une quelconque amélioration et reprend les pistes présentes sur le Blu-ray traditionnel. Nous avons donc une piste V.O. en DTS-HD Master Audio 5.1 ainsi qu’une VF en DTS Digital Surround 5.1, mais ce mix nous faisait déjà profité d’une très bonne immersion. Les basses fréquences, explosions, tirs de balle et, bien sûr, les scores sont intenses avec une présence exemplaire. Les échanges de dialogues sont aussi très clairs. La balance audio est très bien ajustée pour ne rien manquer.

Inglourious Basterds possédait déjà d’immenses qualités à sa sortie. Aujourd’hui, l’oeuvre est encore plus agréable à regarder avec un travail de remasterisation de qualité par Universal. Le constat est surtout flagrant sur l’utilisation du HDR avec des couleurs vibrantes, des noirs profonds, mais aussi un éclairage amélioré et des teintes plus naturelles. Cette nouvelle version embarque aussi tous les bonus précédemment fournis avec le film comme les scènes coupées de la version allemande, les featurettes des Inglourious Basterds de 1978 avec The Original Inglorious Basterds, A Conversation with Rod Taylor et Rod Taylor on Victoria Bitter et les interviews étendues du The New York Times Talks. Bref, le fan service est présent et, même si certains contenus ne sont pas de très bonne qualité, ils ont le mérite d’exister. Une bonne opportunité pour les amoureux de cinéma.

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
9
Article précédentBack 4 Blood détaille sa feuille de route
Article suivantAvis – Harley/Joker Criminal Sanity (Urban Comics)
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here