Fiche technique de Batman Trois Jokers:Fiche technique de Batman Trois Jokers

  • Prix : 18 EUR
  • Public : 12+
  • Collection : DC Black Label
  • Date de sortie : 01 octobre 2021
  • Pagination : 176 pages
  • Scénariste: Geoff Johns
  • Dessinateur: Jason Fabok
  • Contenu vo: Batman: The Three Jokers #1-3

Le célèbre auteur Geoff Johns est de retour aux côtés du dessinateur Jason Fabok avec Batman Trois Jokers (Three Jokers), un nouvel évènement DC Comics supposé bouleverser une fois de plus l’histoire du justicier masqué. Après un long report, le bouquin nous parvient enfin en édition française chez Urban Comics, pile à temps pour les fêtes de fin d’année. Et comme il s’agit d’un one-shot important, sachez qu’une édition Urban Limited numérotée est également prévue en décembre prochain. Mais qu’est-ce qui fait de ce Batman Trois Jokers un récit si particulier ?

Le secret du pire ennemi de Batman est enfin révélé : il n’existe pas un, mais trois Jokers. Le Clown, le Comique, le Criminel : chacun à sa manière, ces malfaiteurs au sourire carnassier ont infligé à Batman et à ses alliés des blessures tant physiques que psychologiques. Au moment où l’on retrouve des cadavres rappelant la première affaire du Chevalier Noir contre sa nemesis, Batman, Batgirl et Red Hood mènent l’enquête pour découvrir lequel des Trois Jokers est l’original… ou s’il existe vraiment. Mais le temps est loin d’avoir guéri toutes les blessures et la confiance entre les trois justiciers est, elle, passablement entamée…

Batman Trois Jokers, incontournable malgré lui

Cette nouvelle histoire, ce one-shot, n’est pas bien copieux. Il a toutefois le mérite de proposer un récit condensé, mais crédible, rempli d’action, de violence et d’éléments faisant écho à divers moments essentiels dans le développement de Batman, mais pas seulement. Effectivement, le titre du livre pourrait prêter à confusion puisque Batman se partage à parts égales l’enquête sur ces différents Jokers avec Jason Todd (Red Hood) et Barbara Gordon (Batgirl).

Au premier abord, on pourrait remarquer le fait dérangeant que Batman soit laissé peu en retrait au profit des deux autres héros meurtris par leur passé. Mais en réalité, Geoff John use habilement de divers faits cultes du passé de Batou pour solidifier le contexte de ce nouveau récit inédit. On se plaît en effet à retrouver divers clins d’oeil à l’excellent Killing Joke ou Un Deuil dans la Famille. Autant de comics qui ont également fondé l’identité du Joker et démontré son modus operandi si trouble, chaotique, imprévisible.

Trois Jokers se repose donc sur une base très solide et ne se crédibilise jamais. Geoff Johns connaît son sujet sur e bout des doigts et est épaulé par un dessinateur sachant parfaitement maîtriser son art pour faire ressortir toute la noirceur et la mélancolie de chaque personnage.

Trois criminels pour trois fois plus de plaisir ?

Dès les premières pages, c’est donc un véritable régal visuel. Trois Jokers présente des dessins aux traits précis. Les ombrages, les mimiques faciales et l’allure charismatique de chaque héros et vilain donnent un coup de fouet au récit, qui se place dans le DC Black Label pour une bonne raison. A l’image de Killing Joke qui dépeignait un Joker sadique et assoiffé de violence, Trois Jokers marche sur ses traces et sait pertinemment doser ses scènes gores. On ressent à la fois toute la rage de Red Hood, le sadisme des trois criminels, le coeur meurtri de Batman et, en contraste, la volonté de Batgirl d’aller de l’avant, devenir plus forte.

L’aspect psychologique de chaque personnage principal est aussi détaillé et retranscrit avec rigueur. Chacun a ses raisons de mener à bien cette mission et attraper ces trois criminels. En ce qui les concerne, les trois Jokers dépeints par le duo d’artistes représentent chacun l’une des facettes du personnage complexe mis en place en 1940. Nous ne vous en dirons pas plus pour ne pas gâcher l’effet de surprise, mais l’idée exploitée est en tout cas excellente et donne une brise de nostalgie aux fans de la première heure.

Batman Trois Jokers, intense voyage à travers les âges

Batman Trois Jokers, c’est donc un livre mélangeant modernité et nostalgie. L’histoire ne nécessite pas vraiment d’être plus étoffée et se suffit à elle-même. Il y a de l’action, tout se passe sans tirer en longueur et Geoff Johns prouve qu’il maîtrise son sujet. De son côté, Jason Fabok parvient à nous époustoufler grâce à ses planches misant tout sur la retranscription des séquelles psychologiques de chaque personnage avec des expressions faciales très détaillées. Mention spéciale également pour la palette de couleurs utilisée, souvent terne, insufflant une atmosphère glaciale sur cette nouvelle enquête riche en rebondissements. Un livre qui marquera sans doute les lecteurs et qui s’inscrit déjà comme un récit de référence dans l’univers de DC Comics.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here