Après nous avoir présenté une toute nouvelle gamme de produits esport, dont faisait partie les souris Prime et Prime +, SteelSeries s’attache maintenant au lancement de la souris Prime Mini. Ce modèle réduit tâche de reprendre les points forts de cette nouvelle gamme de compétition en gardant une certaine sobriété esthétique et ergonomique. Ce mélange peut-il fonctionner sur base de dimensions réduites ?

Quoi de neuf pour la souris SteelSeries Prime Mini ?

Avec de si nombreuses déclinaisons, on est en droit de se demander ce qu’apporte vraiment cette nouvelle souris. Premièrement, on peut immédiatement pointer du doigt ses dimensions revues à la baisse. Elle reprend exactement les mêmes courbes que ses grandes soeurs, mais s’allège de 12% en passant de 69 grammes pour le modèle Prime à 61 grammes pour celui-ci. A la mesure, on passe ici de 125×68 mm à 120×66 mm. Ce changement sera obligatoirement à prendre en compte lors de l’achat pour les joueurs avec de grandes mains. La maniabilité avec la prise en paume ou en griffe peut varier en fonction de la morphologie de chacun. Il ne faut donc pas hésiter à demander un essai.

La texture du plastique recouvrant le modèle est très légèrement texturé et tient bien dans la main. Sous la souris se situent deux petits patins en PTFE à l’avant et un situé le long de l’arrière pour une glisse très souple. Afin d’accompagner cet esprit de légèreté et de mobilité, le câble de recharge USB-A vers USB-C est fait d’un maillage en microfibre souple. Esthétiquement, ce modèle 2021 n’embarque qu’une seule zone RGB. Il s’agit de la molette éclairée de part et d’autre. Le logo de la marque est quant à lui garvé à l’arrière de la coque.

SteelSeries se met sérieusement à l’optique

La SteelSeries Prime Mini ne fait pas dans la dentelle et embarque un capteur optique TrueMove Pro offrant un suivi 1:1. En pratique, sachez que la précision de cette souris est tout simplement impeccable, pouvant aller jusqu’à 18 000 DPI pour 450 IPS. La crème de la crème qui peut aussi supporter des accélérations maximums de 50g, un score supérieur à la moyenne des autres modèles du fabricant.

Mais ce n’était pas sans compter sur le savoir-faire de la marque qui colle désormais au train de Razer en intégrant cette fois-ci des switchs prestiges OM. Il s’agit de modèles magnétiques optiques offrant un temps de réponse quasi nul. Ce résultat est atteint en combinant le capteur optique au ressort grand format et à la connexion magnétique. Ces switchs ont sur papier une excellente durée de vie montée à 100 millions de clics.

Les nouveaux switchs optiques de SteelSeries sur la souris Prime MiniCôté personnalisation, le SteelSeries Prime Mini n’est fatalement pas la plus complète du constructeur. Encore une fois, l’accent est ici placé sur la compétition. Et le plus important pour un joueur esport, outre les performances, est l’accès instantané à diverses configurations. Grâce à un bouton dédié placé sous la souris on accès ainsi à 4 fréquences différentes et jusqu’à 5 CPI préconfigurés ou personnalisés avec le logiciel maison et gratuit SteelSeries Engine.

Le minimum de cette SteelSeries Prime Mini vous suffira-t-il ?

Vous l’aurez compris, cette nouvelle souris SteelSeries Prime Mini est avant tout créée pour embarquer des mécaniques performantes tout en permettant de garder la main sur différents profils en allant à l’essentiel. Ici, on ne s’encombre ni d’un nombre ahurissant de boutons additionnels ni d’effets RGB clinquants. Il n’y a juste que deux boutons de tranche en supplément pour parfaire son gameplay. C’est peut-être peu pour un MOBA ou un RPG et c’est pourquoi nous la conseillons davantage à des joueurs de FPS.

Le modèle filaire est proposé à un prix raisonnable de 70 euros, mais il faudra en revanche s’acquitter du double pour la version wireless avec 100 heures d’autonomie. Un peu cher selon nous, puisque la concurrence propose de très nombreux modèles aussi performants et proposant plus d’options pour le même prix.

Points positifs:

  • Les dimensions réduites n’entravent pas vraiment la prise en main
  • De très bonnes sensations en jeu
  • Une réactivité au top niveau
  • Un design sobre et élégant avec un minimum de RGB

Points négatifs:

  • Seulement 2 boutons additionnels de tranche présents, à voir si cela est suffisant
  • Pas de modèle gaucher
  • Une version sans-fil beaucoup trop chère


Fiche technique de la SteelSeries Prime Mini:

Capteur:

  • Capteur: TrueMove Pro de SteelSeries
  • Type de capteur: Optique
  • CPI: allant de 100 à 18000, par incréments de 100 CPI
  • IPS: 450, sur les surfaces QcK SteelSeries
  • Accélération: 50 G
  • Accélération matérielle: Aucune (accélération matérielle nulle)

Design:

  • Matériau de la coque arrière: Finition noire mate
  • Structure centrale: Plastique ABS
  • Forme: Ergonomique, pour droitier
  • Style de pris en main: Griffe, paume ou bout des doigts
  • Nombre de boutons: 5
  • Illumination: 1 zones RVB
  • Poids: 61g
  • Longueur: 120,3 mm
  • Largeur: 66,2 mm
  • Taille: 40,7 mm
  • Longueur du câble: 2m

Switchs:

  • Type de switchs: Switchs magnétiques optiques Prestige OM
  • Indioce de résistance des switchs: 100 millions de clics

Compatibilité:

  • Système d’exploitation: Windows, Mac, Xbox et Linux. Port USB requis.
  • Logiciels: SteelSeries Engine 3.15.1+, pour Windows (7 ou plus récent) et Mac OSX (10,12 ou plus récent)
RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
8,5
Article précédentMobile Suit Gundam Battle Operation Code Fairy annoncé pour très (très) bientôt
Article suivantTEST – NACON Revolution X Designed for Xbox
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here