Avis aux fans de Left 4 Dead, les développeurs sont de retour avec un tout nouveau jeu clairement inspiré de la série survival-horror à succès. Toujours réalisé par Turtle Rock, à qui nous devons aussi Evolve, moyennement reçu par la critique, Back 4 Blood embarque une nouvelle fois les joueurs dans un système de nettoyage de hordes de zombies.

Back 4 Blood, c’est un jeu de survie opposant une équipe de 4 « nettoyeurs » face à des dizaines de vagues de morts-vivants. Le concept du jeu tourne autour de la coopération en ligne. Durant la campagne divisée en plusieurs actes, chacun peut incarner l’un des 8 opérateurs et réaliser la série d’objectifs demandée.

Une rejouabilité de fer pour Back 4 Blood

Même si le mode multijoueur est au centre de l’expérience, il est tout à fait possible de se lancer dans une découverte solo de ces mêmes missions, accompagnés de l’IA du jeu. Toutefois, on ressent clairement que les développeurs ne souhaitent pas que Back 4 Blood soit apprécié par un joueur dans son coin. Il est en effet impossible de gagner quoi que ce soit en mode solo. Ni ressources, ni skins d’armes, ni opérateurs à débloquer. Rien. Une fâcheuse tendance à pousser les joueurs à se connecter, probablement pour favoriser un matchmaking rapide sur la durée, mais qui provoque déjà la colère des fans depuis quelques jours. Cela dit, les membres de Turtle Rock ont annoncé qu’ils se pencheraient sur la question dans les jours qui suivent pour trouver une solution.

Quel nettoyeur choisirez-vous pour dégommer des zombies ?

Entre potes, c’est mieux !

Le mode en ligne de Back 4 Blood semble donc l’unique moyen de progresser dans le jeu. Au départ du hub principal, chacun peut composer un deck de cartes. Chaque carte possède des effets uniques et utiles au gameplay. En revanche, une grosse partie d’entre-elles, celles qui possèdent les meilleures améliorations en fait, s’accompagnent de malus. Il faudra donc sélectionner 15 cartes améliorant au mieux les chances de survie du joueur et/ou du groupe en fonction du style de jeu de chacun. Nous aurons par exemple des cartes améliorant la vitesse de recharge d’arme, des déplacements, des soins ou plus de dégâts de mêlée, avec des mitraillettes, des fusils à pompe, etc…

Il y a aussi des cartes pensées pour soutenir toute l’équipe de 4 nettoyeurs. Bref, le choix est énorme et davantage de cartes peuvent être débloquées en accumulant des points de ravitaillement en complétant des missions de la campagne et des défis. En début de partie, la première carte de votre deck est automatiquement activée. Par la suite, d’autres le seront, mais les 15 ne le sont de toute façon pas en même temps.

Back 4 Blood fait bien plus que réitérer l’expérience de Left 4 Dead

La progression du joueur est enregistrée à chaque fois qu’il atteint un point sécurisé. Chaque acte est divisé en plusieurs étapes et la progression est ainsi très fluide à chaque session. On peut tout aussi bien recommencer la campagne depuis le début puisque, comme spécifié plus haut, chaque partie sera unique. Qui plus est, le début de partie commence aussi par l’application de cartes malus aléatoires et deux objectifs qui le sont tout autant. Réussir ces objectifs de partie garantira un bonus de points de ravitaillement pour débloquer plus de cartes.

Lorsqu’une nouvelle zone sécurisée est atteinte, chacun peut accéder à un coffre contenant de nouvelles armes, des recharges de munitions, de vie et des ressources comme des soins, des grenades et autres. Ceci peut être échangé contre de la monnaie récoltée dans chaque map visitée. D’ailleurs, il est aussi possible de croiser des caisses bien cachées dans les niveaux. Elles peuvent contenir diverses ressources pouvant normalement être achetées dans les planques sécurisées.

Cela dit, le contenu de ces caisses est accessible gratuitement, mais n’est pas partagé entre les membres de l’équipe. Si quelqu’un prend le seul cocktail Molotov disponible, tant pis pour les autres. Ainsi, la cohésion d’un groupe est primordiale, surtout dans les niveaux de difficulté supérieurs.

Les planques sécurisées permettent d'acheter des armes et des équipementsPartez en chasse, ou soyez la proie

Cette suite spirituelle de Left 4 Dead reprend évidemment le même genre de gameplay nerveux. Manette en main, Back 4 Blood est un régal pour ceux qui aiment démolir des hordes de zombies. Nous avons eu l’opportunité de tester le soft sur PS5 et nous avons été étonnés de constater une bonne exploitation des fonctionnalités de la DualSense de Sony.

Chaque arme délivre une prise en main unique dont les sensations sont améliorées par le biais des gâchettes adaptatives et du retour haptique. C’est bon signe puisque d’autres jeux Triple A d’éditeurs tiers ne parviennent pas à délivrer des sensations aussi précises.

Le gameplay de Back 4 Blood est relativement similaire à Left 4 DeadAvec ça, et une fois sur le terrain, il faudra bien sûr choisir son arsenal parmi différentes classes d’armes. Tout est traditionnel. On a donc des mitraillettes, des fusils à pompe, des révolvers ou encore des snipers pour accompagner l’arme secondaire unique de chaque nettoyeur. Une fois le refuge quitté, c’est une véritable boucherie qui commence presque instantanément. Les zombies s’enchaînent et font gicler le sang sur votre arme.

Certains d’entre-eux ne seront pas si faciles à battre puisqu’ils auront un point faible à faire exploser. Entre temps, ces grosses bestioles en profiteront pour vous écraser avec leur bras démesuré, vous cracher de l’acide au visage ou encore exploser à proximité de vous. Chaque horde peut cacher plusieurs créatures féroces. Il faudra donc être prudents et éviter de foncer dans le tas. L’esprit d’équipe est important et c’est sûrement la raison pour laquelle les développeurs ont largement préféré privilégier l’aspect en ligne.

Technologiquement dans la norme, Back 4 Blood ne fait pas d’artifices

La direction artistique n’est quant à elle pas vraiment éblouissante. Le jeu est joli et fluide, mais n’est clairement pas une claque next-gen. On se plait tout de même à observer les effets d’ombre et de lumière appliqués dans les recoins, et quoi qu’il en soit, c’est mieux que ce que nous avons pu voir dans la bêta. Le level design est lui aussi bien géré, sans véritablement être ingénieux. Il y aura des éléments à inspecter et des recoins à fouiller pour débloquer des éléments qui permettront de se sortir plus facilement d’affaire, et la map changera légèrement en fonction du mode de difficulté. On parle notamment d’accès à certains petits bâtiments. Au final, Back 4 Blood ne sera pas inoubliable dans cette matière, mais a toutefois le mérite d’animer sa campagne avec une poignée de cinématique plongeant chaque nettoyeur dans l’ambiance.

Back 4 Blood est joli mais reste dans la moyenne des jeux du genreUne formule renouvelée pour un max de fun

Comme vous pouvez vous en rendre compte, Back 4 Blood n’est pas un simple Left 4 Dead 2.0. Le jeu reprend bien sûr la base, l’essence de ce qui a fait des jeux précédents un succès, tout en y apportant des mécaniques de jeu augmentant considérablement la rejouabilité. Avec une concurrence grandissante dans la rubrique des jeux post-apocalyptique, c’est un point essentiel pour la longévité du soft. Malheureusement, c’est peut-être le manque de diversité dans les modes de jeux qui lassera les joueurs puisque seule la campagne et ses différents actes rythment le jeu aux côtés d’un mode PvP au format match à mort par équipe opposant deux équipes de 4 joueurs.

Bien que doté d’un gameplay assez basique, Back 4 Blood propose ses bonus et malus appliqués à chaque partie qui ajoutent une dimension supplémentaire à l’expérience, allant bien au-delà des simples modes de difficulté. La Campagne n’est pas très longue, mais demandera donc une grande faculté d’adaptation de la part des joueurs, ce qui maximise l’intensité de l’expérience de jeu. Back 4 Blood, c’est assurément l’expérience coop incontournable de cette année.

Le nouveau jeu de Turtle Rock ne révolutionne pas le genre, mais offre des mécaniques diversifiées qui animeront les soirées entre potes. Le seul bémol est la présence d’un mode solo négligé et totalement désynchronisé du mode online. Espérons que ce soit corrigé à l’avenir !

Points positifs:

  • Une forte rejouabilité
  • Une super expérience en coop
  • La DualSense assez bien exploitée
  • Les différents nettoyeurs avec leurs spécificités
  • La modularité des armes
  • Les zombies spéciaux foutent les chocottes
  • La possibilité de découvrir la campagne en solo…

Points négatifs:

  • Mais rien ne peut y être débloqué. Multijoueur presque obligatoire !
  • Un Hub qui manque cruellement de vie
  • On aurait peut-être aimé d’autres modes de jeu
  • Le mode PvP anecdotique


Fiche technique de Back 4 Blood :
Éditeur : Warner Bros. Entertainment
Développeur : Turtle Rock
Date de sortie : 12 octobre sur PS4, PS5, Xbox et PC
Type : FPS / Survival-horror
Multi : oui
Langue : français

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
8
Article précédentActivision présente le système anti-triche de Call of Duty Vanguard : RICOCHET
Article suivantGhost Recon Frontline reporte son test PC
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here