Après une période de COVID-19 très compliquée pour le secteur du cinéma, Tom & Jerry débarque enfin en DVD et Blu-ray. Le film de Tim Story tente de raviver les créations mélangeant des personnages de cartoon au monde réel. Pari réussi ?

Le réalisateur Tim Story (Shaft, Les 4 Fantastiques) prend ici le pari d’intégrer à un film d’une heure et demie un célèbre duo cartoonesque muet sur base d’un script de Kevin Costello. A l’image de Qui veut la peau de Roger Rabbit?, Tom & Jerry est une aventure rythmée et met en avant Chloë Grace Moretz et Michael Pena pour les deux rôles principaux.

Lorsque Jerry s’installe dans le plus bel hôtel de New York la veille du mariage du siècle, Kayla, la wedding planneuse, n’a d’autre choix que d’embaucher Tom pour se débarrasser de l’intrus. Mais la course-poursuite qui s’engage entre le chat et la souris risque de réduire à néant la carrière de la jeune femme, gâcher la fête et détruire l’hôtel ! Pourtant, quand un employé dévoré d’ambition commence à s’en prendre à Tom, Jerry et la wedding planneuse, c’est un bien plus grand danger qui les menace…

A qui s’adresse vraiment le film Tom & Jerry ?

N’y allons pas par quatre chemins, Tom & Jerry s’adresse avant tout à un public jeune. L’humour utilisé ici n’est pas très différent de ce que le duo animé nous propose depuis 80 longues années. Étant donné qu’ils sont muets, les personnages interagissent surtout avec des frappes, des bruitages et une gestuelle exagérée. Il n’y a donc franchement rien de nouveau.
Mais ce qui nous perturbe le plus, c’est le fait que tous les humains semblent trouver ça normal de croiser un chat qui fait du piano ou une souris qui se crée un petit appartement et vient ouvrir avec une serviette sur la tête. Contrairement à Space Jam, The Mask et encore une fois, Qui veut la peau de Roger Rabbit?, Tom & Jerry ne cherche pas à confronter les deux mondes, mais plutôt les mélanger d’entrée de jeu. L’intégration des personnages est fatalement très brute.

Une formule qui semble faire marche arrière

Les modèles 3D des différents personnages du cartoon initial sont aussi impertinents que leur introduction dans le scénario. La technique utilisée est forcément plus artificielle que les précédents films du genre, mais le passage d’animations à la main aux images de synthèse ne rend pas hommage aux animaux. Les effets d’ombrage sont bâclés, voire quasi absents, ce qui casse leur intégration dans le monde réel. Les couleurs utilisées sont hyper saturées, ce qui fait que les personnages peinent vraiment à se fondre dans le décor. On assiste alors à une désynchronisation totale entre les deux mondes et c’est bien dommage quand on sait que d’autres réalisateurs ont fait mieux il y a plusieurs décennies.
Le scénario est pour sa part assez bien rythmé. Nul doute que les plus jeunes y trouveront leur compte. Les gags sont légion, souvent naïfs du côté des humains comme du côté des personnages de cartoon. Les enjeux sont d’ampleur restreinte et le tout gravite dans l’ensemble autour du personnage de Chloë Grace Moretz. L’histoire fera rire les plus petits du début à la fin tandis que les nostalgiques y retrouveront quelques éléments qui façonneront un rictus de temps à autre sur leur visage.

Tom & Jerry partent à l’aventure pour plaire aux plus jeunes

Si vous êtes un puriste de l’âge d’or des cartoons, vous pouvez aisément passer votre chemin. Tom & Jerry est une incrustation peu ambitieuse d’un des plus célèbres duos du dessin animé dans une aventure plutôt classique. Le film est clairement adressé aux plus jeunes, et il est facile de le constater par sa direction artistique comme son humour très naïf. Il n’en reste pas moins un mauvais film puisque les acteurs offrent une bonne prestation et que le scénario reste malgré tout crédible du début à la fin. On lui reprochera surtout plusieurs facilités scénaristiques et une technique CGI moins esthétique qu’auparavant.

 

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
7
Article précédentDragon Ball Z Kakarot se lance en vidéo sur Nintendo Switch
Article suivantBayonetta 3 nous donne rendez-vous en 2022 sur Nintendo Switch
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here