Fiche technique de Injustice Année Zéro:

  • Prix : 16 EUR
  • Public : 12+
  • Collection : URBAN Games
  • Date de sortie : 04 juin 2021
  • Pagination : 160 pages
  • Scénariste: Tom Taylor
  • Dessinateur: Roge Antonio
  • Contenu vo: Injustice Year Zero #1-14

Afin de donner un peu plus de consistance à l’univers intrigant du jeu Injustice, Urban Comics s’est lancé depuis plusieurs années dans l’édition de comics lié à cette branche particulière du multivers. Ici, les héros s’entredéchirent dans un monde où tout espoir semble perdu. Après deux années de batailles sanglantes, l’éditeur français nous propose un tome particulier se déroulant avant l’accident où Superman est devenu un hors-la-loi.

Synopsis:
Tout aurait pu être différent s’ils avaient été parmi nous. » Un an avant que Superman ne devienne le dictateur le plus haï de la planète, une Ligue de la Justice encore unie célébrait les héros qui les avaient précédés : la Société de Justice. À leur contact, Batman, Superman et les membres de la Ligue de Justice moderne apprirent comment ces aînés parvinrent secrètement à défaire le tyran nazi durant la Seconde Guerre mondiale. Cette ambiance fraternelle XX lorsque l’on rapporte les derniers agissements du Joker. Le criminel aurait trouvé le moyen de contrôler mentalement ses adversaires, et s’apprêterait à saboter la Ligue et la Société de Justice de l’intérieur…

Un scénario dans la continuité de… ce qui va suivre !

Le scénario de ce comics Injustice Année Zéro met une fois de plus le terrible Joker face à la Justice League ainsi que la Société de Justice. Face à cette belle brochette de héros, on se dit que le prince du crime de Gotham n’a aucune chance. Pourtant, le hasard fera en sorte de lui mettre un dangereux artéfact entre les mains. C’est à travers un flashback mélangeant fouilles archéologiques et science-fiction que Tom Taylor va expliquer brièvement l’existence de cet objet offrant des pouvoirs démesurés au Joker.

Harley Quinn dans le désespoir suite aux nouveaux pouvoirs du JokerA vrai dire, ces pouvoirs sont tellement puissants que très peu de héros peut rivaliser avec son possesseur, ce qui donne une bonne opportunité au scénariste d’offrir une boucherie gratuite dans l’esprit de la série. S’en suivra alors une vague de violence féroce à base de possessions, tout en mettant le Joker sur un piédestal avec, en prime, un costume flambant neuf et inédit.

Une patte artistique franchement bien maîtrisée pour Injustice Année Zéro

L’artiste à l’origine de l’esthétique de Injustice Année Zéro n’est autre que Rogê Antonio. Si ce nom ne vous dit rien, sachez que l’homme n’a travaillé que sur une poignée de réalisations pour DC, mais la qualité de ses dessins offre au récit un excellent dynamisme. Tom Taylor s’est donc assuré de travailler avec quelqu’un qui pourra rendre vie à ces combats lugubres. L’ambiance globale du livre est aussi très bonne, notamment grâce à un très bon boulot sur les expressions faciales des personnages.

Injustice Année Zéro donne du fil à retordre à Flash et sa bandeDe son côté, Tom Taylor n’oublie aucun personnage et tous semblent s’accorder une part égale du gâteau. Tout le monde en prend pour son grade et Injustice Année Zéro fait dans l’efficacité sans étendre inutilement son scénario. A l’image du reste de la série, le comic book donne de l’action pur jus et ne décevra potentiellement pas les amateurs du genre. On ne regrettera que le manque de lien plus intime avec les années 1 & 2.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here