Tales of Arise débarquera ce 10 septembre prochain comme l’un des titres phares de Bandai Namco Entertainment pour cette année 2021. Avec des premières images aguicheuses, un premier retour prometteur et un lore qui promet d’être riche, le J-RPG poursuivra les aventures d’Alphen, un ancien esclave dahnien ayant décidé de rejoindre la résistance pour sauver le monde du joug de Rena.

Tales of Arise ne néglige pas son esthétique

Le premier constat que l’on peut faire au sujet de Tales of Arise est effectivement sa direction artistique particulière. Pour ce nouvel opus de la longue série des Tales of, Bandai Namco a mis le paquet. Tout au long de l’aventure, le jeu ne cesse d’étonner avec ses visuels disposant d’un effet de cel-shading subtile, des décors fourmillants de détails et variés.

Dans les J-RPG, nous tombons régulièrement sur des réalisations pour ainsi dire fainéantes. Ils disposent bien souvent de textures primaires et d’une géométrie de décors très brute. Ce n’est pas vraiment le cas pour ce Tales of Arise. Les développeurs ont fait un gros effort pour rendre les différentes zones aussi immersives que possible. Les personnages tirent aussi un gros avantage du soin apporté à la conception du soft. Ils sont ainsi très vivants, se rapprochant d’un anime 3D avec une physique impeccable et accentuant l’attachement du joueur à certains d’entre eux.

Une belle brochette de héros à manipulerL’aventure est aussi bien conçue. Dès les premiers instants, on se sent impliqués par la volonté d’Alphen de mettre un terme à 300 ans d’esclavages. Les différents alliés qu’il croisera rejoindront assez rapidement le groupe tout en conservant un trait de caractère particulier. L’aspect relationnel entre les personnages centraux et les deux peuples Rena / Dahna tirent profit d’une belle écriture scénaristique qui apporte une vraie consistance à la campagne.

Dans Tales of Arise, on ne s’ennuie jamais et le jeu nous pousse à en apprendre plus sur les différents protagonistes et leurs motivations. Cela se passe par des cinématiques, par des discussions lors du repos au coin d’un feu de camp ou des dialogues facultatifs à enclencher en pleine exploration. Le fait de garder une énorme part de mystère autour du duo principal avec le courageux et amnésique Alphen et Sihonne, la guerrière rennienne mystérieuse et rejetée par son peuple renforce cette envie d’en savoir plus. La réussite est totale sur le plan narratif.

Tales of Arise pousse les joueurs à en apprendre plus sur ses protagonistesBalade au cœur d’un monde enchanteur

Le monde de Dahna est divisé en 5 royaumes depuis plus de 300 ans. Chaque Royaume est gouverné par un Rennien qui asservit son peuple afin d’obtenir les pleins pouvoirs. Chaque partie du monde de Dahna est présentée avec un environnement et un climat qui lui sont propres. L’aventure peut ainsi renouveler ses visuels avec une certaine aisance.

On pense notamment à l’une des régions en particulier, très verdoyante et abritant une énorme ville resplendissante, fourmillant de vie et un magnifique palais démesuré illustrant la richesse de son souverain.

Chaque zone dispose aussi de ses propres ennemis. Tales of Arise peut se vanter d’avoir un bestiaire assez original, mais qui agace parfois par la réutilisation de certains skins recolorés pour inventer une variante des glaces, du désert ou simplement plus agressive d’un ennemi. Dans l’ensemble cela dit, c’est tout à fait acceptable.

Tales of Arise s’offre un combat design accessible et addictif

Pour vous débarrasser de toutes les menaces qui se mettraient en travers du chemin d’Alphen et ses amis, le titre met en place un système de combat assez addictif. En se servant des deux gâchettes de droite, le joueur peut attaquer et effectuer des esquives. Les touches de droite servent quant à elles à lancer des Artes, des attaques spéciales qu’il est possible de changer via le menu du jeu.

À certains moments, en remplissant l’une des jauges, il est possible d’activer des attaques spéciales ou même des combos avec les autres membres de l’équipe d’Alphen. Car arrivé à un certain moment dans l’aventure, vous pourrez prendre part à des combats aux côtés de 3 alliés.

Alphen et Sihonne, un duo intriguantChaque combat attribuera un certain nombre de points d’XP à chaque membre de l’équipe. Ceux-ci sont calculés selon le résultat du combat. Plus vous frappez fort et mettez rapidement un terme au combat, plus vous aurez de points. Qui plus est, il sera possible à un certain moment d’obtenir des bonus d’XP si l’on enchaîne les combats sans mourir et en un minimum de temps. Ainsi, les personnages obtiendront des niveaux supplémentaires, effectueront plus de dégâts, mais obtiendront aussi des points de compétences à dépenser.

Quand quatre ne font qu’un

Tales of Arise, comme tout bon J-RPG, propose aux joueurs de faire évoluer les différents protagonistes du jeu. C’est aussi une façon de montrer qu’Alphen n’est pas le seul à se battre pour la liberté de Dahna. D’ailleurs, le joueur peut tout à fait contrôler les autres personnages en combat s’il le souhaite.

Chacun dispose de son propre gameplay avec des attaques magiques, physiques, à distance ou au corps-à-corps. Ainsi, les différents visages de ce groupe de héros obtiendront de nouveaux Artes (de nouvelles techniques spéciales), mais aussi des bonus en combat. Par exemple, Alphen obtiendra un boost d’attaque lorsqu’il sera à l’article de la mort. L’arbre de compétences de Tales of Arise n’est toutefois pas des plus clairs. Il nous a fallu un certain temps avant de comprendre. Il se compose de différents cercles correspondant à un Arte ou à une compétence bien précise. Les points d’expérience doivent donc être placés selon les Artes utilisés en combat et ses propres stratégies pour être le plus efficace.

Trouvez le bon Arte pour vaincre les ennemis d'un type précisChaque Arte se distingue par un nombre de points de Jauge d’Attaque nécessaires à son enclenchement et un type. Il n’y a rien de compliqué à comprendre. Pour vaincre une wyverne de glace, lancez un Arte de feu pour être au plus efficace. Il y a aussi des attaques de mêlée, d’eau ou d’électricité. Sur cet aspect, le soft ne prend aucun risque et respecte la tradition de gameplay des autres jeux du genre.

Là où les choses deviennent intéressantes, c’est aussi dans les animations de combat. Chaque attaque dispose d’un très bon rendu visuel avec un tas d’effets. On ne va pas vous cacher que lorsque l’équipe est au complet, il est parfois difficile de se repérer dans le feu de l’action. On assiste régulièrement à un feu d’artifice mettant à mal les ennemis, mais c’est assez spectaculaire et n’entache pas totalement l’expérience de jeu. Cela étant, elle pourra éventuellement agacer quelques-uns d’entre-vous lors des phases décisives.

Les affrontements sont souples et donnent de bonnes sensations de puissance

Soulignons aussi le gros travail de conception sur les combos avec deux personnages. Lorsqu’un ennemi a été enchaîné assez longtemps, il est mis dans un état de vulnérabilité. A ce moment, le joueur appuie sur une flèche et lance ainsi une attaque très puissante et animée avec soin. Les variations sont aussi nombreuses que le nombre de protagonistes et les effets sont jouissifs. Lorsque l’on dompte le terrain de combat, on retrouve d’excellentes sensations de puissance. C’est un régal pour les yeux et chaque personnage trouve sa place dans l’affrontement grâce à ses spécificités.

Soulignons aussi l’IA assez bonne. Dans Tales of Arise, le joueur n’est jamais vraiment lésé par l’intelligence artificielle. Tous les alliés savent se rendre utiles puisqu’il est aussi possible d’adopter plusieurs stratégies de combat via le menu du jeu. Par exemple, on peut ordonner à l’IA de se concentrer sur les Artes de soin ou plutôt lui demander d’attaquer raisonnablement ou, au contraire, avec férocité au risque de mourir plus facilement.

Le système de combat de Tales of Arise offre un grand spectacle visuelPour clôturer l’aventure, il faudra compter près de 25 heures de jeu en mode normal. Pour ceux qui sont habitués aux jeux d’action, les rencontres secondaires ne devraient pas être un souci. C’est d’ailleurs le seul élément qui plombe selon nous le gameplay par leur répétitivité. Ces combats sont d’ailleurs conçus pour body builder son équipe avant les combats de boss, les vrais challenges du jeu. Car même en mode normal, ces personnages au charisme imposant sont de véritables raclures. Ils disposent eux aussi de leurs propres attaques spéciales et il faudra ainsi adopter le bon timing entre attaques et esquives pour en sortir vivant. Si d’aventure ces combats pouvaient être un gros frein à la progression, les joueurs pourront modifier la difficulté à tout instant depuis les paramètres du jeu.

Avec Tales of Arise, on tient peut-être notre J-RPG de l’année 2021

Tales of Arise est clairement le J-RPG incontournable de 2021 et un titre comme voudrait en voir plus. Le jeu a fait l’objet d’une réalisation très soignée, que ce soit dans le gameplay comme dans la narration. L’aventure est très accrocheuse et les combats addictifs. On se plaît à découvrir les différents personnages, les faire évoluer et se joindre à leur cause. Le soft propose une durée de vie très raisonnable et ne bâcle jamais son récit avec des facilités d’écriture.

Le studio a démontré ici l’incroyable volonté de délivrer une aventure inoubliable pour les amateurs du genre. Le tout est agrémenté d’une direction artistique très propre et pardonnant un level design parfois un peu fainéant. Sur les consoles next-gen, les performances sont au rendez-vous avec une framerate de 60fps, mais on regrette tout de même une sous-exploitation de la DualSense qui aurait vraiment pu donner une dimension supplémentaire aux sensations de puissance en combat. Mais on imagine que pour un jeu cross-plateforme, Sony n’est pas une priorité.

Points positifs:

  • Visuellement, le jeu est très beau et varié
  • On ne cesse d’apprendre de nouvelles mécaniques tout au long du jeu
  • Une aventure immersive de bonne durée de vie
  • Des personnages attachants
  • Le système de combats est très bien pensé
  • Les combats de boss donnent un vrai défi
  • Une framerate et une résolution excellentes sur PS5
  • La personnalisation des différents personnages

Points négatifs:

  • Une certaine répétitivité dans les combats secondaires
  • La DualSense sous-exploitée
  • Le level design est parfois décevant


Fiche technique de Tales of Arise:

Éditeur : Bandai Namco Entertainment
Développeur : Bandai Namco Studios Inc
Date de sortie : 10 septembre sur PS4, PS5, Xbox et PC
Type : J-RPG
Multi : non
Langue : anglais sous-titré français

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
9
Article précédentMarvel’s Midnight Suns présente une longue vidéo de gameplay
Article suivantTEST – Souris Gaming Esport Xtrfy M42
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here