En janvier dernier, le studio polonais Bloober Team célébrait la nouvelle année et une génération de consoles toute fraîche avec le lancement de The Medium. Leur nouveau jeu d’horreur a été négocié comme une exclusivité temporaire sur Xbox Series X|S et PC. Moins d’un an plus tard, les développeurs ont enfin eu carte blanche pour proposer cette aventure glauque sur PS5 avec quelques bonus. En effet, cette version du jeu embarque cette fois les différentes fonctionnalités de la DualSense.

Marianne à la rescousse des âmes dans The Medium

The Medium plonge les joueurs dans la peau de Marianne, une médium aux pouvoirs surnaturels. L’héroïne a la faculté de voyager entre le monde des esprits et la réalité pour aider certaines âmes à s’apaiser et entamer leur voyage dans l’au-delà. C’est là tout l’intérêt du jeu. Il nous confronte très régulièrement aux deux réalités simultanément. Le level-design profite de ce choix artistique pour dévoiler ses deux facettes à travers lesquelles le joueur devra déverrouiller des passages, trouver des indices.

The Medium alterne entre deux réalités
Voyagez entre deux réalités simultanément pour débloquer votre passage

La direction artistique de The Medium est encore une fois délectable, en particulier pour les fans du genre horreur. Il faut dire que la Bloober Team possède une sacrée expérience en la matière. La petite équipe est notamment connue pour ses réalisations thriller / horreur très propres comme Layers of Fear, Observer ou encore Blair Witch. Les décors sont donc plutôt bien conçus et les plans de caméra fixe accentuent certaines sensations de stress, de panique ou de mystère.

Une expérience horrifique signature Bloober Team

Mais le studio possède tout de même quelques points noirs. The Medium n’échappe pas à quelques soucis qui précèdent le studio en matière de conception. On pense notamment à la rigidité des animations, de quelques soucis de physique et un gameplay manquant de diversité. Alors certes, Marianne peut profiter de ses pouvoirs pour vaciller d’un monde à l’autre, mettre en évidence certains éléments du décor pour avancer dans son enquête ou encore charger une onde pour enclencher certaines mécaniques. Mais le jeu n’ira jamais bien au-delà de ces quelques interactions pour surprendre le joueur.

Les morts de The Medium portent un masque figeant leur émotions
Le gameplay de The Medium se veut limité, mais l’ambiance glauque est au rendez-vous

Sur PS5, The Medium apporte une nouvelle dimension au gameplay

Fort heureusement, la DualSense de la PS5 aide The Medium à propulser l’immersion du joueur. Les retours haptiques du pad s’activent au rythme d’une musique d’ambiance illustrant une situation dangereuse ou inquiétante. Il en va de même lorsqu’un évènement se produit, on ressent les chocs dans la manette. Jusqu’ici, rien qu’une manette Xbox ne sache pas faire. Les subtilités que l’on retrouve par exemple dans Astro’s Playroom ne sont pas présentes. Mais le studio a pu également retranscrire certaines actions par les gâchettes adaptatives. Et sur ce point, c’est une réussite. Par exemple, les gâchettes se durcissent et s’assouplissent lorsque l’on charge l’onde spirituelle. Heureusement, ces effets ne sont pas omniprésents pour ne pas fatiguer le joueur.

Marianne réfléchissant à la mort de son père
Grâce à la DualSense; le joueur ressent toutes les subtilités du jeu.

Le pavé tactile de la manette sert de son côté à mouvoir un objet observé, de zoomer ou dézoomer. Un moyen très intuitif de chipoter aux indices répartis dans le décor. Enfin, les LED de la DualSense s’illuminent d’une couleur allant de pair avec ce qui se passe à l’écran et le baffle émet des bruitages pour apporter une petite dimension supplémentaire au son 3D du titre.

Avec un casque sur les oreilles, on se rend compte que le mixage audio de The Medium est de qualité. La Bloober Team sait parfaitement créer une ambiance sonore adoptant ci et là quelques subtilités de résonance et une acoustique changeante en fonction des lieux. L’expérience doit bien sûr être jouée avec un casque compatible Tempest Engine pour profiter un maximum de l’ambiance du titre.

Une expérience enrichie sur PlayStation 5

Alors certes, The Medium ne surprendra pas beaucoup de monde avec son gameplay. Non, la Bloober Team cible ici l’immersion globale du soft par ses interactions physiques, le sound-design, les décors et l’aspect émotionnel de la quête de Marianne. Sur ce plan; on peut clairement dire que le jeu est une belle réussite. On lui pardonnera ses petits défauts de modélisation et de rigidité inhérents aux productions du studio. Même si peaufiner ces éléments aurait été au bénéfice de l’immersion, ils n’entachent pas vraiment l’expérience de ce jeu indé. Sur PS5, le soft propose donc son expérience ultime à l’aide de ce bel accessoire qu’est la DualSense. Nous ne pouvons donc que conseiller The Medium aux amateurs de jeux d’horreur en recherche de quelques frissons et d’une histoire accrocheuse.

Points positifs:

  • Une ambiance variable misant tout sur l’immersion
  • L’histoire de Marianne, très intéressante
  • La DualSense apporte quelque chose au gameplay

Points négatifs:

  • Des animations rigides et une physique datée
  • On fait rapidement le tour du gameplay


Fiche technique de The Medium:

Éditeur : Bloober Team
Développeur : Bloober Team
Date de sortie : 28 janvier 2021 sur Xbox Series X|S et PC. Le 3 septembre 2021 sur PS5.
Type : Horreur
Multi : non
Langue : anglais sous-titré français

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
8
Article précédentPlayStation Showcase: le créateur de God of War et d’autres teasent du très lourd
Article suivantAvis – Rick & Morty, l’intégrale des saison 1 à 4 en Blu-ray
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here