Depuis que le studio Arc System a travaillé sur Dragon Ball FighterZ, l’équipe jouit d’une certaine renommée dans le monde du jeu de combat. Et malgré le succès, le studio ne s’est pas reposé sur ses lauriers puisqu’ils ont décidés de s’attaque à un autre géant du jeu de combat, la licence Guilty Gear, c’est ainsi qu’a vu le jour Guilty Gear Strive. Voyons ensemble ce que cette nouvelle recette va donner.

Un gameplay destiné au plus grand nombre

Même si nous sommes habitués aux jeux de versus, il faut avouer que ça a été notre premier essaie sur cette saga. C’est donc avec intérêt que nous nous sommes lancés dans le test de ce jeu. Lors de nos premières parties, nous avons été assez intrigués étant donné que le gameplay semble avoir été retravaillé selon Arc System, on reconnaît d’ailleurs facilement leur patte étant donné qu’on y retrouve de grosses similitudes à Dragon Ball FighterZ. Cependant, il faut avouer qu’en termes de gameplay et surtout de possibilité de combos, Guilty Gear Strive semble être assez limité. Nous dirons donc que le soft se rapproche plus d’un Street Fighter qu’autre chose, les combinaisons de combats ne sont pas aussi nombreuses que dans d’autres titres, mais ce n’est pas pour autant qu’il sera facile de rouler sur ses ennemis.

Vous devrez par exemple gérer différentes barres d’énergies et des attaques spéciales qui pourront autant vous faire prendre l’avantage dans le duel que vous permettre de vous dégager d’un mauvais plan. Enfin, si vous êtes un guerrier qui favorise des combats au sol, vous serez ravis, car les coups et attaques dans les airs sont aussi très limités.

Vous l’aurez donc deviné, Arc System a préféré rendre ce Guilty Gear Strive plus accessible au plus grand nombre. Outre les combos assez limités, c’est un gameplay tout entier qui saura mettre à mal les experts du moindre mouvement pour faire le coup parfait.

Guilty Gear Strive arrache la mâchoire et la rétine

Si on peut tergiverser sur le système de combat, il est difficile d’être critique sur le design et les graphiques. Pour commencer, chaque personnage dispose d’un style unique et qui colle à la fois parfaitement bien à son caractère, mais aussi à sa palette d’attaques. À cela, nous pouvons ajouter des décours d’arènes qui sont dynamiques, car l’arrière-plan évolue et bouge en même temps que le combat se passe. Chaque arène nous transporte aussi dans un endroit qui graphiquement parlant, est une réussite avec un joli mélange de couleurs pour rendre le tout plus vivant.

Enfin et le plus important, les combats, durant vos attaques spéciales, vous allez débloquez des cinématiques d’attaques qui amèneront votre écran à exploser dans tous les sens. Tout cela à un tel point qu’il pourra même être difficile de comprendre ce qu’il se passe à l’écran, attention, cela peut jouer en votre défaveur. Autant le dire que le spectacle et la qualité des combats sont au rendez-vous.

Mais outre toutes ses animations, nous parlerons un peu en avance du mode histoire afin de dire que même si les combats sont généraux en graphismes, les cinématiques du mode histoire n’ont pas droit au même traitement. Entre les voix pas synchronisées de certains personnages et des cinématiques au rabais qui donne l’impression que le budget a été raboté, ce n’est clairement pas la meilleure chose à retenir.

Du contenu timide

Afin de rester au niveau des combattants, nous parlerons évidemment du rosters des personnages jouables et des arènes. Pour les joueurs, il faudra compter sur une vingtaine de personnages ce qui par rapport à certains jeux est honorable et une dizaine d’arènes de combats. Tout comme Dragon Ball FighterZ, vous pourrez par exemple expulser votre ennemi grâce à un enchaînement spécial et switcher jusqu’à 3 autres sous-arènes.

En termes de mode de jeu, nous trouvons par exemple le mode histoire qui vous permettra de suivre différents personnages par le biais de mini-épisodes. Vous avez également des tutoriels très intuitifs qui vous donnent l’occasion de maîtriser les attaques et personnages au grand complet. Enfin, il vous sera possible de jouer en mode arcade, contre un ami ou contre l’IA et des missions. Ces dernières sont en en fait des tutoriels plus compliqués et plus exigeants qui vous offrira l’occasion de vous perfectionner et de maîtriser au maximum à la fois les termes techniques du jeu ainsi que de nombreux coups et variations d’attaques. Tout cela étant évidemment en hors-ligne, il vous sera aussi possible de jouer contre des adversaires en ligne.

Les plus gros problèmes

Pour terminer, nous conclurons par 2 points qui selon nous, sont importants. Le premier, c’est que si vous voulez dévoiler tout votre talent pour jouer en ligne, il faudra prendre votre mal en patience, car avant de trouver un adversaire, vous pourrez attendre plusieurs minutes avant d’en trouver un. Le second point est au niveau du gameplay, il s’agit plus exactement de l’équilibrage. À ce niveau, outre le fait que certains personnages ont des allonges d’attaques totalement ridicules, c’est-à-dire qu’il vous atteint à une distance beaucoup trop longue, la puissance des attaques est ridicule. Vous pourrez faire des enchaînements explosifs ou des attaques qui ravagent le terrain et n’enlèvent presque rien à votre adversaire qu’autant avec une autre attaque parfois plus simple ou du même style, il perdra la moitié de sa vie. Il faut donc dire qu’à cause de telles choses, un combat se jouera finalement sur un rien. Ce genre de système ne récompense donc pas l’expérience ou le talent, mais bien plutôt le personnage choisit avec un soupçon de chance.

En résumé

En fin de compte, nous sommes assez mitigés sur ce Guilty Gear Strive. Outre le fait que nous avons découvert la licence avec cet opus, il faut avouer qu’il ne nous donne pas vraiment envie de nous y plonger corps et âme. Pour cause, nous avons des modes de jeux finalement assez génériques pour un jeu de combat, un déséquilibre flagrant au niveau des attaques et un gameplay de combat très limité par rapport à certains monstres du style. Malgré cela, tout n’est pas à jeter, les graphismes sont somptueux, le mode histoire est intéressant, l’OST pourrait très facilement atterrir dans votre playlist ou votre téléphone. Mais par rapport à d’autres jeux ou pour citer un qui a aussi été créé par Arc System (Dragon Ball FighterZ), disons que ce Guilty Gear Strive ne nous accroche pas vraiment, ce qui est regrettable.

Points positifs:

  • Une OST rock qui déboîte
  • Des graphismes qui en jettent
  • Un bon roster de combattants et d’arènes
  • Des tutoriels efficaces

Points négatifs:

  • Un gameplay de combats très limité
  • Un gros déséquilibre au niveau des attaques
  • Un temps d’attente très long avant de trouver une partie en Ligne
  • Peu sembler inintéressant pour les plus experts
  • Des modes de jeux limités et génériques


Fiche technique de Guilty Gear Strive :

Guilty Gear StriveÉditeur : Bandai Namco
Développeur : Arc System
Date de sortie : 11 juin 2021 sur PS5, PS4 et PC
Type : Combat
Multi : Oui
Langue : Sous-titré Français

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
6
Article précédentXbox annonce une manette sans fil Space Jam pour la sortie du nouveau film
Article suivantPokémon JCC: la collection de cartes Célébrations annoncée pour les 25 ans
Immense fan de jeux vidéo, manga, cinéma et comics. Le jeu vidéo a pris une place importante dans ma vie plus qu'un simple passe-temps, une véritable passion c'est grâce à 4WAG que je peux enfin réaliser un rêve de gosse. Joueur sur Playstation 4, les meilleurs jeux à mes yeux sont Assassin's Creed, Last of us, God of war et uncharted.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here