A l’occasion de l’arrivée de Final Fantasy VII Remake Intergrade sur PS5, Square Enix gâte les fans. En effet, le jeu de base, sorti il y a un peu plus d’un an, s’accompagne cette fois d’un DLC INTERmission. Cette nouvelle aventure plongera les joueurs dans la peau de Yuffie, un personnage bien connu des fans de la première heure.

Avec Final Fantasy VII Remake Intergrade INTERmission, le jeu s’apprête à passer le cap du second épisode. Le DLC fait effectivement un lien plus évident entre cette première partie et ce qui attend la communauté. Il est donc conseillé de le faire afin de cerner tous les enjeux pour Avalanche et la Shinra.

De poings et d’acier

Yuffie, le nouveau personnage que l’on contrôle, est assez particulière. Elle est singulière et se différencie assez bien des autres personnages du Remake. Elle dispose d’un Shuriken comme arme de mêlée. Celui-ci peut s’utiliser au corps à corps, mais peut aussi être lancé à distance. Il existe plusieurs attaques permettant à Yuffie d’aller au front ou prendre ses distances avec les ennemis. Cette approche est des plus intéressantes. Les combats deviennent alors plus permissifs et surtout très aériens. Yuffie saute dans tous les sens, jette son arme, la reprend et use même de ses poings avec des techniques de Ninjutsu. Dans ce cas, l’utilisation d’un sort permet d’effectuer des frappes avec un type bien déterminé par le joueur.

Yffie au top dans Final Fantasy VII Remake Intergrade INTERmissionOn soulignera néanmoins un petit déséquilibre chez le personnage. Même si l’on ressent que les développeurs cherchent à pousser le combat à distance, Yuffie possède une défense extrêmement basse. Le moindre ennemi peut ainsi rapidement baisser les PV du personnage. Il y a aussi l’utilisation des objets en combat qui semble très mal exploitée. D’une part, le personnage reste immobile lorsque l’on consomme une potion par exemple. Autre point noir, l’utilisation d’un objet consommera aussi de la jauge ATB, comme une compétence classique. L’un dans l’autre, ces trois petites mécaniques pourront à elles seules faire rager les joueurs les plus réactifs.

Final Fantasy VII Intergrade soigne ses courbes et sa volumétrie

La framerate de 60fps de cette version next-gen de FF VII Remake favorise grandement cette sensation d’agilité propre à Yuffie. Effacer au mieux toutes les saccades en pleine action renforce l’immersion et la concentration du joueur. Les frappes et combos s’enchaînent à une vitesse folle. C’est un rai plaisir d’effectuer des combats au contrôle de cette chasseuse de Matérias.

La chasseuse de matérias manque d'équilibrageL’aventure à proprement parler est elle aussi bien construite. Nous ne vous dévoilerons évidemment pas l’intrigue dans ce test. Sachez toutefois que son élaboration est le fruit de la même attention qu’à porté le studio à la campagne du jeu de base. C’est donc très qualitatif, que ce soit sur le plan narratif que visuel. En tout et pour tout, il faudra compter environ 4 heures pour compléter le DLC, ce qui n’est pas si mal.

Car si FF VII Remake a subi un petit lifting pour rendre ses environnements plus jolis et le gameplay plus vif, c’est aussi le cas pour INTERmission. L’aventure comprend bon nombre d’environnements variés. Certes parfois un peu trop cloisonnée, mais appréciables dans l’ensemble. On notera malgré tout quelques inégalités dans l’originalité des décors. Certains sont repris du jeu de base et assez monotones. D’autres, en revanche, savent créer la surprise. En 4K, c’est encore une fois une petite claque visuelle qui fera plaisir aux plus nostalgiques des fans de FF VII.

La next-gen rend hommage à Cloud dans Final Fantasy VII Remake Intergrade sur PS5

Avec Final Fantasy VII Remake Intergrade, on obtient donc une version aboutie de l’exclu temporaire PlayStation. Le soft de Square Enix peut enfin se permettre une framerate de haute volée ou des graphismes hallucinant grâce à la puissance de la PS5. Les temps de chargement sont aussi pratiquement absents puisqu’il ne faudra au SSD que quelques toutes petites secondes pour charger le contenu de cet opus.

En ce qui concerne le DLC INTERmission, on regrette par-dessus tout le fait de ne pas pouvoir se le procurer séparément. Globalement, il représente un lien logique entre FF VII Remake Partie 1 et ce qui attend les joueurs pour la suite. L’aventure propose un scénario très agréable et des combats enragés aux commandes de Yuffi, épaulée par son soutien Sonon. Ceux qui ont déjà fini le jeu de base y trouveront peut-être un arrière-goût de déjà vu, mais le contenu reste dans la lignée de ce qui a été fait et ne devrait pas les décevoir. Il ne reste au final qu’à peaufiner l’équilibrage de Yuffie dont les défenses sont extrêmement faibles, rendant les combats contre les plus petits ennemis parfois frustrants.

Points positifs:

  • Une amélioration graphique nette
  • La framerate au top niveau
  • Le mode Normal Classique
  • Des combats très aériens et dynamiques grâce à Yuffie
  • Le jeu Fort Condor intégré

Points négatifs:

  • Un équilibrage à revoir pour Yuffie
  • Quelques environnements redondants et dénués de surprise
  • Le DLC indisponible à l’achat séparément


Final Fantasy VII Remake Intergrade a été testé sur PS5 et une TV LG OLED 65CXDécouvrez la gamme de téléviseurs LG


Fiche technique de Final Fantasy VII Remake Intergrade :

Éditeur : Square Enix
Développeur : Square Enix
Date de sortie : 10 juin 2021 sur PS5
Type : Action/Aventure
Multi : Non
Langue : Français

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
9
Article précédentMarvel’s Guardians of the Galaxy sortira aussi sur Nintendo Switch
Article suivantPokemon Unite précise enfin sa sortie sur Nintendo Switch et mobiles
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here