Disponible depuis peu et, de façon surprenante, également en Blu-ray dans notre contrée, Batman The Long Halloween Partie 1 propose un récit complet basé sur le comics éponyme. L’animé ne se terminera donc pas sur un clap de fin puisque la seconde partie est attendue sous peu.

« Sombre période à Gotham City. Tenue en otage par la puissante famille Falcone, la ville est en proie aux crimes et à la corruption? A ce chaos s’ajoute le fait que le mystérieux tueur Holiday s’en prenne à la pègre laissant un vent de terreur souffler sur la ville… ainsi que le nombre de cadavres. Batman, le capitaine James Gordon et le procureur Harvey Dent entament une réelle course contre la montre pour éviter tout prochain évènement malheureux. »

La peur règne en maître à Gotham dans Batman The Long Halloween Partie 1

Avec un speech pareil, nul besoin de préciser à quel point l’action et la pression évoluent assez bien tout au long du scénario. Avec Batman The Long Halloween Partie 1, les spectateurs vont découvrir une enquête de grande envergure rassemblant des personnages iconiques de l’univers de Batman. L’animé parvient tant bien que mal à conserver une grosse part de mystère derrière l’enquête du Chevalier Noir. Malgré tout, l’issue est relativement facile à deviner.

Batman The Long Halloween Partie 1, c’est aussi le retour à un format plus classique des aventures du héros. Le script se concentre sous un format proche des comics Detective, et les différents antagonistes dégagent une identité bien définie sans traits de caractère trop exagérés. À l’exception du Joker bien sûr. Le Prince du Crime est ici plus déjanté que jamais et donne un coup de fouet aux péripéties avec des dialogues amusants et une certaine violence. L’accord parental souhaité est justifié. Les victimes que tentent de sauver les protagonistes subissent parfois la folie meurtrière d’entités démoniaques rôdant à Gotham.

Une folie grandissante sème la panique à Gotham

Un récit très varié pour une intrigue solide

Si la perspective d’un assaut de psychopathes d’Arkham est bien présente et fait régner la peur à Gotham, il est contrebalancé par le côté plus terre à terre de la guerre des mafias entre Falcone et Maroni. Ceux-ci auront un rôle à jouer dans une intrigue qui les dépasse parfois, sans jamais les laisser trop passifs. De manière globale, l’intervention des différents personnages est bien justifiée, faut peut-être pour Solomon Grundi dont le rôle reste très primaire.

Sur le plan artistique, Batman The Long Halloween Partie 1 s’en tire assez bien. On regrette toutefois une certaine rigidité dans les animation. Les scènes de combat sont par conséquent saccadées. Elles manquent de souplesse, ça se ressent tout particulièrement sur la souplesse du costume de Batman, sa cape ou la flexibilité des coups portés. Pour le reste, le niveau de détail est très présent. Que ce soit au niveau des traits de visage ou des arrière-plans, la réalisation est réussie.

Batman a beaucoup à faire dans l'animé Batman The Long Halloween Partie 1Pendant donc près d’une heure et demie, le spectateur découvrira le début d’une véritable course contre-la-montre dans une ville de Gotham à une tension qui ne cesse de s’accroitre. Cet animé se rapproche au mieux de la création de Jeph Loeb et Tim Sale. C’est un très bon retour du DCU qui ne cesse de briller, surtout depuis la parution du très bon Justice League Dark Apokolips War que nous vous conseillons vivement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here