Depuis son teasing à la fin de Little Hope, le second chapitre de la Dark Pictures Anthology de Supermassive Games, House of Ashes s’est montré plutôt discret. Mais Bandai Namco et le studio à l’origine de Until Dawn sont récemment sortis du silence avec une seconde vidéo teaser pour ce troisième opus. Si l’on suit le schéma des sorties de cette anthologie, House of Ashes devrait être disponible aux alentours d’octobre. C’est donc près de 5 mois avant sa sortie que les développeurs se sentent enfin prêts à nous en dire plus.

Quelques jours avant la publication de la première bande-annonce planifiée pour le 27 mai, et COVID oblige, nous avons eu la chance d’assister à un keynote et visionner plus de 10 minutes de gameplay. Voici donc un avis « hands-off« , uniquement basé sur ce que nous avons pu voir pendant la présentation de l’éditeur.

Direction le Moyen-Orient avec House of Ashes

L’aventure se déroule au Moyen-Orient et s’entoure d’une mythologie encore plus ancienne que celles sur lesquelles se basaient les deux premiers chapitres. Tout se passe en 2003, au moment où débutent les hostilités de la guerre en Irak; le joueur suit le périple de 5 membres des Forces Spéciales américaines, de l’Air Force et de la CIA à la recherche d’armes de destruction massive. Ils sont envoyés pour explorer un dépôt d’armes chimiques enfoui dans un souterrain et détecté par satellite.

Les environnements de House of Ashes sont somptueuxAccueillis par les forces hostiles irakiennes sur place, nos 5 protagonistes se retrouvent piégés dans un temple sous-terrain à la suite d’un effondrement en surface. Ce vaste lieu de culte bâti par Naram-Sin, un véritable personnage historique, remonte à l’ancien empire Akkad datant environ de 2250 ans avant Jesus Christ. Les personnages pensaient être sur le point de mettre la main sur ces armes chimiques. Mais ils ont finalement trouvé un mal ancien, et des créatures se cachent dans l’ombre de cette découverte archéologique.

L’exploration pour rafraîchir l’expérience

L’histoire de Naram-Sin à elle seule pourrait expliquer les étranges événements du jeu. Lui et son peuple seraient en effet victime d’une malédiction. Ce souverain aurait mis en colère les dieux après avoir pillé un temple dédié au dieu Enlil de la terre, du vent et des orages. Le temple qu’il a construit et qui sera le terrain de jeu de House of Ashes est en réalité destiné à obtenir le pardon de ces dieux.

L'exploration occupe une partie plus importante du gameplayHouse of Ashes ne se contente pas de simples textes d’histoire pour narrer ses évènements. Les développeurs se sont également inspirés de célèbres films d’horreur et de science-fiction. Le jeu comprendra donc des éléments tirés d’Alien, Predator ou The Descent. Les 5 personnages seront pourchassés par des créatures étranges, piégés entre cette menace souterraine et les militaires irakiens en surface. Certaines œuvres littéraires comme H.P. Lovecraft, et plus particulièrement Les Montagnes hallucinées, auront aussi servi de base à l’élaboration de cette aventure.

Une expérience de jeu « signature » qui ne demande qu’à nous immerger et nous effrayer

A l’image de ce qui a été proposé précédemment dans l’anthologie, ce successeur mettra les personnages au centre de son gameplay. Il faudra donc savoir faire les bons choix pour sauver le plus de monde. Les préjugés devront être mis de côté, l’entraide sera nécessaire, mais nous ne sommes jamais à l’abri d’une erreur. House of Ashes veut que le joueur se sente exposé et en danger. Il se sentira constamment épié par des créatures, les plus abouties de la série selon le studio. On imagine bien entendu que le studio aura énormément travaillé la partie sonore, et nous serions curieux de voir comment le jeu s’appropriera la technologie audio 3D chez Xbox comme du côté de Sony.

Mais comme il s’agit également d’un jeu d’exploration, le soft de Supermassive Games tâchera de nous émerveiller. Le temple est un lieu de découverte, majestueux et mystérieux. Le fait qu’il s’agit d’un lieu enfoui depuis des millénaires rend l’expérience visuelle totalement incroyable. Le titre semble forcer l’immersion en alternant ses environnements caverneux et spacieux avec une architecture resplendissante.

The Dark Pictures Anthology: House of Ashes améliore ses bases

Le gameplay de cette suite est globalement identique aux deux autres jeux de la série. Cela dit, l’équipe de développement sont constamment restés à l’écoute de leur communauté. Plusieurs améliorations ont donc vu le jour pour House of Ashes. Par exemple, le soft corrige bon nombre de problèmes de caméra en implémentant une caméra à 360 degrés plutôt que des points de vue fixes. L’exploration est de ce fait plus flexible. Le joueur peut constamment regarder autour de lui. La torche équipant chaque personnage les aide à fouiller et déceler des mystères dans cet environnement hostile. Bien qu’indispensable, cet outil ralentira les mouvements du personnage qui l’utilisera.

Une seconde nouveauté pour le gameplay est le réglage de la difficulté. Les différents modes de difficultés de House of Ashes permettent d’ajuster la rapidité des QTE en fonction de la réactivité du joueur. Cette fonctionnalité est elle aussi le fruit des réclamations des joueurs. Certains se plaignaient en effet de QTE trop faciles ou trop rapides pour d’autres.

Enfin des versions next-gen pour une meilleure immersion

Pour ce qui est de la next-gen, House of Ashes est le premier titre de la Dark Pictures Anthology à tirer profit des capacités de nos PS5 et Xbox Series X|S. Le studio nous promet de nettes améliorations de graphismes. De ce que nous avons pu voir, le jeu est en effet très joli. Le contraste entre les cavités sombres et la lumière du jour perçant la surface ou encore les fusées de détresse des militaires est saisissant de réalisme. Les décors sont modélisés avec un grand soin et même la framerate semble avoir été améliorée. Sur ce point, les deux précédents chapitres peinaient à convaincre, avec une fluidité trop bridée avec des chutes constantes. Reste à voir si les deux jeux précédents pourront bénéficier d’une mise à niveau.

Enfin, le jeu comprendra 4 modes de jeu. Histoire partagée permet de terminer l’aventure avec un ami en ligne. Soirée télé, en revanche, nous permet de nous rassembler à 5 joueurs en local, chacun contrôlant son personnage. Il y aura aussi deux versions solo, la version Cinéma et Curator’s Cut. Ce dernier sera cependant un bonus de précommande et fera découvrir l’histoire sous des angles de vue bien différents du jeu de base. Il comprendra aussi des scènes absentes de la version cinéma. C’est un peu dommage de constater son absence du jeu de base et on espère qu’il sera rendu accessible gratuitement à tous un peu plus tard.

Dans l’ensemble, House of Ashes semble très convaincant. Supermassive Games s’est accordé 10 minutes pour nous baigner de ce nouvel univers et c’est plutôt réussi. Le concept est très intéressant et l’expérience de jeu améliore la recette de base de l’Anthologie. Seuls les QTE très présents et, dans certains cas, trop simplistes renforceront la sensation de film interactif plutôt que d’un véritable jeu d’horreur et d’exploration. Tout se concentrera encore une fois sur les choix du joueur et ses réflexes pour sortir les 5 personnages indemnes de cette grotte… ou pas! Rendez-vous cet automne pour en savoir plus.

La flemme de lire ? Alors voici la vidéo explicative !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here