À peine annoncé, les fans de Monster Hunter se réjouissaient de la venue du film basé sur le jeu vidéo. Avec Milla Jovovich (Resident Evil) à la tête du casting, cela promettait un maximum d’action. Avec la diffusion des premières images, les fans de la franchise ont pu remarquer la justesse des costumes et des décors d’envergure pour des chasses épiques. Mais ils ont néanmoins déchanté à la vue du tout premier trailer.

Jugé trop « américanisé » par beaucoup, Monster Hunter n’a pas vraiment brillé auprès des critiques américaines lors de sa sortie, en attendant que les spectateurs européens puissent retourner au cinéma. Finalement, le film ne passera pas par les salles obscures chez nous, et atterrit directement dans nos rayons en DVD, Blu-ray et Blu-ray 4K.

Le film est réalisé par Paul W.S. Anderson, connu pour avoir travaillé sur la série des films Resident Evil avec Milla Jovovich. La Star se retrouve donc encore une fois en haut de l’affiche. On pourrait mettre ça sur le fait de la symbiose créée autour du duo, qui a collaboré pendant de nombreuses années. Mais il faut avouer que Milla a un certain charisme pour ce genre de films de science-fiction mêlant horreur et action. Elle se retrouvera aux côtés de visage connus comme Ron Perlman (Hellboy, Sons of Anarchy) ou encore Tony Jaa (XxX Reactivated, IP Man).

Synopsis:
Notre monde en cache un autre, dominé par de puissants et dangereux monstres. Lorsque le Lieutenant Artemis et son unité d’élite traversent un portail qui les transporte dans cet univers parallèle, ils subissent le choc de leur vie. Au cours d’une tentative désespérée pour rentrer chez elle, l’intrépide lieutenant rencontre un chasseur mystérieux, qui a survécu dans ce monde hostile grâce à ses aptitudes uniques. Faisant face à de terrifiantes et incessantes attaques de monstres, ces guerriers vont devoir faire équipe pour se défendre et espérer trouver un moyen de retourner chez eux.

Un film destiné au tout public

Le premier constat que l’on fait lorsque l’on a terminé Monster Hunter, c’est que le film n’est clairement pas fait pour les fans de la série, hélas. Comme se plaît à le dire son réalisateur, le film s’adresse dans un premier temps à un public plus large. Le script est donc adapté de telle sorte à ce que les néophytes ne soient pas lésés à côté des fans et leurs grandes connaissances.
Cela dit, Monster Hunter possède tout de même un certain charme et respecte plusieurs aspects des jeux vidéo. On commence par l’intégration des armes très connues comme la grande épée, le grand arc ou la double lame dont l’esthétique a été peaufinée pour leur donner un réalisme époustouflant. Il y a aussi un personnage connu, l’Amiral, incarné par Pearlman, qui fera son apparition. Pour sa part, son costume est franchement bien réussi, mais le choix de l’acteur reste étrange malgré ses bonnes performances.
Les monstres sont aussi très impressionnants. Du Diablos au Rathalos en passant par le Palico, leur modélisation est tout simplement impeccable. Les bestioles sont respectées au centimètre près, et on adorera pointer du doigt quelques petits éléments de fan service pur jus.
La rencontre avec le Rathalos est impressionnante
Milla (Lieutenant Artemis), de son côté, sert véritablement de lien entre une thématique que tout le monde connaît (les interventions de l’armée américaine en plein désert) et l’univers Monster Hunter. C’est un personnage inédit qui n’intervient normalement pas dans les jeux vidéo, tout comme le reste de son équipe. Une fois de plus, l’actrice se donne beaucoup de mal à donner vie à son personnage. Le résultat est plutôt satisfaisant, même si le concept d’allier l’armée US à l’univers de Monster Hunter reste étrange. Mais ce n’est pas ce qui nous dérange le plus.

Une rencontre inattendue

Dans son ensemble, le scénario du film est très frustrant, surtout pour les fans, donc. Il tient en quelques lignes et suit donc le périple du lieutenant Artémis dans sa traversée du monde de Monster Hunter pour rejoindre le sien.
Après s’être retrouvée au milieu de ces créatures féroces à cause d’une tempête ayant ouvert ce portail entre son monde et cet univers étrange, elle fera la rencontre d’un chasseur de monstre bien étrange, lui aussi. Teintée d’un humour léger façon Les Visiteurs, cette rencontre avec le chasseur qui ne parle pas un mot de français (ou Anglais, en fonction de la langue que vous aurez choisie) divertira sans aucun doute le Tout public. Mais il n’est hélas pas représentatif de l’image que l’on se fait de notre avatar, intrépide et prêt à partir à l’assaut du moindre monstre, aussi gros soit-il.

Un bon film d’action, un mauvais Monster Hunter

Malgré ses erreurs scénaristiques et des raccourcis un peu nombreux, Monster Hunter reste un bon divertissement d’un soir. L’action est très bien gérée. On ressent clairement le savoir-faire du réalisateur. Les différentes séquences avec les monstres sont excellentes. Afin d’éviter au maximum de mauvais effets de fond vert, l’équipe de tournage est allée dans un véritable désert à l’allure alien pour capturer des instants où seuls les monstres ont été ajoutés avec des effets spéciaux. Milla aura aussi bénéficié d’un nouvel entraînement pour des plans d’action excellents. On regrette toutefois une fin très abrupte, laissant clairement la porte ouverte à une suite. Mais au vu des retours mitigés de ce premier film, il y a des chances pour que l’avenir de cette série ne voie pas le jour.

Points positifs:

  • Des monstres très détaillés et respectés
  • Plusieurs éléments de fan service
  • Milla au top de sa forme
  • Une réalisation qui limite les effets spéciaux pour plus de réalisme

Points négatifs:

  • Le lien avec la série de jeux vidéo est très faible
  • Plusieurs raccourcis scénaristiques gênants
  • Beaucoup de personnages sont très anecdotiques, c’est dommage
  • Un film adressé à ceux qui ne connaissent pas Monster Hunter

Monster Hunter a été visionné sur une TV LG OLED 65CXDécouvrez la gamme de téléviseurs LG

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
6
Article précédentNetherRealm développerait un jeu de combat Marvel
Article suivantPS Plus : les jeux de mai 2021 sont annoncés
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here