Fiche technique de Justice League Endless Winter:

Couverture du comic book Justice League Endless Winter chez Urban Comics
  • Prix : 18 EUR
  • Public : 12+
  • Collection : DC Rebirth
  • Date de sortie : 09 avril 2021
  • Pagination : 240 pages
  • Scénariste: Ron Marz, Andy Lanning
  • Dessinateur: Collectif
  • Contenu VO: Contenu : Justice League: Endless Winter #1, The Flash #767, Superman: Endless Winter Special #1, Aquaman #66, Justice League #58, Teen Titans: Endless Winter Special #1, Justice League Dark #29, Black Adam: Endless Winter Special #1, Justice League: Endless Winter Special #2

« Il y a un millier d’années, un dieu nordique répondant au nom de Frost King a menacé le monde et ses habitants. À l’époque, une équipe de héros composée de Black Adam, la Créature du Marais, Hippolyte et Viking Prince s’était rassemblée pour s’opposer à cette ancienne divinité capable de contrôler des écosystèmes entiers. Le combat s’était alors soldée par une victoire… mais à quel prix ? Aujourd’hui, le géant de glace est de retour de son exil, et un blizzard mortel l’accompagne…« 

Au cœur de la tempête, une rage persiste

Avec Endless Winter, Ron Marz, Andy Lanning proposent un scénario assez original. La Justice League doit ici faire face à un ennemi venu tout droit du 10ème siècle. L’ennui, c’est que ce Frost King déchaîne sur la planète entière un hivers sans fin. Les températures sont extrêmes, tant pour la population que nos héros. Mais la Justice League ne sera pas au bout de ses peines et découvrira rapidement une horde d’ennemis faits de glace, qui se régénère lorsqu’elle est assaillie. Cerise sur le gâteau, Frost King est introuvable depuis le début des intempéries.

Superman, au coeur du Blizzard de Frost King

Avec ce concept de départ, les scénaristes parviennent avec brio à instaurer une ambiance oppressante durant tout le récit. Mais, même si les citoyens et les héros souffrent dans ce froid, il reste beaucoup d’espoir.

Les artistes à l’origine de Justice League Endless Winter n’hésitent pas à accorder plusieurs planches pour exprimer cet altruisme omniprésent. Il y a donc deux facettes à cette tragédie, ce qui est pertinent et intéressant.

Frost King, une menace intéressante pour Justice League Endless Winter

Frost King n’est pas oublié non plus. Bien qu’absent dans les temps présents au début de la tempête, le bouquin nous offres plusieurs flashbacks impliquant différents héros de l’ancien temps, bien méconnus du grand public. Le personnage se développe donc très bien. Les détails sont bien présents et viennent enrichir son origine pour mieux comprendre ses intentions.

De son côté, Black Adam est le seul à servir de lien entre le passé et le présent et ne reste pas indifférent au réveil de Frost King. D’ailleurs, le personnage, très porté sur l’affrontement, aura sa part de responsabilité dans ce qui se passe durant l’époque contemporaine mais aussi dans la création de ce monstre.

Justice League Endless Winter est constitué de dessins très détaillés et colorés. On pourrait peut-être reprocher un léger manque de dynamisme durant certaines scènes de combat, mais cela reste très bon dans l’ensemble.

Mention spéciale pour la colorisation qui vient booster ce récit de glace. Les dessinateurs auraient facilement pu se perdre dans des planches très ternes à cause de la tempête. Mais les décors gelés contiennent leur part de couleurs, surtout lorsque les héros interviennent auprès de la population, et cela accentue cette belle note de chaleur et d’espoir.

Un récit percutant et très bien ficelé

Justice League Endless Winter est au final un excellent bouquin pour les fans de la Justice League. Tous les héros ont droit à leur temps d’action, à l’exception de Batman qui reste le plus discret, et Frost King bénéficie d’un character design alléchant qui force le respect. Cette ambiance oppressante entourant la Justice League rend ses membres plus humains que jamais.

Frost King, antagoniste de Justice League Endless Winter

Le comic book fait clairement le lien entre ces héros et les gens qu’ils protègent. Au cœur de la tempête subsiste un mouvement d’entre-aide et place tout le monde sur un pied d’égalité. Mais Frost King est loin d’être un ennemi comme les autres. Le dénouement du scénario est délectable et cette constante alternance entre ce qui s’est passé au Xème siècle et le présent vient constamment enrichir le contexte du récit tout en restant dans quelque chose de très compréhensible.

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
8,5
Article précédentTEST : NieR Replicant ver.122474487139
Article suivantPS5: Enregistrer ses captures en MP4 plutôt que en WEBM
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here