Ce 30 avril sortira Returnal, le shooter de Housemarque en exclusivité sur PS5. Il s’agit de la première véritable exclusivité PS5 en 2021, et s’avère être une expérience particulière. Nous avons dernièrement pu passer plusieurs heures sur le jeu, et en avons tiré quelques conclusions intéressantes sur les deux premiers mondes.

Dans Returnal, Selene est victime d’un crash de vaisseau. Elle se retrouve malgré elle coincée sur une planète inconnue et y fait des découvertes pour le moins intrigantes. D’entrée de jeu, le joueur fera connaissance avec un monde hostile, clairement inspiré de Alien et Prometheus. Il tire aussi plusieurs éléments esthétiques des créations sci-fi. Le constat est direct; Returnal présente un terrain de jeu inventif qu’il est époustouflant de parcourir pour s’y émerveiller constamment. Au début de l’aventure, Selene ne possède qu’une petite arme pour se défendre, mais l’héroïne, comme le joueur, devra apprendre de ses erreurs pour évoluer.

Mourir pour mieux renaître dans Returnal sur PS5

Returnal présente des mécaniques de jeu très particulières. Avec ses airs de Rogue-like, chaque mort implique la perte des ressources et armes collectées. Parce que oui, vous allez mourir souvent dans le jeu. Mais l’échec est aussi synonyme de progrès. A chaque ‘cycle », Selene conserve malgré tout certaines améliorations d’armure et des items essentiels à sa survie. Lorsque l’on meurt, on reprend là où notre vaisseau s’est crashé, avec cet unique pistolet comme arme à feu. Et à chaque fois que l’on meurt, on redécouvre le level design. Le shooter de Housemarque réagence en effet la répartition des niveaux pour que le biome que l’on parcourt ne ressemble jamais au précédent.

Returnal implique donc un certain acharnement de la part du joueur pour atteindre les objectifs. Une fois que l’on atteint un point donné, l’objectif se met à jour et reste le même une fois que l’on recommence un cycle. il y a donc une réelle progression malgré cette mécanique qui nous force à repartir du même endroit. Ce système de jeu punitif fait partie intégrante du scénario du jeu. Il n’est pas uniquement destiné à augmenter la difficulté de l’expérience puisque Selene en apprendra à chaque fois plus sur l’environnement et les ennemis qui l’occupe.

Les environnements de Returnal vous rappelleront vos classiques de science-fictionEn parallèle du système de progression équipant de plus en plus la combinaison de Selene, Returnal possède un second système plus éphémère. Il est lié aux cycles de vie de notre personnage. Il y a dans un premier temps le niveau d’adrénaline. Plus on tue d’ennemis sans se faire toucher, plus ce niveau augmente jusqu’à un maximum de 5. A chaque niveau, Selene possède un petit boost servant à se préserver du danger. Les armes font également partie de cette évolution. Tuer des ennemis avec une même arme débloquera son tir secondaire et ce qu’on appelle la « maîtrise d’arme ».

Le système de combat est exigeant, mais addictif

Étant donné que Returnal est une expérience assez exigeante, il faudra repousser ses limites pour obtenir de précieux bonus et des armes qui valent le coup. Lorsque Selen trouve une arme dans un niveau, elle peut décider de l’échanger avec celle qu’elle possède ou la laisser sur place. Le joueur ne peut donc pas alterner entre plusieurs armes, mais devra faire des choix entre pistolets, mitraillettes ou encore shotguns. Il n’y a pas non plus de système de recharge. Les armes du jeu fonctionnent avec un système de surchauffe. Les munitions sont infinies, mais il faudra éviter de tirer en continu pour ne pas se retrouver à sec durant plusieurs secondes. Les ennemis n’attendront pas que vous soyez rétablis avant de passer à l’attaque.

L'esquive et la contre-attaque, le coeur du combat dans Returnal

Les dangers sont multiples, soyez vigilants et réactifs dans Returnal !

À ce sujet, les développeurs de Housemarque ont fait un très bon boulot. Le bestiaire du jeu semble très étoffé et surprenant. Chaque ennemi possède ses attaques, son système de défense et ses spécificités de défense ou de vitesse de déplacement. Mis à part quelques exceptions, les attaques de base des ennemis lambda se présentent sous forme de petites boules projetées, ce qui n’est pas sans rappeler les jeux NieR de Square Enix. Toucher l’une de ces boules ou se faire frapper par une créature réinitialisera le niveau d’adrénaline.

Le jeu présente bien entendu des combats de boss. Comme il n’est pas encore sorti, nous éviterons de nous étendre sur le sujet. Par contre, nous pouvons clairement vous garantir une expérience shooter des plus passionnantes. Le jeu tournant en 4K à 60fps, ces affrontements sont souples et nerveux. Le fait de pouvoir tirer avec des armes futuristes et dévastatrices et d’effectuer des ruées rapides rend le tout extrêmement dynamique. Ces ennemis hors du commun possèdent plusieurs phases et demanderont de la persévérance. Les sensations sont tout simplement extra.

La PS5 use de ses atouts pour Returnal, une exclusivité hors du commun

Ces sensations de jeu sont aussi boostées grâce aux retours haptiques de la DualSense. Que ce soit au niveau de la perception des gouttes de pluie sur la combinaison de Selene ou des coups reçus, les sensations sont là et nous rappellent notre découverte avec Astro’s Playroom à la sortie de la console. Nous avons encore une fois un jeu qui tire pleinement parti des fonctionnalités de cette extraordinaire manette qu’est la DualSense.

Les développeurs ont aussi travaillé en étroite collaboration avec Sony pour créer un  environnement sonore détaillé. Grâce au Tempest Engine, les possesseurs de casques compatibles s’immergeront pleinement dans cet environnement de science-fiction. Pour rappel, seuls certains casques sont actuellement compatibles comme le SteelSeries Arctis 7P ou le casque officiel Pulse 3D de Sony. À l’instar du Dolby Atmos, un autre son 3D signature plutôt utilisé chez Xbox, nous pouvons clairement ressentir un effet de hauteur dans le son. Cela convient parfaitement à Returnal qui affiche une très bonne verticalité de décor et cet effet de pluie exquis.

Une entrée prometteuse dans le catalogue PS5

Si nous devons résumer ces premières heures passées sur Returnal, nous pourrions clairement qualifier cette expérience d’unique. Avec ce système de combat aussi exigeant que vif et une mécanique rogue-like, le shooter de Housemarque surprendra certainement plus d’un joueur. L’étrangeté de son concept déplaira peut-être à certains. On s’écarte ici de l’aventure linéaire et scriptée inhérente aux productions Sony Studios pour retrouver un gameplay plus brut rappelant forcément l’époque des bornes d’arcade. La mort est un nouveau cycle, une nouvelle opportunité de progresser toujours plus loin. Et c’est typiquement cette façon de pousser les joueurs à se surpasser qui rend le tout très addictif. Returnal va diviser, mais il trouvera sans aucun doute son public.


Returnal est en cours de test sur une TV LG OLED CXDécouvrez la gamme de téléviseurs LG


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here