De retour pour un nouveau projet à déguster en coopération, le studio Hazelight promet avec It Takes Two de se surpasser. Son précédent titre, A Way Out, avait déjà sur délivrer une expérience impeccable à découvrir à deux. La nouvelle création de Josef Fares s’inscrit donc dans la droite lignée de ce prédécesseur et tâchera d’amuser la galerie avec une histoire inédite, tout en conservant cette interactivité si addictive, suscitant la bonne entente entre les deux joueurs.

It Takes Two, reflet de l’imagination débordante de Josef Fares

S’il reprend le même concept de gameplay que A Way Out, ce petit nouveau se veut radicalement différent dans son contexte. Cette fois, le studio Hazelight a décidé de se tourner vers un aspect artistique plus familial. Le constat se fait au premier coup d’œil. It Takes Two emprunte clairement sa direction artistique aux productions Pixar. Le rendu est impeccable, très coloré et représente clairement le fruit d’une imagination débordante.

L'aventure It Takes Two est le reflet de la créativité débordante de son créateurLe scénario est lui aussi très « Tout public ». Affectée par la nouvelle du divorce de ses parents, Rose fait le souhait de les voir à nouveau réunis comme avant. Pas un effet de magie inexpliqué, la personnalité de ses deux parents May et Cody se retrouve transposée dans ses deux petites poupées en tissu. Les parents rencontreront alors le Dr Hakim, habitant du « monde magique », qui leur expliquera qu’ils devront coopérer et retrouver leur amour brisé pour retrouver leur apparence normale. Vous l’aurez compris, le jeu requiert donc de la part des deux joueurs une entente irréprochable pour venir à bout des épreuves à venir.

Jouez à It Takes Two en local ou en ligne sans contraintes

Car oui, It Takes Two ne se joue qu’en coopération. Mais rassurez-vous, il n’est pas nécessaire d’avoir un ami ou son compagnon sur le canapé pour y jouer. S’il possède donc un mode coop en local, le dernier-né de Hazelight peut aussi se jouer en ligne. Comme le soft nécessite une communication claire entre les deux aventuriers, il est impensable de passer par un matchmaking avec de parfaits inconnus. Dès lors, le studio à eu la bonne idée de délivrer un Pass ami gratuit, qui permet à n’importe qui de rejoindre l’aventure, et ce, même s’il ne possède pas le jeu.

Le jeu en coop comme défini par It Takes Two, un régalAu début de l’aventure, après une petite intro qui se laisse regarder sans mal, It Takes Two propose aux deux joueurs de se répartir les rôles entre May et Cody. Ensuite, le soft de Hazelight  ne tardera pas nous plonger dans le bain. Les niveaux s’enchaîneront à une vitesse folle tant le gameplay est en effet très addictif. Avec un ami, l’aventure est incontournable et garantit des heures d’amusement.

Josef Fares a encore une fois su démontrer sa créativité. It Takes Two comprend un grand nombre de niveaux linéaires, mais aux mécanismes bien ficelés. Une fois que l’on s’approprie une mécanique, on l’utilise avec expérience puis le jeu nous fait passer par autre chose. Le gameplay est régulièrement renouvelé. Mais le titre n’est pas qu’une histoire de coopération. Il place ça et là quelques mini défis pour éveiller une petite rivalité amicale entre les deux joueurs. Ce sentiment d’être proche de l’autre dans ce format vidéoludique souvent dénoncé à tort comme plaisir égoïste est excellent.

Le chemin n'est pas toujours si simple dans It Takes TwoIl faudra régulièrement activer des mécanismes à deux, ou activer des éléments pour que l’autre puisse passer en premier et débloquer le passage. Mais le plus palpitant reste les combats de boss. Car oui, It Takes Two en comprend bien quelques-uns. L’ambiance de ces combats reste toujours plutôt enfantine. Rien de gore ou de sombre, mais ces combats requiert encore une fois de la synchronisation chez les joueurs. Globalement, malgré son apparence, It Takes Two peut être apprécié par les jeunes et les grands. Ses mécaniques parfois complexes demanderont tout de même un âge minimum requis, mais rien n’empêche un parent d’aider les plus petits.

It Takes Two est donc clairement le nouveau jeu en coopération incontournable de Hazelight. Le titre parvient sans aucun mal à nous plonger dans une aventure familiale au doublage bourré d’émotions et au script touchant. Les mécaniques de gameplay sont encore une fois très inventives et force les joueurs à s’entre aider, tout en laissant place à quelques petites compétitions amicales. Bien que sa direction artistique laisse plutôt penser à un jeu pour enfant, il n’en est rien. It Takes Two peut être apprécié par n’importe qui, et on apprécie aussi le fait d’obtenir un Pass ami qui permet à n’importe qui (même s’il ne possède pas le jeu), de rejoindre l’aventure. Clairement, Josef Fares tient sa promesse de délivrer un titre original et très amusant. Hélas, la rejouabilité reste tout de même limitée.


It Takes Two a été testé sur PS5 et sur une TV LG OLED CX

Découvrez la gamme de téléviseurs LG


Points positifs:

  • Un doublage anglais tout simplement excellent, rempli d’émotions
  • Un scénario très touchant
  • Des mécaniques coop tout simplement jouissives
  • Un gameplay accessible à tous
  • Le passe ami gratuit
  • Le prix de vente

Points négatifs:

  • Pas de doublage français pour les plus jeunes
  • Une rejouabilité faible
  • Des niveaux un peu trop linéaires


Fiche technique de It Takes Two :

Éditeur : Electronic Arts
Développeur : Hazelight
Date de sortie : 26 mars sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X|S, PC
Type : plateforme / aventure
Multi : oui
Langue : anglais sous-titré français

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
8,5
Article précédentOutriders: la disparition d’inventaire est la top priorité des développeurs
Article suivantLes différents types de jeux par navigateur
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here