Depuis sa présentation officielle, nous savons que la Xbox Series X, tout comme sa petite sœur, la Xbox Series S, opte pour un système d’extension de mémoire sous forme de carte SSD. Seagate est en général le partenaire idéal pour Sony et Microsoft et leurs consoles. C’est pourquoi le fabricant décidé de nous laisser passer ce petit dispositif sous nos scanners pour évaluer son ergonomie et ses performances.

L’expansion Card pour Xbox Series X et S, presque nécessaire

Les Cartes d’extension de stockage Seagate pour Xbox Series X|S sont disponibles depuis le 10 novembre, soit depuis que les dernières consoles de Microsoft sont sorties. Avec 802 GB de stockage exploitable pour la Xbox Series X et un peu moins de 500 GB pour la Series S, il est fort probable que les heureux possesseurs de consoles next-gen aient rapidement besoin de plus d’espace. Avec l’augmentation de l’espace qu’occupent les jeux, la mémoire interne des consoles pourrait ne pas suffire à certains.

Comptons aussi sur la forte présence de l’offre Xbox Game Pass qui ne s’appuie pas sur le streaming, mais demande bien l’installation du jeu sur la console. Ce choix de Microsoft est destiné à offrir aux abonnés la meilleure qualité de jeu possible. Dès lors, le nombre de jeux à installer augmente considérablement. Seagate nous propose aujourd’hui sa solution.

Même s’il est impossible de chiffrer précisément le nombre de jeux que nous pouvons installer sur cette carte, sachez que certains soft vont jusqu’à réclamer plus de 100 GB. C’est en outre le cas pour les derniers jeux de la série Call of Duty ou Red Dead Redemption 2. Pour un petit jeu indé ou un titre de précédente génération, on peut compter entre 1 et 10 GB.

Sortez les billets !

Pensée sous une forme qui s’apparente à une clé USB, la Carte d’extension de stockage Seagate pour Xbox Series X|S de 1To (comptez en réalité 920 GB d’espace libre exploitable) est proposée aux environs de 249€ tout de même en Belgique (279,90€ en France). Ce prix est assez élevé, mais est compréhensif au vu de la miniaturisation de cette technologie SSD. Toutefois, cela reste plus élevé qu’en Amérique où ce stockage est vendu officiellement à 219$.

Une alliance parfaite avec Xbox

Celle-ci est strictement similaire à l’architecture Xbox Velocity des nouvelles Xbox pour un fonctionnement en symbiose parfaite. Branchez cette carte sur le port PCI Express 4.0 de la console et vous êtes prêts. Aucune installation ni aucune manipulation ne sont nécessaires. Il s’agit ici d’un dispositif plug-and-play facile d’utilisation puisque la fente de la console prévue à cet effet dispose d’un détrompeur pour ne pas insérer cette carte Seagate dans le mauvais sens.

Ce système permettra en tout cas de bénéficier de temps de chargement un peu plus courts, tout comme les transferts de données sur la console, qu’un disque SSD branché en externe sur la console.

Nous avons effectué quelques mesures sur base des fichiers d’Assassin’s Creed Valhalla et de ses deux extensions pour un poids total de 62,3 GB sur Series X. Le temps de chargement d’un même point A à un même point B sur le SSD interne ou sur la carte Seagate varie très peu. On tourne à 12,5 secondes en natif contre 13,7 secondes lorsque le jeu est sur le Seagate. Pour le transfert du jeu, cela prend 1 minute 51 de la Xbox vers la Seagate Expansion Card et 2 minutes 14 dans le sens inverse. Avec ce petit exemple, il est facile de démontrer le fonctionnement quasi symbiotique de la Seagate Expansion Card et la Xbox.

Gardez bien en tête qu’il est aussi possible d’utiliser un disque dur externe classique en USB 2.1 sur ces consoles. Mais cette technologie moins onéreuse sera malheureusement incompatible avec les jeux optimisés pour la next-gen. Ces disques durs ne serviront qu’au stockage des jeux Xbox, Xbox 360 et Xbox One classiques.

Très peu de soucis de software

Dans la pratique, la carte d’extension de stockage Seagate pour Xbox Series X|S fonctionne très bien malgré quelques légers soucis de reconnaissance. Ce problème est bel et bien connu chez Seagate, qui conseille d’ailleurs d’éteindre la console pendant 30 secondes, retirer la SSD, le rebrancher puis rallumer la console. Dans les très rares cas où la manipulation ne fonctionnerait pas, il faudra prendre contact avec le SAV de Seagate.

Une miniaturisation réussie

Seagate nous gratifie ici du meilleur moyen d’augmenter son espace de stockage Xbox Series X/S en limitant la perte de vitesse. Les transferts de données, mais également les temps de chargement en jeu sont plus réduits qu’un SSD externe, même si le SSD natif des nouvelles Xbox reste devant à ce niveau (l’histoire de quelques petites secondes). On se surprend aussi à constater la facilité d’installation du dispositif et sa fabrication minutieuse. Seagate voit ici les choses en grand pour les joueurs les plus exigeants.

Points positifs:

  • Une solution plus efficace qu’un SSD externe, même en jeu
  • Une qualité de fabrication irréprochable
  • Une facilité d’installation déconcertante

Points négatifs:

  • Un prix encore très élevé
  • Quelques petits bugs de reconnaissance

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here