La petite équipe suédoise de Tarsier Studios aura pris le temps nécessaire au développement de Little Nightmares II, une suite au petit jeu de plateforme presque sorti de nulle part chez Bandai Namco en 2017 et qui ne nous avait pas laissés indifférents. Cette fois, Six, le personnage que l’on contrôlait dans l’épisode précédent sera une PNJ, pendant que le joueur contrôlera Mono, un personnage inédit.

Un grand espace implique de grands dangers

Mono se réveille d’un profond sommeil au milieu d’une forêt lugubre. Le scénario de Little Nightmares II ne dévoilera pas ses secrets dans l’immédiat et laisse le joueur découvrir un nouvel univers mystérieux. On reconnaît néanmoins instantanément la patte artistique des développeurs, ainsi que l’ambiance du premier jeu. Alors que le premier jeu nous plongeait au cœur de The Maw, un antre lugubre, son successeur nous emmène dans une ville sombre et froide délivrant la sensation de visiter un grand espace.

L'aventure commence mal, et n'annonce rien de bonEn réalité, le joueur traversera quelques bâtiments comme une école, un internat ou de vieilles maisons délabrées avec cette ville comme décor de fond entre deux. Il restera à découvrir ce que cette tour lumineuse et inquiétante tout dans le fond représente réellement. En tout cas, il n’y a rien de rassurant, d’autant plus que Mono sera régulièrement interpellé par d’étranges signaux TV dans les niveaux du jeu.

Les décors en 3D ne laissent pas trop la place à l’exploration, même si Little Nightmares II donne un peu plus de liberté aux joueurs pour interagir avec des éléments en arrière-plan. De manière générale, la caméra du jeu guide discrètement le joueur vers son objectif. Lorsque le chemin emprunté n’est pas le bon, la caméra ne donnera pas un angle propice à distinguer de nouvelles directions. Dans ce cas, il faut donc faire demi-tour et chercher la solution en avant-plan.

Pour se frayer un chemin, Mono devra résoudre un tas d’énigmes. Globalement, il s’agit de petits mécanismes à activer, impliquant des détours et quelques légères interactions avec le décor. D’autre part, quelques surprises viendront titiller les nerfs des joueurs afin que l’aventure ne soit pas monotone. Les petits piques d’adrénaline que ces évènements enclenchent chez le joueur sont assez mémorables et resteront en mémoire des mois après avoir clôturé le titre.

Réveillez vos peurs d’enfance

Little Nightmares II s’inspire encore une fois des cauchemars de notre tendre enfance et des éléments de la vie quotidienne qui pourrait être vus de manière déformée par de jeunes yeux. Les bandes-annonces du jeu nous avaient déjà donné un bel aperçu de ce qui attendrait Mono et Six dans le jeu. Le résultat est encore une fois très réussi. Little Nightmares II donnera de vraies frayeurs aux plus petits et des sueurs froides aux grands.

Little Nightmares 2 réveille vos peurs d'enfantTous les éléments et les personnages sont faits pour osciller entre de la crainte, de la peur, de la claustrophobie, du désespoir. Mais cette fois, le fait d’être soutenu par un second personnage retire ce sentiment de solitude ressenti lorsque nous traversions The Maw.

Face à l’enfer dans Little Nightmares II

Pour se déplacer et interagir, Little Nightmares II reprend les mêmes touches que son prédécesseur. Le joueur dispose de ses joysticks pour se déplacer, ses gâchettes pour s’accroupir et agripper des choses ainsi que la touche carré (sur PS4) pour courir. Mais le studio, désireux d’apporter quelques suppléments à ce deuxième titre, a implanté un système de combat très simple et donnant à Mono la possibilité de venir à bout de petits dangers ou se dépêtrer de situations ennuyeuses.

Au cours de l’aventure, le joueur tombera sur des marteaux, de la tuyauterie ou même une arme à feu que le petit personnage pourra agripper et, d’une façon ou d’une autre, s’en servir comme moyen de défense. Cette mécanique « light combat system » porte bien son nom, car certains affrontements seront brefs et scriptés alors que d’autres ne nécessiteront qu’une action simple quoique nécessitant un bon timing.

Little Nightmares II reste dans la parfaite lignée de son prédécesseur. Il délivre une aventure intense au cœur d’un univers lugubre démontrant l’imagination débordante de ses créateurs. Avec Little Nightmares II, on replonge immédiatement dans nos cauchemars d’enfance avec des rencontres qui nous glacent le sang. On déplorera cependant un petit manque d’ambition en termes d’évolution du côté gameplay. Le titre reste relativement similaire à son prédécesseur, même avec une mécanique de self défense, et l’aventure se veut au final assez courte (5 à 6 heures en moyenne), alors que les développeurs nous promettaient une durée de vie doublée. Malgré le bon temps passé sur ce Little Nightmares II, on reste donc un peu sur notre faim.

Points positifs:

  • Un système de combat léger
  • Des puzzles plus profonds
  • Une direction artistique toujours aussi superbe et particulière
  • Un gameplay accessible à tous
  • Une ambiance encore une fois très glauque

Points négatifs:

  • Peu d’évolution dans le gameplay
  • On aurait aimé de la coop
  • Une aventure qui reste assez courte (5 heures environ)


Little Nightmares II a été testé sur une TV LG OLED 65CX

Découvrez la gamme de téléviseurs LG


Fiche technique de Little Nightmares II :
Éditeur : Bandai Namco Entertainment
Développeur : Tarsier Studios
Date de sortie : 11 février 2021 sur PS4, Xbox One, PC et Nintendo Switch
Type : plateforme / aventure
Multi : non
Langue : français

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
8
Article précédentSony dépose un brevet de palettes détachables pour DualSense
Article suivantLittle Nightmares II : un trailer de lancement qui fout les jetons
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here