Fiche technique de Batman Année Deux :

  • Prix : 18 EUR
  • Public : 12+
  • Collection : DC Confidential
  • Date de sortie : 29 janvier 2021
  • Pagination : 200 pages
  • Scénariste: Mike W. Barr
  • Dessinateur: Alan Davis, Todd McFarlane
  • Contenu VO: Detective Comics #575-578, Batman : Full Circle, DC Retroactive Batman 80s

Dans un premier temps boudée par DC Comics, la suite non légitime de l’incontournable Batman Année Un a finalement vu le jour, accompagné d’autres idées narratives. Issu de la volonté de Mike W. Barr de donner suite aux débuts du justicier masqué, Batman Année Deux présente néanmoins une approche radicalement différente du récit qui l’a inspiré. Là où Frank Miller se concentrait davantage sur l’ambiance pesante de Gotham et une thématique plus proche du politique que de l’action, Batman Année Deux en prend le contrepied et délivre un affrontement épique entre deux têtes brûlées.

« À présent que le Romain et sa famille mafieuse ont vu leur règne s’achever suite à l’alliance de Batman et de James Gordon, la ville de Gotham peut à nouveau entrevoir un avenir radieux. Mais le retour d’un justicier du passé, le Faucheur, va mettre en péril l’amitié entre le jeune Chevalier Noir et le commissaire nouvellement nommé. Poussé à bout, Batman va même devoir s’allier avec l’homme qui a changé à jamais le cours de sa vie, et la deuxième année de Batman pourrait bien s’avérer être sa dernière. « 

 

Batman Année Deux c’est le récit qui oppose Batman au Faucheur, un ennemi qui n’hésite pas à tuer pour exprimer son envie de purger Gotham des racailles. Il s’agit donc d’un personnage très classique dans son idéologie. Batman ne compte bien évidemment pas le laisser faire. Cela dit, cette rencontre l’amènera à faire face à un ancien démon qui n’est autre que le meurtrier de ses parents. Tout l’intérêt du scénario semble ici se construire autour de la façon dont Bruce appréhende cette rencontre, ce qui le décentre totalement de l’antagoniste principal.

Le récit semble donc au fil des chapitres se diriger vers une problématique bien plus personnelle pour Batman. Le croisé à la cape doit en effet se contrôler et tâcher de résister à cette envie grandissante de venger la mort de ses parents. Batman Année Deux nous donne ainsi clairement l’impression de se servir du Faucheur, un personnage finalement peu intéressant, pour se diriger vers un autre problème plus psychologique, sans non plus aller en profondeur et tomber dans un schéma où le dialogue a plus sa place que les dessins.

Pour ce qui est de l’aspect des planches, le bouquin illustre souvent Batman sous son meilleur jour, appuyant sur ses expressions faciales afin de décrire ses humeurs et sa tourmente. Les dessins de Todd McFarlane font leur petit effet même si certaines esquisses de personnages sont nées de traits tremblants et imprécis. Par ailleurs, les deux dessinateurs ne passent pas beaucoup de temps à enrichir les arrière-plans. C’est dommage, car on se détache de la ville de Gotham pour ne se concentrer que sur les affrontements de Batman et du Faucheur, nous laissant un goût de trop peu sur le fond. Cela dit, il ne faut pas oublier que le récit Batman Année Deux a été conçu dans les années 80 et que sa DA est forcément issue d’une autre époque.

Batman Année Deux est d’un classicisme insolent. Que ce soit dans la construction de son scénario et dans l’élaboration de ses personnages, le bouquin présente une aventure assez prévisible, mais qui possède tout de même son quota d’éléments intéressants. Sans pour autant parler de tournant primordial dans la construction du lore de Batman, cette réalisation de Mike W. Barr a en effet mérité sa publication et ravira sans aucun doute les fans de la première heure en quête de fan service.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here