Que l’on aime Hellboy ou non, le titre de Guillermo del Toro sorti en 2004 reste l’un des pionniers du genre science-fiction. Dark Horse nous avait présenté ce démon évoluant parmi les humains pour devenir un véritable héros. Il y a plus de 15 ans, Guillermo a su exploiter sa brillante créativité et son attrait pour les films du genre afin de donner naissance à ce personnage d’une façon explosive.

Avec l’excellent Ron Perlman dans la peau du personnage rouge, impossible d’échouer. Le scénario du film reste plutôt sage, mais c’est avant tout au niveau des effets spéciaux et des scènes d’action que le film aura marqué les esprits. Il y a aussi ce soupçon d’humour rendant Hellboy si humain, et l’aspect bodybuilding le rendant badass.

Deux versions en un disque

Fin 2020, Sony Pictures Home Entertainment dépoussière cette œuvre et nous l’amène sur support Blu-ray 4K. Il faut dire que 2020 n’est pas propice à sortir de nouveaux films, et il est donc plus intéressant de délivrer des remaster à tire-larigot. La galette comprend le film en version cinéma de 122 minutes ainsi que le Director’s Cut ajoutant 10 minutes de plaisir pour un total de 132 minutes. Il comprend également de nombreux bonus dont les commentaires de Guilleromo del Toro, un documentaire The Seeds of Creation et la bande-annonce cinéma.

Pour les spectateurs qui apprécient les films en V.O, la version UHD de Hellboy par Guilleromo del Toro reprend une excellente piste Dolby Atmos compatible Dolby trueHD 7.1 ou une piste 5.1 DTS-HD. Les francophones devront hélas se contenter d’une unique piste 5.1 Dolby Digital, ce qui n’est déjà pas si mal lorsque l’on est équipé d’un système audio pro.

Une luminosité revigorée, un rendu moins terne

L’image s’offre donc un bon lifting au départ d’une capture en 35mm. L’encodage HEVC H.265 fait du très bon boulot la plupart du temps. Les environnements sont plus fins, et on remarque surtout une belle optimisation des reflets sur l’eau, le métal ou les surfaces humides. La scène d’introduction est particulièrement bluffante et rend à ce moment de guerre toute sa splendeur mélancolique. Le HDR10 provoque pour sa part une profondeur inouïe des zones noires. Le film conserve donc un soupçon de mystère lorsqu’il s’agit de faire glisser un objet ou une silhouette dans l’ombre.

De manière générale, l’éclairage est lui aussi mieux géré. Cela rend particulièrement service à cette ambiance gothique perçue durant tout le film. Les nombreuses scènes volontairement sombres affichent de meilleurs fonds où il est plus facile d’observer les décors. Perspective artistique oblige, la palette de couleurs du film Hellboy de 2004 est assez limitée. Cela dit, cette version UHD du film permet d’obtenir des tons un peu plus chauds comme sur les réverbères ou autres lampes décoratives. Cette tendance se propage jusqu’à la couleur de peau des personnages un peu plus naturelle. Les nuances pêche, rose de la peau sont plus vives.

Une version rajeunie pour un intemporel

Dans l’ensemble, ce remaster de Hellboy (2004) par Guillermo del Toro est excellent. Le travail réalisé par Sony Pictures est minutieux et le support permet d’apprécier cette œuvre de façon magistrale sur un matériel adéquat. Ce format UHD conserve un minimum le grain du film 35mm tout en nous éblouissant de meilleurs effets de texture, de reflets et des éclairages revigorés. Si vous souhaitez (re)découvrir cette production, foncez, car ce Blu-ray 4K est clairement en est clairement la version ultime, même si elle ne vient pas forcément en 2 galettes et un code de téléchargement digital comme chez nos confrères outre-Atlantique.

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
9
Article précédentTEST – Casque LucidSound LS31
Article suivantHitman III balance son dernier trailer avant sa sortie
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here