Hitman 3 est le premier gros titre de 2021, et met également fin à la trilogie imaginée par IO Interactive. Tout en impliquant intimement les deux précédents volets à son contenu global, Hitman 3 donne un coup de pied dans la fourmilière et apporte une conclusion à tout ce qui s’est passé depuis 2016.

Hitman 3 est-il de bonne augure ?

Quelques semaines avant sa sortie, il nous a été possible de parcourir la première moitié du jeu. Mais pour préserver une part de mystère, nous ne pourrons parler que de la toute première mission du jeu.

Après une cinématique introduction drôlement bien orchestrée et présentée dans un récent trailer du jeu, nous arrivons à Dubaï. L’agent 47 devra s’infiltrer dans le Sceptre, le building le plus haut de l’univers du jeu. Cette première mission est avant tout un excellent moyen d’apprécier le level-design du jeu.

Les développeurs ont toujours fait preuve d’un excellent savoir-faire dans l’art de réaliser des niveaux denses et remplis de mystères. Lors de la première heure de jeu, le joueur explorera à la fois l’intérieur et l’extérieur vertigineux du bâtiment de verre.

La mise en scène est vraiment immersive et nous plonge directement dans les bottes du plus grand assassin au monde. Il y a une grosse part d’infiltration dans le gameplay de Hitman 3, ce qui renforce l’immersion et l’implication du joueur.

L’art de l’assassinat

Chaque mission déterminera un score en fonction de plusieurs éléments. Cela dit, cette fonction n’est présente que si l’on joue en mode en ligne. Le jeu calculera donc ce score par rapport à l’implication du joueur dans les divers scénarios que présente chaque mission. Hitman 3 nous a directement subjugués avec la densité de ses niveaux.

La moindre pièce cache des armes improbables, des secrets et des PNJ impliqués dans des scénarios annexes à l’objectif principal. En fouillant un même niveau durant plus d’une heure, on serait surpris du nombre de secrets qu’il cache.

S'infiltrer, se changer, ciblerL’objectif principal de la mission est donc l’ultime but avant de quitter les lieux. Mais Hitman 3 propose aux joueurs de terminer la mission en découvrant un maximum de secrets, puis étale son immense rejouabilité en variant les plaisirs. On peut par exemple appréhender le début d’une mission en démarrant d’un lieu différent. Il y a aussi le briefing d’avant mission où l’on peut choisir la difficulté et son arsenal.

La rejouabilité des niveaux de Hitman 3 est énorme
Voici un bel exemple du nombre de secrets que peut cacher un niveau dans Hitman 3

Pour s’aider, l’Agent 47 dispose pour la première fois d’une caméra. Celle-ci sert en réalité de scanner. Elle peut pirater et déverrouiller des systèmes, par exemple. Mais elle sert aussi de mode photo. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un mode photo à proprement parler, comme nous avons l’habitude d’en voir dans les autres jeux, la caméra permet aux joueurs de photographier des éléments de décor. C’est un peu limité, mais disons que c’est pour éviter de trop tricher à fouiller les lieux avec une caméra externe !

Des niveaux d’une densité et d’une richesse incroyable

Si l’on ne peut pas encore vous parler de tous les environnements où l’agent 47 devra opérer, nous pouvons déjà certifier que le niveau de détail est surprenant. Les décors sont modélisés avec une précision chirurgicale. Tous les éléments et mécanismes que le joueur peut y trouver sont parfaitement fondus dans la masse et ne laisse jamais l’impression d’avoir été posé en plein milieu du décor pour que le joueur tombe systématiquement dessus. Dans tous les cas, la concentration de l’Agent 47 permet de mettre en surbrillance tout ce qu’il serait intéressant d’analyser aux alentours.

Pour résoudre une affaire, il sera nécessaire de découvrir les étages supérieurs, inférieurs, les cuisines, les caves, les balcons… bref, partout où il est possible d’aller, quelque chose attend l’Agent 47. C’est véritable régal de visiter ces différents lieux, tant pour l’aspect esthétique que pour le gameplay qu’ils enrichissent constamment.

Le seul aspect qui pourrait nous faire douter pour le moment est l’Intelligence artificielle. Lorsque nous sommes compromis et que des ennemis nous détectent, il suffit de se cacher dans une armoire et sortir de leur champs de vision pour entrer dans une phase de recherche peu poussée. En effet, les gardes ne font qu’une petite ronde rapide sans véritablement fouiller les endroits à proximité où nous aurions pu nous cacher. Il suffit ensuite de changer de costume discrètement et nous passons à nouveau inaperçus.

Le Ray-tracing, c’est pour plus tard

Hélas, la technologie de Ray-tracing ne sera pas au rendez-vous dans le jeu pour sa sortie le 20 janvier. Cela dit, on ressent clairement que chaque niveau pourrait fortement bénéficier de ce système.

Le marbre du building Spectre, tout comme ses larges vitres donnant une vue panoramique sur la ville auraient une toute autre allure avec le Ray-tracing activé. En attendant, il faudra se contenter de ce qu’on a.

Hitman 3 est la promesse d’une conclusion de grande envergure pour cette trilogie développée avec passion par IO Interactive. On ressent dès les premières heures de jeu que les développeurs maîtrisent leur sujet et possèdent toute la créativité nécessaire pour nous faire vibrer avec un level design alléchant et une IA qui suggère de beaux défis.

La rejouabilité du titre est énorme, et c’est qui fait de la série Hitman un incontournable. Nous n’avons qu’une hâte, c’est de découvrir la conclusion de cette aventure, mais aussi poser les yeux sur la version « ultime » avec Ray-tracing plus tard cette année.

Hitman 3 sortira le 20 janvier 2021 sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X|S, Google Stadia et PC (Epic Games Store).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here