Il est loin le temps où Westworld se résumait à une série SF basée sur un parc futuriste rempli de robots réalistes prêts à satisfaire les besoins les plus primitifs des milliardaires du monde. Oui, la série de Jonathan Nolan et Lisa Joy pour HBO a parcouru un sacré bout de chemin depuis et cela se remarque surtout avec la sortie de la troisième saison.

2020 n’est pas perdu pour tout le monde

Westworld Saison 3 débarque en effet fin 2020 dans nos magasins sous format DVD, Blu-ray et 4K pour les puristes. Mais on ne vous cache pas non plus la désagréable sensation de tourner en rond, comme piégés dans ce parc avec une saison 2 qui ne savait pas trop ou donner de la tête, sans dessiner de but précis. En découvrant sa suite, on espérait trouver un brin de fraîcheur. Par chance, les réalisateurs ont fait bien plus que cela.

Synopsis:
Infiltrée depuis quelques mois dans un monde à la pointe de la technologie, Dolores entend prendre sa revanche après de longues années d’asservissement. Pendant que la jeune femme multiplie les efforts pour découvrir qui se cache derrière Delos, un ennemi dangereux et puissant sort peu à peu de l’ombre pour mettre ses plans à exécution.

Une nouvelle saison synonyme de renouveau

La Saison 3 de Westworld entre assez bien en contraste avec les deux précédentes. Cette fois, Jonathan Nolan et Lisa Joy réalisent l’un des fantasmes des fan : faire sortir les robots dans le monde extérieur. D’ailleurs, a quoi pourrait-il bien ressembler si un tel réalisme peut déjà être atteint avec de simples machines ?

Pour cette nouvelle saison, attendue depuis plus de deux ans, Dolorès Abernathy et sa bande mettent le pied dehors. La construction scénaristique se veut plus linéaire. On assiste à une temporalité plus simpliste sans flash-back piégeux destinés à perdre le spectateur. Si vous vouliez savoir dans quel monde se situe Westworld, vous ne serez pas déçus. Les environnements extérieurs proposés par la Saison 3 sont tout simplement merveilleux.

Dans cette Saison 3 de Westworld, tout s’imbrique

Placée dans un futur dystopique, notre petite bande de protagonistes découvrira une société gouvernée par les grandes richesses et une stratification sociale telle que les personnes de classes inférieures semblent piégées dans un scénario de vie morose, tout comme les robots que nous connaissons depuis déjà plusieurs années. Quelle ironie ! La série met donc en parallèle le concept d’être une machine scriptée et celui d’être un habitant piégé dans les engrenages d’une société ou l’argent règne en maître.

Pour la petite parenthèse, nous découvrons également WarWorld, une alternative à Westworld qui n’a jamais été exploitée par le passé. Notre brave Maeve en fera l’expérience à l’instar de la contrée japonaise de la saison 2. WarWorld est le reflet de la Seconde Guerre mondiale. Elle était bien sûr destinée à fournir aux visiteurs de nouvelles sensations.

À côté de ça, on découvrira également que Westworld était en réalité destiné à collecter des informations sur les visiteurs. Ces datas servent bien à la haute société. Dolorès, plus déterminée que jamais à se venger de l’humanité, tâchera de gravir astucieusement les échelons de cette société pour en affecter directement les hautes sphères.

De nouveaux visages pour l’occasion

Cette Saison 3 est aussi l’occasion de rencontrer de nouveaux personnages interprétés par des célébrités du grand écran. Tout d’abord, nous avons le criminel Caleb (Aaron Paul), que Dolorès rencontrera. Il y a aussi Engerraund Serac, l’antagoniste principal de cette saison interprété par Vincent Cassel (Black Swan, La Promesse de l’Ombre…).

Ce dernier reste en revanche un cran en dessous de l’excellent Anthony Hopkins qui prêtait ses traits au personnage Dr Robert Redford dans les deux saisons précédentes. Oui, Anthony avait un charisme incontestable que l’on retrouve d’ailleurs dans la quasi-totalité des films dans lesquels il apparaît. Son aisance avec les dialogues riches et profonds le rend subjuguant, astucieux et pour ainsi dire, fourbe. Malgré tout, Vincent Cassel fait ici un très bon travail d’acteur et tâche avec brio de maintenir une certaine tension dans le scénario.

Aaron Paul rejoint le casting de Westworld dans la Saison 3Westworld, un show qui reprend vie

Dans l’ensemble, Westworld Saison 3 est en quelque sorte un bon reboot complet du concept de la série. Là où l’on sentait que le scénario commençait à se piéger dans une spirale d’allers-retours temporels, tout en étant que l’ombre de ses débuts, cette nouvelle saison vient briser les codes et ouvre grand les fenêtres pour nous laisser voir quelque chose de nouveau. Quelque chose de tout aussi ambitieux.

Le casting est évidemment toujours au top avec quelques nouveaux visages qui viennent ajouter un peu de dynamisme dans la bande.

Si Westworld vous a laissé avec plusieurs interrogations sur les bras par le passé, cette nouvelle saison risque bien de vous surprendre à plusieurs niveaux. La série a su rapidement rebondir sur ses défauts pour reprendre de plus belle en attendant une quatrième saison déjà en route.


Westworld Saison 3 a été critiquée sur un support 4K et une TV LG OLED 65CX

Découvrez la gamme de téléviseurs LG


RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
8,5
Article précédentTEST – Astro Gaming A20 Gen 2 pour PS4, PS5, PC et Mac
Article suivantPS Plus : les jeux de janvier 2021 sont annoncés
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here