Fiche technique de Batman Metal – Le Multivers Noir :

  • Prix : 35 EUR
  • Public : 9+
  • Collection : DC Rebirth
  • Date de sortie : 30 octobre 2020
  • Pagination : 456 pages
  • Scénariste: Collectif
  • Dessinateur: Collectif
  • Contenu vo: Tales of the Dark Multiverse

Après un léger décalage de sortie suite à la crise du COVID-19, Batman – Le Multivers Noir nous parvient pile à temps pour Halloween. Le bouquin se présente sous un format copieux de 456 pages, reprenant entre autres différents récits de la série Tales of the Dark Multiverse. Surfant sur la vague du Dark Multiverse découvert avec les événements de la trilogie Batman Metal, Batman Metal : Le Multivers Noir comprend des récits de versions perverties des plus grands événements DC Comics. Usant d’un twist magique à un moment précis de chaque histoire, les différents scénaristes présentent leur version des faits. Gores pour certains ou juste glauques pour d’autres, il faut bien sûr avoir aimé ce qui s’est fait précédemment avec Le Batman qui Rit et compagnie avant de se plonger dans cet ouvrage Goliath.

Synopsis:
Et si Azrael avait refusé de rendre la cape du Chevalier Noir à Bruce Wayne ? Et si, après la mort de son mari, Lois Lane avait hérité de Superman ses pouvoirs pour faire régner la justice à sa place ? Et si les Black Lanterns avaient consommé la quasi-totalité de l’Univers lors de la Crise Blackest Night ? Et si, les plus grands événements de DC avaient eu une tournure différente dans un autre monde ? Bienvenue dans les univers dystopiques du Batman qui Rit.

Blackest Night, La Mort de Superman ou encore Infinite Crisis sont autant d’événements tragiques qui auraient encore plus virer au drame. C’est en tout cas ce qui s’est passé dans le multivers noir, une réalité pervertie de l’univers DC. Au long de ces différents récits, Tempus Fuginaut, gardien du Multivers, observe ce qui se passe dans cette autre réalité. Pour parvenir à délivrer un livre aussi épais, Urban Comics a eu l’idée de compiler 5 récits Tales of the Dark Multiverse chacun accompagné d’une partie de sa version traditionnelle.

Une compilation enrichissante à tout point de vue

Le livre est donc volontairement gonflé à bloc, mais il est toujours sympa pour un fan de DC Comics de se remémorer rapidement ce qui s’était initialement passé avant que tout ne dérape. Le seul côté négatif est un récit sorti de son contexte pour les néophytes qui n’en tireront vraiment pas toute l’essence. Nous conseillons donc aux nouveaux lecteurs de passer ces récits et de s’attarder sur les versions complètes avant ou après lecture.

Pour la plupart, les histoires modifiées représentent une série de bouquins conséquente chez Urban Comics, et les détails entourant ces événements méritent pleinement d’être découverts puisqu’ils sont la source de plusieurs autres événements dans l’univers DC Comics et une source d’inspiration pour les œuvres cinématographiques ! Après tout, les lecteurs avertis trouveront en cet ouvrage une source de divertissement assez enrichissante et un rappel bienvenu qui donnera l’envie de se plonger à nouveau dans d’autres titres.

Une qualité de création indiscutable

Qualitativement parlant, les récits se valent. On assiste à d’excellentes versions Dark Fantasy des plus grands moments de DC Comics. Les auteurs qui en sont responsables sont des noms très connus de l’industrie. Nous avons notamment Scott Snyder, qui a participé à l’élaboration de ce Dark Multiverse, Jeff Loveness, Mat Groom ou encore Tim Seeley pour la partie script des Tales of the Dark Multiverse. Les dessins sont aussi très qualitatifs, avec des décors débordant de créativité puisqu’il a fallu réimaginer Gotham, la Terre ou l’univers de façon drastiquement différente. On soulignera tout particulièrement le soin apporté au costume d’Azrael dans le tout premier récit de Batman Metal : Le Multivers Noir, qui en fait d’ailleurs sa première de couverture chez Urban.

Batman Metal : Le Multivers Noir fait le tour de l’univers DC

Le bouquin offre une excellente diversité et exploite de nombreux personnages de l’univers DC Comics. Étant donné que des éléments clés sont à nouveau exploités, on assiste à un véritable ballet de personnages incontournables comme Big Barda et Mister Miracle, Booster Gold et Blue Beetle et bien sûr les éternels Teen Titans, Batman, Superman, Flash et différents clans de Lantern. Si l’on aime les histoires sombres, il y a fort à parier que Batman Metal : Le Multivers Noir, mais il nous reste tout de même un goût de trop peu dans la bouche. Est-ce le fragment de récit apposé à chaque histoire du Dark Multiverse ou est-ce l’envie d’en apprendre plus sur la suite des événements sans happy end?

Batman Metal : Le Multivers Noir est donc un fan service supplémentaire à l’univers Batman Metal qui s’inspire du deuxième tome de la trilogie. Les différentes histoires perverties sont franchement bien orchestrées et usent toutes d’un événement précis pour justifier un bain de sang ou la naissance de situations très glauques. Sur le plan qualitatif, la narration solide suit les dessins soignés. Chaque récit se vaut, mais leur conclusion mériterait d’être exploitée dans un second volume, et certains éléments auraient mérité un peu plus de profondeur. Dans l’ensemble, le livre est bon, mais n’apporte évidemment rien à l’univers DC Comics que nous connaissons dû à leur inévitable fatalité.

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
8
Article précédentMortal Kombat 11 propose des skins inspirés du film original de 1995
Article suivantRainbow Six Siege précise enfin sa version next-gen
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here