A son lancement en Europe ce 19 novembre, les joueurs PS5 peuvent déjà découvrir divers titres de tous genres. Parmi eux, nous retrouvons Sackboy A Big Adventure. Le spin-off de la série LittleBigPlanet n’est toutefois pas une exclusivité puisqu’il est disponible en parallèle sur PS4 avec un contenu strictement identique. Le titre est développé en externe par Sumo Digital, qui était à l’origine de LittleBigPlanet 3 au lancement de la PS4.

Sackboy A Big Adventure cache bien ses secrets

Sackboy A Big Adventure présente une ribambelle de niveaux répartis sur 6 chapitres. Chacun d’eux est constitué d’une dizaine d’aventures différentes pour une durée de vie estimée à 10 heures. Chaque niveau de Sackboy A Big Adventure se présente en ligne droite, sans véritable possibilité d’exploration. Cela dit, le jeu met en place un système de collectibles à collecter à travers tous les niveaux. Certains seront plus difficiles d’accès que d’autres, et le joueur devra donc faire appel à  son imagination pour le compléter totalement et en récupérer tous les secrets. D’autres sont aussi bien cachés. Sackboy devra activer divers mécanismes pour les dévoiler puis les obtenir.

Au fil des niveaux, la technique de récupération de ces éléments secrets est de plus en plus élaborée. Durant le premier chapitre, le jeu prend donc son temps. De façon générale, la difficulté n’est de toute façon pas bien élevée. C’est logique puisque Sackboy A Big Adventure semble s’adresser avant tout à un public jeune.

Un gameplay accessible destiné à un jeune public

Pour son gameplay, Sackboy A Big Adventure emprunte énormément au genre plateforme et à ce qui a pu être créé ces dernières années. Le principe est toujours le même. Le joueur devra récolter des billes représentant les points accumulés dans le niveau. Il y a aussi des clochettes qui pourront être échangées contre des costumes entiers ou des accessoires cosmétiques de toutes sortes pour Sackboy.

Au-delà de ça, on retrouve un système de combat très simpliste ne nécessitant que l’action de la touche Carré pour frapper, à la façon d’Astro’s Playroom, également sur PS5. Les ennemis sont automatiquement attirés par Sackboy à son approche, mais le timing d’agressivité laisse amplement le temps au joueur de se retourner et en venir à bout. Pour terminer, quelques combats de boss viendront rythmer le tout de façon légère, toujours sans apporter de réel challenge.

Les combats de boss peuvent offrir quelques surprisesLes mouvements de Sackboy pour traverser un niveau s’en tiennent à des sauts, ou le joueur devra aussi s’agripper à certaines surfaces. Le jeu compte avant tout sur son level design pour faire travailler la matière grise des joueurs. Celui-ci est habilement travaillé, avec des éléments dynamiques pouvant amener notre petit personnage à être poussé dans le vide. Parcourir ces petits univers beaucoup plus drôles lorsque l’on s’essaye au mode coopération en écran partagé lorsque la « difficulté » se corse un peu. Après la sortie du jeu, les développeurs promettent aussi un mode coopération en ligne jusqu’à 4 joueurs. Sackboy A Big Adventure n’est devient que plus intéressant, à la façon d’un mon Super Mario bros.

Une histoire qui tient sur un fil

Côté scénaristique, Sackboy A Big Adventure ne propose pas une trame très développée ni originale. Sackboy, habitant de Patchwork Monde (autrefois appelé l’Imagisphère) dans lequel vit la population des Sackripants, doit faire face à Vex, un nouveau vilain se nourrissant des cauchemars des tous pour répandre le chaos sur le monde. La petite mascotte de PlayStation devra alors l’arrêter.

À travers les 6 chapitres qui constituent le jeu, le joueur devra récolter les bulles de rêves. L’histoire du soft ne sert évidemment que de fil conducteur à cet ensemble de niveaux. Il ne faudra pas s’attendre à de grandes cinématiques ni à des péripéties incroyables. C’est donc encore une aventure assez fébrile, uniquement rythmée par une direction artistique enfantine, mais sympa, un monde coloré et une accessibilité intéressante pour les plus jeunes. Soulignons aussi qu’aucun bouleversement graphique n’est à noter entre les versions PS4 et PS5.

Sackboy A Big Adventure n'est pas vraiment un titre next-genUne aventure sympa qui n’est pas prête pour la next-gen

Sackboy A Big Adventure est donc un jeu familial jovial qui tire un maximum des mécaniques de jeux de plate-forme usées depuis des années chez de la concurrence. Il n’y a rien de franchement nouveau au rendez-vous, mais le titre de Sumo Digital compte avant tout sur son accessibilité et son système de jeu en coopération pour rendre l’expérience très divertissante à deux ou plus.

Usant d’effets de perspective efficaces et une 3D alléchante, ce nouveau jeu tend légèrement à faire évoluer la saga de Sackboy tout en respectant au maximum l’univers LittleBigPlanet. Le ton positif, les décors riches et très colorés ainsi que la bande-son spécialement conçue pour lui font du titre une expérience satisfaisante pour les fans de plateformer. On regrettera aussi le manque d’exploitation des gâchettes adaptatives et des retours haptiques de la DualSense qui ne fait vraiment pas de lui une expérience next-gen.

Points positifs:

  • Un bon petit jeu de plate-forme
  • La créativité du level-design
  • L’ambiance très joviale du titre
  • Des contrôles très réactifs
  • La coop en écran splitté au lancement

Points négatifs:

  • La DualSense sous-exploitée
  • Des mécaniques de gameplay trop faciles, destinées aux plus jeunes
  • Des différences graphiques imperceptibles entre PS4 et PS5
  • Le prix de vente de 70€, ça fait très mal


Sackboy A Big Adventure a été testé sur une TV LG OLED 65CX

Découvrez la gamme de téléviseurs LG


Fiche technique de Sackboy A Big Adventure :

Éditeur : Sony Interactive Entertainment
Développeur : Sumo Digital
Date de sortie : 19 novembre 2020 sur PS4 et PS5
Type : Aventure / Plateforme
Multi : Non
Langue : français

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
7
Article précédentPS5: Sony réalise un spectacle de lumières en Belgique pour la sortie
Article suivantFar Cry 6: le Microsoft Store aurait dévoilé sa nouvelle date de sortie
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here