Depuis sa sortie en 2010, Demon’s Souls a vu naître après lui moult expériences Action-RPG similaires. Celles-ci étaient basées sur la difficulté globale et un combat design aussi exigeant que vif. Il a prouvé, et le prouve encore, qu’il est le roi des jeux du genre avec un gameplay punitif, mais tellement addictif.

En 2020, soit dix années plus tard, le studio Bluepoint s’est penché sur le remake PS5 de cette expérience unique. Les développeurs sont désormais des habituées des remake et remasters chez Sony, notamment après l’excellent Shadow of the Colossus sur PS4. Mais cette fois, l’équipe va encore plus loin et nous propose sa première expérience 100% next-gen en usant des capacités de la PS5. Grâce au SSD, au GPU custom de nouvelle génération et à la DualSense, Demon’s Souls renaît de ses cendres, plus terrifiant que jamais. L’ombre de Boletaria peut-elle toujours nous transporter dans son univers Dark Fantasy sans nul autre pareil ?

L'occlusion ambiante sur Demon's Souls Remake est parfaiteBoletaria plus vivante que jamais dans ce remake de Demon’s Souls

Dans Demon’s Souls Remake, appelons-le ainsi, les différentes spécificités de la PS5 sont exploitées avec brio. On commencera par son GPU, qui permet à Demon’s Souls de se passer de ray-tracing, qui n’est fondamentalement pas un bouleversement visuel, pour s’offrir 60 images par secondes avec de la 4K dynamique. Mais le hic est que la plupart du temps, les 2160p ne sont pas atteints. Cela dit, le travail remarquable des développeurs pour rendre Boletaria plus vraie que nature fait vraiment passer la pilule correctement.

Boletaria prend vie sur PS5 grâce à Bluepoint GamesJamais une fois Demon’s Souls ne nous a fait sentir sous l’ère persistante de la PS4. Le rendu est somptueux. Les effets de lumière et d’ombre sont gérés à la perfection, tout comme la modélisation du moindre détail de la ville. Les briques abîmées, les plantes grimpantes ou le reflet des torches sur les murs sont autant de réussites parmi tant d’autres du côté artistique. Tout comme c’était le cas pour Marvel’s Spider-Man Miles Morales, le mode fidélité affichant de la 4K avec ray-tracing pour 30fps est sympa, mais cette baisse de framerate entache véritablement cette expérience incisive que sont les combats de Demon’s Souls. Le gain visuel n’est pas non plus transcendant.

Un SSD pour remonter en scelle de plus belle

Le SSD de la PS5 offre aussi de nouvelles perspectives au jeu vidéo. Les temps de chargement des jeux Souls ont toujours été un calvaire pour les fans. Fort heureusement, Demon’s Souls Remake en tire profit au maximum et voyager entre le Nexus et Boletaria ne prendra qu’une petite dizaine de secondes au bas mot. A force, c’est un gain de temps considérable qui nous donne l’envie de persévérer après l’échec. Plus d’excuses pour ne pas retourner au combat récupérer nos âmes perdues.

La DualSense ajoute un certain cachet aux affrontements

Enfin, faisons le point sur la manette DualSense. Avec ses retours haptiques, les vibrations sont toujours très subtiles. On ressent de légères sensations lorsque l’acier de notre lame se frotter à une autre. Ce ressenti se propage jusque dans les gâchettes adaptatives qui, elles aussi, émettent un léger cliquetis pour délivrer cette sensation de frappe inédite. La DualSense de la PS5 traduit avec une plus grande précision tous les coups reçus et donnés, ainsi que les roulades de notre personnage.  Le travail réalisé sur cette quatrième dimension est excellent, mais les plus réticents pourront toujours désactiver l’une ou l’autre fonction, voire les deux.

Demon's Souls fera souffrir les plus témérairesDemon’s Souls Remake vous brisera à nouveau

Tous les affrontements tirent un énorme avantage de cette fluidité de jeu et des spécificités de la DualSense. Chaque affrontement de boss est présenté sous un nouveau jour et reste très impressionnant. Les fans de la première heure seront ravis de pouvoir ré-exploiter leurs anciennes stratégies dans des mises en scène corrigées. Tout est lisse, très vivace et les différents éclairages rendent ces rencontres uniques à nouveau. La difficulté est encore une fois présente. Du plus petit mob à l’épée enflammée aux boss démesurés, Demon’s Souls mettra les nerfs des joueurs PS5 à rude épreuve. Le plus impressionnant reste à nos yeux les rencontres avec les dragons enragés qui survolent la ville. Casque sur les oreilles et manette en main, la rencontre est tout simplement épique.

On ne parle donc pas d’un jeu médiéval avec un petit chevalier. On parle véritablement d’un purgatoire destiné aux hardcore gamers. Ici, le die-and-retry est un mode de vie. Le joueur devra souffrir encore et encore pour conclure l’aventure en une grosse vingtaine d’heures dans un râle de soulagement. On ne peut que conseiller aux plus téméraires de parcourir l’aventure à l’aide d’un casque audio 3D pour tirer un maximum de l’ambiance sonore de ce monde de ténèbres. Encore une fois, le détail est de mise aussi pour le sound design. L’objectif était vraiment de rendre à Boletaria sa gloire d’antan sur PlayStation 5, comme lorsque l’on a découvert ce monde intimidant pour la toute première fois.

Des rencontres intimidantes attendent les joueurs PS5 dans Demon's SoulsDemon’s Souls, le retour du roi

Demon’s Souls avait su marquer les esprits en 2010 lors de sa sortie sur PS3. Le titre de From Software, malgré le nombre de concurrents sur le marché, réitère cet exploit une décennie plus tard et se présente comme le jeu PS5 le plus beau au lancement. Fluide et aussi impressionnant qu’oppressant, l’ouvre de Hidetaka Miyazaki n’aura jamais été aussi cruelle avec nous, pour notre plus grand plaisir. Les sensations sont renouvelées, notamment grâce à la manette DualSense et bien entendu au SSD de la console qui éviter au maximum tout temps de chargement intempestif. Bref, l’expérience de jeu est aussi monstrueuse que les créatures tapies dans l’ombre de Boletaria et prêtes à nous déchiqueter. On ne serait pas un peu masos au final ?

Points positifs:

  • Des visuels absolument bluffants
  • La DualSense exploitée à merveille
  • Une aventure toujours aussi difficile
  • Des rencontres de boss tout simplement épiques
  • Le mode performances rend le jeu plus fluide et appréciable que jamais
  • Des temps de chargements drastiquement réduits

Points négatifs

  • Pas de 4K native pour 60fps, même sans ray-tracing


Demon’s Souls a été testé sur une TV LG OLED 65CX EN HDMI 2.1

Découvrez la gamme de téléviseurs LG


Fiche technique de Demon’s Souls :

Éditeur : Sony Interactive Entertainment
Développeur : Bluepoint Games
Date de sortie : 19 novembre 2020 sur PS5
Type : Action/RPG
Multi : Non
Langue : français

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
9,5
Article précédentTEST – Corsair HS75 XB Wireless Gaming Headset
Article suivantTEST – Marvel’s Spider-Man Remastered sur PS5
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here