Souvenez-vous l’été dernier, c’est le 30 août 2019 que nous découvrions le premier titre d’horreur de l’anthologie Dark Pictures. Pour rappel, nous avions pris place dans une aventure avec Man of Medan qui nous embarquait dans un bateau fantôme. Si le titre était sans cesse comparé à Until Dawn, son scénario et sa technique laissaient malheureusement à désirer. Nous voici 1 an plus tard avec Little Hope et la promesse que Supermassive Games a appris de ces erreurs. Prenons place dans un monde en proie au désespoir et à la douleur.

Promenons-nous dans les bois…

Étant un jeu essentiellement narratif, nous éviterons de vous spoiler l’histoire un maximum. Nous expliquerons essentiellement ce qui a été vu dans les trailles du jeu. Little Hope raconte l’histoire de 4 étudiants à la Fac et de leur professeur de littérature qui font un voyage extrascolaire. Sur la route, ils sont obligés de prendre un autre chemin et doivent passer par la tristement célèbre ville de Little Hope. Autrefois, cette ville a été témoin de nombreux massacre liée à la sorcellerie. Les 5 personnages vont devoir traverser une ville hantée par les vieux démons et des esprits en quête de vengeance, mais aussi de réponses.

Durant votre périple, vous serez amené à devoir faire des choix qui pourraient sceller le destin de votre personnage si celui-ci s’avère être le mauvais. En parallèle du scénario principal, vous devrez récupérer des secrets sur le passé de Little Hope, mais également des indices qui vous donnent par le biais de vision, certains choix à faire, à ne pas faire ou même la mort future d’un ou des personnages.

…pendant que la sorcière n’y est pas

Après avoir terminé le jeu trois fois, nous sommes capables de vous dire qu’en comparaison avec Man of Medan, le scénario a été bien mieux travaillé. Même si l’ambiance est moins anxiogène que le précédent, Little Hope dégage véritablement une atmosphère digne des meilleurs films d’horreur. L’histoire est prenante, le scénario est convaincant et sa conclusion est tout bonnement géniale selon nous. Ce titre semble vraiment avoir été travaillé pour révéler les peurs des joueurs par rapport à des angoisses primaires comme l’obscurité, les choses qui sont tapies dans l’ombre ou par de simples craquements de branche. Nous retiendrons notre souffle à chaque moment angoissant et intense en espérant qu’une chose, sauver nos personnages.

De ce fait, si l’ambiance joue un grand rôle, le jeu d’acteur est d’autant plus important. On ne pourra qu’encore une fois féliciter Supermassive Games pour la modélisation des personnages et de leur réaction face à la peur. Malheureusement, qui dit modélisations dites obligatoirement synchronisation. En effet, un détail qui ne laissera pas les plus attentifs sur le carreau, c’est la synchronisation des paroles avec la bouche. Le constat est que Little Hope, tout comme Man of Medan ont un véritable problème pour allier les 2. Le son est totalement désynchronisé par rapport aux mouvements de la bouche, ce qui, il faut l’avouer, nous sort un peu de l’immersion du jeu. C’est pour cela que selon nous, même si la version française du jeu est très bonne, Little Hope semble être calibré pour être joué en anglais.

La technique n’y est plus

Cependant, même si Little Hope vous fait basculer à l’ère des sorcières de Salem, il n’est pas exempt de tout défaut, loin de là. Pour commencer, on retrouver les mêmes problèmes déjà présents sur Man of Medan. Entre autres, nous avons le changement de langue des personnages, l’un parle en français puis l’autre répond en anglais, la synchronisation des voix comme expliquées précédemment, ou même les transitions des scènes.

Cette dernière nous semble être importante, car les transitions sont très importantes pour comprendre les évènements qui se sont déroulés. À plusieurs reprises, nous nous sommes retrouvés exacerbés par ce mauvais découpage. Pour ne citer qu’un exemple, nous nous retrouvons avec Taylor qui fuit une menace dans une rue principale, après la courte séquence de QTE pour la sauver, la transition s’effectue et nous retrouvons immédiatement Taylor avec un autre personnage au plein milieu des bois. Cette cassure est autant problématique que nous aurons l’impression d’avoir loupé une partie de l’histoire alors qu’en réalité, la transition est tout simplement mal effectuée.

Enfin, pour finir, Little Hope est avant et surtout un jeu interactif. Même si vous devez promener votre personnage afin de le faire progresser, votre session sera interrompue par des scènes de QTE. Supermassive Games a voulu rendre l’expérience différente en annonçant par le biais d’un petit logo l’arrivée des QTE. Ce choix dépendra évidemment des joueurs, mais cela nous a permis à de nombreuses reprises de sauver notre personnage étant donné qu’on s’y attendait. Certains joueurs seront sûrement amenés à dire que cela casse l’expérience réaliste du jeu. D’autres modifications supplémentaires ont été apportées comme une meilleure maniabilité des personnages, ou encore une vitesse de déplacement accrue.

Notre avis au final

Alors en fin de compte, Little Hope est-il le jeu d’horreur ultime de 2020 ? Difficile à dire étant donné que nous ne réagissons pas tous pareil à la peur. Ce que nous pouvons dire par contre c’est que le soft dispose d’un scénario haletant, avec de nombreux rebondissements, de bons moments de frayeur et une fin supérieure de très loin à Man of Medan. Et même si l’expérience de jeu est optimale et immersive, elle est constamment cassée par une technique branlante, une mauvaise synchronisation de la bouche et des transitions entre certaines scènes mal exécutée. Ainsi, vendu au prix avoisinant les 30 €, il vous fera passer une excellente soirée même avec une petite durée de vie.

Points positifs:

  • Un très bon scénario
  • Une ambiance qui nous plonge dans les sorcières de Salem
  • Graphiquement beau
  • Les QTE améliorées
  • Un prix honorable pour l’expérience proposée
  • Une conclusion magistrale

Points négatifs:

  • Une technique à la ramasse
  • Les voix ne sont pas toujours synchronisées avec les bouches
  • Les discussions qui passent de français à anglais
  • Une très courte durée de vie
  • Des transitions abominables


Fiche technique de The Dark Pictures : Little Hope :

little hopeEditeur : Bandai Namco
Développeur : Supermassive Games
Date de sortie : 30 octobre 2020 sur PS4, Xbox One et PC
type : Survival-Horror
Multi : oui
Langue : français

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
8
Article précédentNo Man’s Sky annonce sa version next-gen
Article suivantFar Cry 6 et Rainbow Six: Quarantine sont reportés
Immense fan de jeux vidéo, manga, cinéma et comics. Le jeu vidéo a pris une place importante dans ma vie plus qu'un simple passe-temps, une véritable passion c'est grâce à 4WAG que je peux enfin réaliser un rêve de gosse. Joueur sur Playstation 4, les meilleurs jeux à mes yeux sont Assassin's Creed, Last of us, God of war et uncharted.

5 COMMENTAIRES

  1. Non Didju!!!
    Je l’attendais et effectivement quelle déception au niveau des voies.Je suis à 15 min du jeu et toujours pas en Français, j’y retourne donc en v.o.
    et mwouais Fini en 6h la 1èrefois…
    Espérons un futur jeu mieux abouti car graphiquement…Bon film interactif =;•}

  2. J’ai un problème.
    Je viens de lancé le jeu et bizarrement il n’y a pas les voix c’est un étrange est-ce que quelqu’un peut m’aider svp

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here