Fiche technique de Batman: Créature de la nuit :

  • Prix : 19 EUR
  • Public : 15+
  • Collection : DC Black Label
  • Date de sortie : 04 septembre 2020
  • Pagination : 216 pages
  • Scénariste: Kurt Busiek
  • Dessinateur: John Paul Leon

S’il est relativement étranger à la série Batman, le scénariste Kurt Busiek s’est tout de même attelé à divers projets passionnants pour CD et Marvel depuis ses débuts de carrière. A nos yeux, nous avons tout particulièrement aimé Superman : Identité secrète, qui aura prochainement droit à une réédition dans la collection Black Label d’Urban Comics. L’homme propose ici une histoire drastiquement différente. Si elle repose bien sur l’univers de notre homme chauve-souris, elle prend place dans un tout autre univers, avec des personnages qui ont beaucoup de points communs avec ceux que nous connaissons depuis des décennies.

« 1968, Boston, dans le Massachusetts, le jeune Bruce Wainwright, homonyme du personnage de fiction « Bruce Wayne », voit ses parents brutalement abattus, comme un écho cruellement ironique au héros de bande dessinée Batman dont il est un avide lecteur. Désemparé, Bruce est désireux néanmoins de surmonter son trauma, mais se voit poursuivi par une mystérieuse forme noire prenant vie. Un être d’ombre qui n’est pas loin de ressembler à… une chauve-souris humaine ! « 

Vous l’aurez compris, cet essai est assez peu ordinaire. Kurt Busiek joue énormément sur les coïncidences pour faire vivre son univers particulier. À chaque instant, le scénariste tente de rattacher les évènements de son récit au véritable univers de Batman, sans jamais épouser l’univers fantastique de Bob Kane et Bill Finger. Le speech semble pourtant si crédible et représente un peu tout ce qu’un enfant totalement fan de Batman voudrait: rencontrer le vrai Batman, lui donner vie.

Mais cet ensemble de coïncidences entre Bruce Wayne et Bruce Wainwright nous détache tout de même de cet aspect réaliste et nous ramène dans cette bulle de science-fiction. L’auteur joue constamment avec ces références et ce qui est réel ou non. Malgré les apparences, Batman: Créature de la Nuit n’est pas un livre d’horreur. La créature à laquelle fait référence la première de couverture est un aspect très intrigant du scénario, mais ne fait jamais office d’élément d’horreur. Le bouquin essaye constamment de nous jeter plein de questions au sujet de cette bête que Bruce imagine ou a véritablement créé … ? Le mystère qui entour ce personnage reste entier durant une bonne partie du livre, et a le mérite de captiver notre attention.

Côté dessins, John Paul Leon a fait un travail remarquable. Nous avons tout particulièrement aimé l’utilisation de couleurs vivres et d’une police de texte particulière pour faire parler la créature qui suit Bruce Wainwright. La ville de boston est de son côté assez peu détaillée, car le dessinateur s’attarde davantage sur l’ambiance générale que sur le décor en lui-même. On se retrouve régulièrement avec des dessins approximatifs pour un jeu d’ombres et de couleurs traduisant un malêtre, de la solitude, un sentiment de victoire ou encore ce que Bruce voit à travers les yeux de la bête. Enfin, l’allure générale du Batman de ce récit est réussie, et le dessinateur alterne entre les contours d’une ombre ou davantage humaine pour jouer sur l’allure surnaturelle de ce personnage.

Batman: Créature de la Nuit est une très belle réussite. Le duo est parfaitement entré en coordination pour réussir un pari risqué. Créer une histoire parallèle à l’univers de Batman, tout en y prenant plusieurs éléments sans tomber dans la pâle copie n’a pas dû être une chose facile. Ce livre est à notre sens le reflet des désirs les plus profonds des fans de Batman lorsqu’ils étaient enfants. On se sent alors un peu plus impliqué dans ce qui arrive au petit Wainwright qui apprend à grandir avec cette ombre qui le suit. Seule la façon dont il abordera le problème une fois adulte n’est que l’appréhension du scénariste et laissée à l’appréciation de chacun.

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
9
Article précédentMarvel’s Spider-Man: Miles Morales passe Gold
Article suivantTEST – Let’s Sing Queen
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here