Il y a un peu plus d’un an, Astro dévoilait sa propre manette pro pour PS4, la Astro C40. Dans un univers où la concurrence est rude, il est parfois difficile de lancer un produit onéreux à destination d’un public de joueurs exigeants. Mais c’est en grosse partie grâce à sa renommée que la marque Astro s’est lancée dans ce projet fou de délivrer un accessoire ultime pour apprécier au mieux ses parties compétitives. Parce que ne nous le cachons pas, ce genre de manette pro bourrée d’options est avant tout destinée aux joueurs désireux d’entrer dans des compétitions en ligne, voir en eSport. Mais cette manette Astro C40 tient-elle la route?

Une expérience de jeu personnalisable

La manette Astro C40 se veut très modulable. Il est possible d’interchanger les joysticks et la croix directionnelle pour en faire une manette symétrique ou asymétrique. Les joueurs qui préfèrent largement la disposition des joysticks chez Nintendo et Xbox pourront donc accéder à cette configuration sans aucun problème. Ceci est possible grâce à des modules aimantés qui peuvent être retirés une fois la plaque frontale dévissée. Un petit outil inclus dans la pochette de la manette Astro C40 est dédié au dévissage des 4 vis discrètement placées sur le devant de la manette.

La manette PS4 Astro C40 permet de changer la configuration des joysticks
Cela dit, il est un peu fastidieux de sortir l’outil et dévisser cette plaque à chaque fois que l’on peut changer de disposition. De plus, on regrettera l’absence d’un D-pad à 8 directions comme sur la manette Xbox Elite V2, par exemple. Il est tout de même possible de s’offrir une croix alternative sur le store du constructeur pour près de 20€. Enfin, la pochette de la manette Astro C40 comprend deux paires de Joysticks supplémentaires et à l’incurvation et hauteur différente pour de nouvelles sensations de jeu.

La manette Astro C40 est imposante et ergonomique

Dans son ensemble, la manette Astro C40 est très ergonomique. La prise en main est immédiate. Malgré ses dimensions un peu plus grandes qu’une Dualshock 4 traditionnelle, ses courbes épousent parfaitement les paumes du joueur et chaque bouton reste accessible. On ne regrettera qu’une certaine rigidité dans l’activation de boutons, alors que l’on retrouvait des sensations plus douces et amorties sur les manettes officielles. A contrario, le revêtement caoutchouté à l’arrière des poignées maintient la C40 dans les mains en toutes circonstances et reste agréable au toucher.

Pas de Bluetooth, mais un mode sans-fil convaincant

On notera la présence de deux curseurs derrière les gâchettes destinés à raccourcir leur course. Une option présente sur d’autres modèles de manettes pro, ce n’est donc pas une innovation, mais on perçoit ça comme une option incontournable. Sur le dessus se situe un sélecteur pour le mode filaire (avec le câble USB fourni) ou sans-fil. Mais sur ce point, la manette Astro C40 fait deux erreurs. La première est de comprendre un orifice par lequel insérer le câble USB. Assez étroit, il ne permet donc pas d’utiliser la plupart des autres câbles de recharge USB. Si le joueur perd ce câble d’origine, il sera presque évident de mettre la main au portefeuille pour un nouveau.

Le second faux pas vient de l’absence totale d’une connexion Bluetooth. Cette option aurait permis aux joueurs d’utilise le contrôleur sur PC en sans-fil sans dongle USB. Cet accessoire permet de réduire la latence, bien sûr, mais vu le prix de vente de la manette (presque 200€), cela n’aurait pas été du luxe d’opter également pour le Bluetooth. Passe donc par des ondes radio de 2,4 GHz pour une réactivité annoncée à 5ms. Sur papier, c’est impressionnant et, dans la pratique, rien ne nous a permis de déceler le moindre décalage. Parfait ! La manette peut donc être connectée à la PS4 ou aux PC par ce dongle, et offre une autonomie de 12 heures de jeu.

Deux profils embarqués pour en exploiter le plein potentiel

Passons enfin sur le logiciel de la manette. Celui-ci permet au joueur d’enregistrer 2 profils personnalisés dans la Astro C40. Il est par la suite possible de changer de profil avec le second curseur situé sur le dessus de la manette. Il est possible de changer les fonctionnalités de chaque bouton de la manette, et en particulier des deux boutons additionnels situés à l’arrière. On peut également régler l’intensité des vibrations et, accessoirement, l’intensité de la barre LED de la manette, histoire de grappiller quelques minutes d’autonomie.

La manette Astro C40 comprend globalement toutes les options de base que l’on souhaite voir sur une manette pro. Elle dispose d’un mode sans-fil efficace, de deux profils embarqués et une ergonomie plutôt convaincante. Mais son prix de vente assez élevé nous porte à croire que la manette aurait pu embarquer quelques joysticks supplémentaires ou encore une croix directionnelle alternative sans nous faire passer une nouvelle fois par la caisse. Il reste donc à l’appréciation de chacun de mettre la main au portefeuille pour un accessoire brandé Astro, à la longévité probablement crédible pour améliorer la jouabilité des jeux compétitifs.

Points positifs:

  • Des gâchettes réglables
  • Les boutons additionnels placés à l’arrière
  • L’ergonomie générale de la manette
  • Un look sobre et futuriste
  • La pochette rigide fournie et des joysticks supplémentaires
  • Une communication sans-fil très efficace

Points négatifs:

  • Le prix de vente très élevé
  • 4 vis pour permuter joysticks et croix directionnelle
  • Un port USB incrusté qui empêche l’utilisation d’autres câbles de recharge
  • Pas de Bluetooth pour jouer sur PC sans dongle
  • Des boutons un peu secs au déclenchement

Fiche technique de la Astro C40:

  • Émetteur RF: 2,4 GHz
  • Latence sans fil: 5 ms
  • Type de batterie: Lithium-ion rechargeable
  • Audio: Jack 3,5 mm
  • Données/alimentation – Micro-USB
  • Poids: 316g
  • Dimensions L:168 mm l:108 mm H:53 mm
  • Configuration requise: Une console PS4 ou un PC Windows 8/10, port USB 2.0 ouvert
RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
8
Article précédentMortal Kombat 11 s’est vendu à plus de 8 millions d’exemplaires
Article suivantPREVIEW – Watch Dogs : Legion sur PC
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here