Fiche technique de Baltzar : La guerre dans le sang Tome 4 & 5 :


Public
 : 14+
Éditeur : Meian
Date de sortie tome 4: 20 février 2020
Date de sortie tome 5: 27 mai 2020
Date de sortie du prochain tome : 12 octobre 2020
Pagination : 196 pages
Genre : Shonen
Scénariste : Nakajima Michitsune
Dessinateur :Nakajima Michitsune
Prix : 6,95 €
Nombre de volumes VF : 6
Situation de la série : 12

Synopsis de la série

Le commandant Baltzar est envoyé par l’Empire dans une école militaire du Baselland, un pays allié. Sa mission est de mener la réforme du système militaire de ce pays afin de combler leur retard flagrant. Mais il se retrouve un peu perdu face à des instructeurs et des élèves qui se sont depuis longtemps habitués à la paix. Dans cette période de transition entre la paix et la guerre, ils vont devoir affronter leur destin.

Synopsis du tome 4

Baltzar refuse la proposition du prince August et parvient à le convaincre de demander une alliance militaire avec Weißen.
En chemin vers l’endroit secret où l’entrevue avec le chef d’État-Major aura lieu, ils rencontrent avec surprise Liebknecht à bord de leur train.
Ce dernier souhaite persuader les parlementaires du Baselland que l’armée de Weißen a d’autres priorités à gérer, notamment avec leur occupation du Norden-Trade qui n’est pas du goût de leurs pays voisins…

Synopsis du tome 5

Sous le commandement de Baltzar, le régiment de volontaires du Baselland et les survivants de la garnison de Hoppensted quittent précipitamment le village afin de rejoindre la gare. Malheureusement, leur retraite a été coupée par l’armée du Holbaek, ils décident donc de rejoindre à pied la prochaine garnison alliée. Cependant, la cavalerie ennemie, avec leur sanguinaire mais talentueux capitaine, est toujours sur leurs traces.

Pour cette lecture, Meian nous a permis de retourner dans la sphère politique de Baltzar : La guerre dans le sang. Ce tome 4 et 5 prennent des chemins totalement différents, mais continuent de montrer l’univers riche et complexe créé par Nakajima Michitsune.

Dans ce tome 4, l’auteur reste dans le domaine perverti de la politique et cette dernière monte en puissance. De l’autre côté, nous retrouvons nos héros qui vont faire leurs premiers faits d’armes et ce moment s’avère déjà percutant. Les enjeux sont réalistes et l’ont vient à comprendre pourquoi ils sont envoyés si jeunes et aussi inexpérimentés au front. Les jeunes recrues vont mettre en corrélation leurs attentes face à la réalité qui s’offre à eux. Cette vision de la guerre est d’ailleurs une réelle surprise que nous offre ce troisième tome puisqu’à l’image d’autres mangas du genre, il montre ce que tout le monde n’ose pas.

C’est sur ce dernier point que se concentre principalement le tome 5 qui ne cherche plus à montrer comme ça se passe à l’intérieur des pays puisqu’ici, nos héros sont dans la vraie guerre. Et que dire de ce tome hormis qu’il se différencie très facilement des autres grâce à une ambiance réaliste, brutale et inattendue. Il agit à contre-courant de ce que nous avons déjà pu voir par le passé et ce n’est pas pour nous déplaire. On réalise d’ailleurs assez rapidement qu’aucun personnage n’est à l’abri de mourir ce qui ajoute une touche dramatique supplémentaire et surprenante au manga.

On pourrait même faire un rapprochement entre l’autre grande oeuvre du catalogue de chez Meian : Kingdom. En effet, Baltzar : La guerre dans le sang peut se vanter de fournir une dose convaincante et impressionnante d’action et de dynamisme. Un point que l’on souligne et qui nous fait aimer ce manga.

En conclusion

Nous conclurons cette critique en expliquant que le manga gagne en puissance au fur et à mesure que les tomes avancent, et tout cela pour notre plus grand plaisir. Si au début, on venait à se demander où nous emmenait le manga, il est clair que la direction choisie par l’auteur s’avère riche en action, rebondissements et drame.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here