Après une un teasing de longue durée pour finalement aboutir à une révélation en 2019, Marvel’s Avengers est aujourd’hui disponible sur consoles et PC. Et bien qu’une version next-gen soit prévue, l’éditeur a décidé de ne pas attendre la fin d’année pour nous faire vivre cette aventure inédite.

Avengers, rassemblement!

Marvel’s Avengers propose une campagne totalement inédite. Le joueur fait d’abord la rencontre de Kamala Khan, une fan des Avengers venue célébrer ses héros et leur nouveau QG lors du A-Day. Mais après un tragique accident dont les Avengers sont tenus responsables, la baie de San-Fransisco se retrouve infectée par une toxine donnant à plusieurs personnes des pouvoirs. Très vite, le professeur George Tarleton et son entreprise de l’AIM retournent cet incident à leur avantage et manipulent l’opinion publique pour rendre tous les héros et inhumains hors-la-loi. Il s’agit évidemment d’une ruse de l’AIM destinée à exercer une emprise sur l’humanité tout en écartant le seul risque.

Plusieurs années après cet incident, Kamala Khan, devenue inhumaine, va tenter de retrouver les Avengers et les rassembler à nouveau pour contrecarrer les plans du Professeur Tarleton, maintenant connu sous le nom de M.O.D.O.K, un des premiers super-vilains à avoir été introduits dans les comics éponymes. La campagne promet donc aux joueurs de contrôler les différents membres des Avengers.

Marvel's Avengers sera amélioré sur PS5 et Xbox Series X

A quand le Director’s Cut?

Avec une série de missions proposant un point de vue différent, le joueur poursuit donc ses aventures en agrandissant constamment son équipe dans une aventure d’environ 12 à 15 heures en tenant compte ou non des objectifs annexes. Oui, la campagne du jeu est relativement courte et use de raccourcis scénaristiques pour justifier l’apparition ou la disparition de certains personnages.

On pensera notamment au manque d’aspect sentimental du côté de Miss Marvel à partir du moment où elle est forcée de quitter son père pour partir à l’aventure. De même, on pensait Ms Marvel être au centre de cette histoire, mais elle est trop souvent mise de côté lors des missions où l’on incarne d’autres héros, brisant notre attachement au personnage. Il y a également le moment où certains personnages appuie sur l’utilité d’un vilain dans le plan machiavélique de l’AIM, alors que ce dernier n’intervient plus jamais dans le jeu à un moment précis, sans raison.

Après une introduction très linéaire amenant quelques inquiétudes, l’histoire la campagne rassure prend un tout autre format. Les prochaines missions destinées à rassembler les Avengers prennent la forme de hub explorables et où se cachent des objectifs secondaires pour gagner des équipements et ressources diverses.

Bref, la campagne de Marvel’s Avengers conviendra sans aucun doute aux fans de super-héros. Mais il manque tout de même certains éléments pour que le tout soit parfaitement cohérent. C’est un peu dommage puisque le scénario nous laisse au final avec beaucoup de questions en suspens.

Un contenu end-game conséquent

A l’image de ce que propose Destiny de Bungie, Marvel’s Avengers comprend une énorme portion de contenu end-game. Les développeurs ont imaginé leur jeu de façon à ce que le joueur finisse d’abord la campagne avant d’y accéder. Par la suite, plusieurs missions à apprécier en solo ou en coopération se débloqueront. Le système RPG du jeu prendra alors tout son sens. C’est avec ce contenu end-game que le joueur remportera des niveaux de héros, des équipements supérieurs et des rangs de faction. En quittant la campagne avec un niveau de personnage de 20 à 25 en moyenne, le joueur pourra par la suite atteindre un niveau maximum de 150 avec chaque héros.

Marvel's Avengers comporte un contenu end game conséquentTout ce système est conçu pour obtenir des héros de haut niveau et pousser le joueur à collectionner les nombreux éléments cosmétiques débloqués par le biais de défis. Certains de ces missions sont scénarisées. D’ailleurs, la fin de la campagne use d’un twist bien pensé pour justifier les prochaines interventions contre les armées de l’AIM. Nous vous attendez toutefois pas à des objectifs révolutionnaires. Au fond, ces nouvelles missions useront des mêmes objectifs déjà rencontrés.

Avoir de bons réflexes, c’est la clé !

Le système de combat du soft n’est pas très différent de ce que nous avons pu expérimenter dans Marvel’s Spider-Man d’Insomniac Games ou les jeux Baman Arkham. La plupart du temps, combattre impliquera d’appuyer sur Carré/X et Triangle/Y pour effectuer des combos. A bout d’un moment, les trois compétences spéciales de chaque héros soumises à un cooldown seront actives, et là commence un joli spectacle. Les ennemis serviront donc de punchingball et constitueront de véritables sacs à PV pour certains. La clé est de parer les attaques au bon moment pour prendre le dessus sur n’importe qui.

Ces ennemis de l’AIM sont assez variés, mais, lorsque le character design sera totalement épuisé au milieu de la campagne, le jeu commencera alors à envoyer des variantes d’ennemis avec des boucliers ou des pouvoirs d’inhumains. Aussi, Marvel’s Avengers manque cruellement de combat de boss. Outre les ennemis un peu plus puissants que la moyenne,  nous avons compté trois combats contre des personnages à l’identité forte dans toute la campagne, ce qui n’est vraiment pas fameux.

Le système de combat est concentré sur les réflexesUn bon Marvel, un RPG mitigé

Marvel’s Avengers est un excellent jeu de super-héros, probablement l’un des meilleurs de ces dernières années. Mais son manque de technique pose fatalement problème dans l’immersion du joueur. Que ce soit entre l’inégalité du niveau de balance sonore, ses problèmes de traduction et une rigidité certaine auprès des personnages jouables comme des PNJ, le jeu d’aventure signé Eidos Montréal et Crystal Dynamics aurait peut-être tout gagné à repousser sa sortie et devenir un jeu next-gen.

Marvel's Avengers respecte bien l'universOn soulignera toutefois l’énorme contenu end-game se débloquant après les quelque 12 heures de campagne grâce à un twist bien pensé. Celui-ci usera d’objectifs de mission déjà vus auparavant, mais offrira aux joueurs de très bons défis en les opposant à des hordes d’ennemis sans pitié. Il restera donc à débloquer des dizaines de pièces d’équipement, gagner des niveaux et remporter des éléments cosmétiques 100% fan service.

Marvel’s Avengers s’adresse en définitive aux fans de la franchise, ou tout simplement aux joueurs désirant vivre une aventure passionnante sans se lancer dans une expérience vidéoludique complexe.

Points positifs:

  • Une campagne digne d’un bon Marvel
  • Un contenu end game conséquent
  • Un système RPG cohérent
  • Le jeu est plutôt joli dans l’ensemble
  • Le système de combat permet assez de combos et attaques spéciales pour éviter un maximum d’être redondant
  • Les missions et défis jouables à plusieurs

Points négatifs:

  • Les temps de chargements, trop longs et trop présents
  • Des expressions faciales et contrôles assez rigides en dehors des cinématiques
  • Des soucis de traduction, de synchronisation de voix et de balance sonore
  • Une campagne trop courte
  • La présence incohérences ou raccourcis scénaristiques maladroits


Marvel’s Avengers a été testé sur une PS4 Pro et une TV OLED LG 65CX

Fiche technique de Marvel’s Avengers:Marvel's Avengers disponible en édition Deluxe

Éditeur : Square Enix
Développeur : Eidos Montréal | Crystal Dynamics
Date de sortie : 4 septembre 2020 sur PS4, Xbox One et PC
Type : Action-RPG
Multi : oui
Langue : français

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
7
Article précédentImmortals: Fenyx Rising obtient de nouvelles images, un synopsis et une date de sortie
Article suivantLe développement de Cyberpunk 2077 a déjà couté plus de 121 millions de dollars
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here