De sortie ce mois d’août en DVD et Blu-ray, la première saison de Watchmen est un véritable phénomène HBO. Comme quoi la chaîne américaine ne dispose pas que de Game of Thrones dans son catalogue pour faire vibrer son public.

La série Watchmen est réalisée par Damon Lindelof, à qui nous devons déjà une partie des excellentes réalisations The Leftovers et Lost. L’homme se base sur l’oeuvre graphique très connue des fans de DC Comics, tout en nous offrant une toute nouvelle perspective.

Synopsis:
Tulsa, Oklahoma, de nos jours. Il y a 3 ans de cela, un groupe de suprématistes blancs appelés « La septième Cavalerie » s’est attaqué à tous les policiers de la ville ainsi qu’à leurs familles. Afin de protéger leur identité depuis cette attaque poétiquement surnommée « La Nuit Blanche » les policiers portent désormais un bandana jaune afin de conserver leur anonymat. Profondément marqués par cette nuit tragique, Angela Abar et le chef de la police de Tulsa, Judd Crawford, décident d’enquêter de concert sur ce groupuscule et ses adeptes.
Afin d’orchestrer cette aventure inédite, Damon Lindelof s’entoure d’un casting de choix. Bien que la plupart ne soient pas connus du grand public, leur jeu d’acteur est en grosse majorité irréprochable. Yahya Abdul-Mateen (Black Mirror/Us) qui interprète Cal Abar, reste malheureusement discret et dans l’ombre d’Angela Abar (Regina King), personnage principal.

Ambiance semblable, approche différente

Nous sommes cependant assez loin de l’esprit super-héros du film de Zack Snyder. La série Watchmen se focalise sur la problématique du racisme, avec des policiers pris pour cible par un collectif très agressif. La série place rapidement le décor, avec cette tension constante pesant sur les agents, forcés de se masquer pour conserver leur identité. Watchment Saison 1 appuie aussi sur un fait de société vis-à-vis des droits et non-droits de la police vis-à-vis de la population. Beaucoup de questions sont donc posées et bien que Watchmen soit de la science-fiction, on ne peut s’empêcher de rapprocher certains éléments de scénario à l’actualité.

Tic, tac, tic, tac !

La série comporte un bon nombre de séquences très impressionnantes. Si les effets spéciaux ne sont pas vraiment son atout principal, il y a quelques scènes très intéressantes. Pour l’aspect artistique, quelques épisodes sortent aussi du lot. On pense notamment à celui où Soeur Nuit revit le passé du mystérieux personnage Will Reeves. Ici, le spectateur est plongé dans le passé avec un filtre noir et blanc et une ambiance très pesante. Probablement le meilleur épisode de la saison.
Globalement, Watchmen Saison 1 réussit son pari de proposer une nouvelle expérience proche de l’univers DC Comics. Dans l’esprit, les super-héros sont toujours présents, bien que les super pouvoirs sont aux abonnés absents. Le scénario exploite ce concept d’icône populaire, fait quelques allusions aux évènements du film, mais reste relativement terre-à-terre. Les différentes problématiques soulevées sont habilement cachées derrière un scénario sculpté pour les fans de DC tout en tâchant de s’adresser aussi à un public plus large.
En définitive, HBO nous propose une série très artistique et au scénario profond. Les acteurs sont dans l’ensemble très bons, même si certains rôles auraient pu être mieux mis en avant. Watchmen est incontestablement l’une des meilleures séries de ces dernières années à tout point de vue.


La critique de Watchmen Saison 1 a été faite sur une TV LG OLED 65CX


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here