Après plus de 27 ans d’absence, la franchise Battletoads fait son grand retour. Malheureusement pour les autres communautés, c’est Microsoft qui détient l’exclusivité de cette renaissance sur Xbox One et PC. Pour les intéressés, Battletoads  est en vente libre sur le Store de Microsoft, mais également inclus dans l’offre Xbox Game Pass.

Un batracien qui n’a pas pris une ride… enfin presque!

Aux commandes de ce reboot, nous retrouvons encore le studio Rare. Toujours bien occupés sur Sea of Thieves, les développeurs ont tout de même consacré du temps à rendre vie à Battletoads  de manière surprenante. La dernière itération date en effet de 1993. Depuis, l’industrie du jeu vidéo à fait un énorme bond en avant. Désormais, Pimple, Zitz et Rash sont modélisés avec soin dans un univers cartoonesque qui n’est pas sans rappeler les dessins animés des années 90 à 2000.

Attention cependant, l’audio du jeu reste en anglais, tandis que les sous-titres français aideront les joueurs francophones à comprendre ce qui se passe à l’écran, enfin presque. Car oui, nous avons trouvé un premier défaut au jeu Battletoads , qui ne présente pas de traduction sur toute sa longueur. Outre les phases de dialogues entre les combats, les cinématiques, elles, ne sont tout simplement pas traduites. Il devient donc compliqué de suivre les péripéties de nos grenouilles bastoneuses lorsqu’on ne parle pas un mot de la langue de Shakespeare.

Battletoads , c’est donc avant tout un bon jeu de baston. Un Beat’em all, comme on l’appelle dans le jargon. Le joueur prendra le contrôle de chaque grenouille, celles-ci se succédant sur le champ de bataille en cas de K.O. Le jeu place le joueur en plein milieu d’un carnage où il lui sera fréquemment demandé de jouer du poing pour poursuivre l’aventure.

Chaque batracien vient avec sa propre façon de combattre. Pimple est le plus lourd et le plus costaud. Ses frappes sont puissantes mais lentes. Rash est petit et agile. Ses techniques de combat son très aériennes. Cela peut être pratique lorsque plusieurs ennemis nous balancent des haches ou autre. Zitz, lui, est rapide et peut infliger de multiples frappes en un rien de temps.

Battletoads, un classique efficace

Le système de combat est ô combien classique, mais très satisfaisant. Les impacts sont puissants, le jeu est fluide et les ennemis passent pour de véritables punchingballs sous l’impact de nos combos. Ces derniers sont d’ailleurs plutôt variés. Le joueur devra jongler entre les  touches X, Y et B pour effectuer des attaques différentes, enchaîner les coups et exploser les scores de combo. Le touche A sert à sauter. Là où les choses se corsent, c’est qu’une fois la gâchette LT enfoncée, le joueur dispose d’autres mouvements. On a l’utilisation de la langue avec Y pour gober les mouches, A pour attraper un élément de décor et se propulser en arrière ou avant-plan du décor, LT + B pour lancer un chewing-gum et paralyser l’ennemi… bref, il y a de quoi s’embrouiller. On ne sait jamais vraiment sur quelle touche appuyer exactement tant que l’on a pas essayé Battletoads quelques heures.

Le bon timing, c’est ça le secret!

Une fois le jeu parfaitement pris en main, il devient jouissif d’enchaîner les ennemis. Mais un jeu où on doit majoritairement smasher des touches pour frapper des ennemis peut rapidement devenir redondant. Pour freiner cette sensation, les développeurs ont opté pour une belle variété dans le bestiaire. Entre les lapins fous au marteau, les créatures qui lancent des boules de glace ou qui s’énervent toutes les 5 secondes en émettant un éclair, les dangers sont multiples. Ainsi, il faudra esquiver, parer, étourdir et frapper au bon moment les différentes cibles. Dans le cas où 3 ou 4 types d’ennemis se rejoignent, cela peut devenir assez difficile. Mais dans l’ensemble, Battletoads reste assez accessible. En tout cas plus que son prédécesseur diront les puristes.

Les bombats de boss sont assez simples dans BattletoadsBattletoads est un très bon Beat’em all. Relativement courte, l’aventure ne nous occupera que 5 bonnes heures. Le tout est rythmé par une excellente bande-son faite de riffs de guitare façon Heavy Metal. Mais là où il est difficile d’accorder à Battletoads  quelques points supplémentaires, c’est dans sa traduction maladroite qui brisera la compréhension des francophones. Mais il ne suffira que d’un patch qui, on l’espère, arrivera sous peu. Si vous êtes en recherche d’un titre rendant hommage aux dessins animés d’il y a 20 ans avec des mécaniques compréhensibles et efficaces, ce jeu est fait pour vous. Malgré la répétitivité de l’action, il reste un divertissement classique et très agréable pour se changer les idées.

Points positifs:

  • La bande-son entraînante
  • Les animations sont excellentes
  • Le jeu est globalement très fluide
  • Chaque grenouille propose son style de combat
  • De la coop en local

Points négatifs:

  • Un jeu un peu trop court
  • Les combats deviennent répétitifs
  • Pas de traduction pour les cinématiques à l’heure où ces lignes sont écrites


Battletoads a été testé sur une Xbox One X et une TV OLED LG 65CX

Fiche technique de Battletoads:Éditeur : Microsoft
Développeur : Rare
Date de sortie : 20 août sur Xbox One et PC
Type : Beat’em all
Multi : local
Langue : Anglais sous-titré français

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
7,5
Article précédentAVIS – Kingdom Tome 44
Article suivantPREVIEW – Outriders: nous avons testé la classe Technomancer
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here