Catherine : Full Body est une version « améliorée » du jeu Catherine sorti précédemment sur PS3 et Xbox en 2011. Nous revoici donc 9 ans plus tard avec cette nouvelle édition et en plus sur Nintendo Switch. On a analysé le jeu sur cette plateforme afin de voir si la version Switch est aussi bonne que celle sur PS4. Évidemment, étant un remake, nous ne nous attarderons comme d’habitude que sur les nouveautés et changements qu’apporte l’édition Switch.

Qui aime qui ?

Malgré tout, si vous découvrez le jeu, voici un récapitulatif du synopsis du jeu. Vous incarnez Vincent, un jeune homme qui se retrouve au pied du mur et sur le point de voir sa vie changer radicalement. En couple depuis 5 ans avec Katherine, elle fait comprendre à Vincent qu’elle veut avancer et lui fait comprendre qu’elle rêve de mariage. Cependant, alors que Vincent essaye d’oublier ses problèmes dans l’alcool, il se retrouve le lendemain au lit avec une belle inconnue appelée Catherine. 

Catherine : Full BodyMais pour une raison inconnue, tous les soirs, Vincent est projeté dans un cauchemar ou il risque sa vie. Et c’est essentiellement sur cette composante que va s’axer le gameplay du jeu. Vincent va devoir monter une tour interminable dans le délai imparti au risque de mourir si vous échouez.

Tu n’es pas si mal à regarder

Sans comparer l’édition Switch à la version PlayStation 4, Catherine : Full Body s’en tire plutôt bien. Le rendu global du jeu propose quelque chose de cohérent à l’univers glauque du jeu. Les couleurs sont harmonieuses et constantes, mais la version portable soufre d’aliasing assez récurent.

Par contre, lorsque la console est branchée et insérée au dock sur la télé, le jeu gagne très légèrement en netteté, mais garde l’aliasing qui gagne en puissance. Les cinématiques du jeu reste semblables à ce qui est proposé sur console, là ou nous pouvons voir une large différence se trouve dans des environnements comme les cauchemars et lors des phases dans l’appartement de Vincent qui gagne simplement en luminosité.

Le scénario principal et le jeu en général se voit aussi doté de quelques nouveautés comme la présence de nouveaux personnages, une ambiance plus légère voir moins anxiogène et même moins sombre ce qui pourrait plaire, mais aussi déplaire aux premiers fans. On finira par noter quelques erreurs dans les sous-titres même si elles ne sautent pas clairement aux yeux du joueur.

Conclusion

Au final, ce portage est une version réussie du jeu original Catherine. On retrouve la patte du studio Atlus à qui nous devons l’excellent Persona 5 et Persona 5 Royal. Même si la version se rapproche assez bien de l’édition PlayStation, on notera comme dit précédemment, quelques petits bugs graphiques et de traductions même si cela ne dérange pas vraiment le joueur.

Points positifs:

  • Un puzzle-game qui mettra vos nerfs à rude épreuve
  • Un level design excellent
  • Joli graphiquement parlant
  • Une durée de vie acceptable
  • Une bonne interface
  • Un portage correct par rapport à la version Playstation

Points négatifs:

  • Quelques bugs graphiques
  • Des erreurs dans les sous-titres

Fiche technique de Catherine : Full Body :

Catherine : Full Body
Éditeur
 : Sega
Développeur : Atlus
Date de sortie : 7 juillet 2020
Type : Puzzle-game
Multi : oui
Langue : VOSTFR

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here