Dévoilé lors de l‘E3 2017, Ghost of Tsushima a fait fort bonne impression auprès du monde. L’audace de Sucker Punch à passer d’Infamous à une époque moyenâgeuse japonaise a fait monter la hype des joueurs. Ainsi, le titre a une lourde tâche, celle de clôturer toute une génération de jeux sur PlayStation 4. Voyons ensemble et sans spoil ce que Ghost of Tsushima a dans le ventre.

Un récit beau et poétique

Comme expliqué précédemment, nous ne révélerons aucun élément pouvant gâcher le scénario du jeu. Nous livrerons simplement certains détails qui ont pu être observables dans les trailers. Vous incarnez Jin Sakai, jeune samouraï vivant sur l’île japonaise de Tsushima. Lorsque l’imposante armée mongole débarque pour envahir l’île, vous et vos frères prenez les armes pour résister au puissant ennemi. Malheureusement, la bataille se révèle être en votre défaveur et Tsushima tombe aux mains des Mongoles. Vous allez parcourir les nombreuses régions prises par l’ennemi afin de combattre l’envahisseur et libérer le peuple japonais.

Si dans l’ensemble, Ghost of Tsushima se réfère à la véritable invasion de l’île par les Mongoles, on y retrouve des figures emblématiques de la culture asiatique qu’elle soit japonaise ou mongole. Jin va donc devoir non seulement libérer les régions, mais va également livrer un combat intérieur entre le respect du bushido et des manières de combattre qui sont en désaccord avec l’honneur des samouraïs.

Et ce choix difficile, ce sera à vous de choisir la manière dont vous préférez sauver le peuple. Et sans trop en dévoiler, cette dualité est explorée à merveille, rendant le scénario prenant, beau et puissant. Si l’on devait simplement pinailler, on aurait apprécié que la représentation des samouraïs soit plus accentuée et moins chevaleresque. Quoi qu’il en soit, le scénario de Ghost of Tsushima vous fera traverser un Japon comme vous l’avez rarement vu dans un jeu vidéo.

Deviens plus fort

L’intérêt majeur du jeu outre le fait que vous incarnez un samouraï est évidemment le système de combat. Il faut avouer que le résultat final fut différent de ce que nous imaginions en voyant les premiers trailers. Pour combattre, vous utiliserez majoritairement votre katana et un arc, pour ce premier, vous disposerez de deux touches. Le carré pour donner une attaque simple et triangle pour une attaque plus forte qui peut briser la garde. C’est tout ce que propose malheureusement Ghost of Tsushima, s’il est clair que le gameplay ne ressemblait en rien à Sekiro ou Dark Souls, on s’attendait par contre à un peu plus de technicité à ce niveau. Et ce n’est pas les différentes postures de combats qui vont y changer quelque chose.

Vous vous retrouverez essentiellement à mâcher votre bouton de frappe jusqu’à ce que l’ennemi périsse sous votre sabre. Il faut noter également qu’il vous sera possible de parer les attaques ennemies. Trois options s’offrent à vous, vous pouvez esquiver, simplement laisser le bouton de garde enfoncé en attendant que le coup soit porté ou parer au bon moment pour briser la garde et attaquer d’un coup l’ennemi.

Comme expliqué, étant un jeu de samouraï, on n’aurait pu s’attendre à pouvoir mieux maîtriser le sabre, les attaques et les parades. Loin d’un style semblable à celui de Sekiro, il aurait été plus apprécié de pouvoir par exemple choisir l’inclinaison comme c’était le cas avec For Honor pour ne citer que celui-là. Pour récapituler, les combats vous demanderont un peu d’attention, mais ne seront pas réellement un défi sauf en difficulté maximale.

Un point qui mérite quand même qu’on s’y attarde est la létalité des attaques. Si votre coup est bien porté, vous pourrez vous débarrasser de vos adversaires en 2 voir 3 coups. Du côté des Mongols, il leur faudra un peu plus de chance pour vous tuer, mais cela reste facilement accessible si vous n’êtes pas attentif, surtout que les ennemis attaquent par moment tous en même temps. Il est aussi regrettable que malgré les coups de sabre, nous nous limitons simplement à des entailles aux corps ou au maximum un bras coupé, il est impossible de réellement décapiter un ennemi ou de couper autre chose en plein combat.

Le vent, les animaux et la nature sont à vos côtés

Les joueurs qui aiment avoir un écran libre et épuré de tous éléments indésirables seront heureux. Pas de jauge de vie, pas de boussole ni même du nombre de kunai restant. Afin de vous promener dans l’île immense qu’est Tsushima, vous pourrez vous référer au vent. En effet, ici, le vent fera office de boussole et indiquera le chemin que vous devra prendre afin de vous rendre au point d’objectif choisi. Si cela peut sembler superflu, l’originalité de cette mécanique est appréciée.

En parlant de ces fameux points d’objectifs, ils sont assez nombreux. Par exemple, vous pourrez découvrir des terriers de renards, des sources chaudes, des zones d’entraînements de bambou et même des statues à rendre hommage. Le but de tout cela est à la fois de vous permettre d’améliorer les statistiques de Jin pour le combat, mais également de trouver des éléments purement cosmétiques pour donner fière allure à vos samouraïs. Il est également important de mentionner qu’étant en temps de guerre, l’argent n’a aucune valeur, il vous faudra simplement obtenir des ressources pour Up votre équipement.

Au niveau de l’île en elle-même, Tsushima est à la fois une merveille à explorer qu’à regarder. Chaque région que vous allez parcourir à son lot de décor travaillé et qui montre à quel point le studio a travaillé sur ce domaine. Comme de simples images valent mieux que des mots, on vous laisse vous rincer l’oeil avec les quelques clichés.

Le manque de détails flagrant et de prise de risques

Comme expliqué, Ghost of Tsushima à de bonnes idées et un scénario à la fois beau et poétique. Mais en comparaison aux dernières grosses exclusivités de chez Sony, le titre de Sucker Punch fait malheureusement pâle figure. Le véritable problème est selon nous le manque cruel de détails que peut-être, un autre studio aurait pu apporter. Pour ne citer que certains exemples comme Last of Us 2, God of War, Horizon Zero Dawn, les studios avaient non seulement tout mis à la fois dans le gameplay que dans l’histoire or, avec Ghost of Tsushima, le studio nous donne juste l’impression de ne s’être intéressé qu’au scénario.

Le dernier soft de la PlayStation 4 a plusieurs bugs de collision, Jin est rigide est plus particulièrement lourd lorsqu’il doit monter sur une poutre ou quand il traverse des arbres et l’IA est parfois à la ramasse avec des ennemis qui ne vous remarque tout simplement pas. Comme expliqué, si le scénario est selon nous très bien exécuté et impressionnant tant il est prenant, le gameplay lui est daté et ne rend pas honneur à la fin d’une génération. Ce point est d’autant plus vrai que son inspiration envers divers jeux comme Assassin’s Creed ou Far Cry se voit simplement dans les combats ou le lever-design. Cela donne l’impression que Ghost of Tsushima n’a pas sa propre personnalité et c’est dommage.

En conclusion

Au final, Ghost of Tsushima est-il LE jeu de fin de vie de la PS4 que nous attendions ? Selon nous, clairement pas, certaines mécaniques font davantage pensés à un jeu de début de vie de la PS4 que de fin de vie, mais il compense certains défauts par un scénario puissant, un sound design impressionnant, des décors et un univers incroyable, une bonne durée de vie et des mécaniques très bien pensées.

Même s’il nous a comblés en tant que jeu de samouraï, Sucker Punch a manqué d’audace en rendant son titre plus arcade comme c’était le cas avec Infamous. Il assurera malgré tout une très bonne expérience à tous ceux qui désirent visiter Tsushima ou qui sont fans de l’univers du Japon Médiéval et des samouraïs. Il est également important de mentionner que diverses mécaniques et quêtes n’ont pas été citées afin de vous laisser quand même de belles surprises.

Points positifs:

  • Un scénario digne des meilleurs Blockbusters
  • Un sound design superbement bien réalisé
  • Des paysages à couper le souffle
  • Une bonne durée de vie
  • Une personnalisation variée
  • Visiter Tsushima nous y transporte
  • Des mécaniques originales et bien pensées
  • Un des meilleurs modes photo de la PlayStation 4
  • Le mode Black & White
  • Un grand monde ouvert avec des écosystèmes différents

Points négatifs:

  • Un grand manque d’audace de la part du studio
  • Des problèmes de traductions japonais-français
  • Des combats qui manquent de technicité
  • Le downgrade conséquent à la fois graphique que technique
  • Plusieurs mécaniques pompées sur d’autres jeux et qui rendent le gameplay daté et sans personnalité


Fiche technique de Ghost of Tsushima:

ghost of tsushimaÉditeur : Sony
Développeur : Sucker Punch
Date de sortie : 17 juillet 2020 sur PS4
Type : Aventure/action
Multi : non
Classe d’âge : 18 ans
Langue : français, anglais, japonais…

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
8
Article précédentLEGO présente une Nintendo Entertainment System jouable
Article suivantDeath Stranding sort aujourd’hui sur PC
Immense fan de jeux vidéo, manga, cinéma et comics. Le jeu vidéo a pris une place importante dans ma vie plus qu'un simple passe-temps, une véritable passion c'est grâce à 4WAG que je peux enfin réaliser un rêve de gosse. Joueur sur Playstation 4, les meilleurs jeux à mes yeux sont Assassin's Creed, Last of us, God of war et uncharted.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here