Depuis sa création en 2003, la série Trackmania n’a cessé de délivrer un gameplay arcade jouissif, nécessitant une réactivité de fer et une grande précision pour en réussir tous les niveaux. Aujourd’hui, le studio français Nadeo revient avec une dixième itération uniquement réservée aux PC mais (pratiquement) gratuite.

Du free-to-play au forfait annuel

En réalité, Trackmania 2020, appelons-le ainsi, s’inscrit dans un plan tarifaire annuel scindé en trois accès. Le Starter est tout simplement l’ensemble du contenu gratuit qui, avouons-le, n’est pas très charnu. Ici, le joueur n’aura accès qu’aux 25 courses saisonnières du mode campagne, le mode multijoueur, une partie de l’éditeur de circuit ou encore la Ligue Nationale. Il sera aussi impossible de sauvegarder les circuits d’une saison, remplacés au fil des mois. L’offre standard à 10€/an permet l’accès au club public, un éditeur de circuit complet avec le droit de conserver les 100 circuits officiels, et les 365 circuits journaliers après une période d’un an. Enfin, l’offre Club donne accès à l’ensemble des modes solo, multijoueurs, l’éditeur de circuit, la création de clubs et l’ensemble des épreuves du club.

Bien que l’expérience de base soit gratuite, certains joueurs voient d’un mauvais œil le fait de payer 30€/an pour débloquer l’ensemble du jeu. Mais Nadeo se défend en affirmant avoir sculpté cette offre sur des bases justes. Le reste est donc entre les mains du joueur.

Un gameplay précis, frissons garantis

Trackmania 2020 parvient à conserver ce gameplay si nerveux que l’on a connu sur tous les jeux de la franchise. La fluidité est au rendez-vous, et il en va de même pour la physique qui reste propre. La conduite est très simple. Il suffit d’accélérer, freiner et tourner au bon moment pour réaliser les meilleurs scores. Un autre boutons servira à reprendre la course au dernier Checkpoint en cas d’accident, contre une pénalité de temps. C’est à peu près tout pour la maniabilité de l’unique monoplace qui vous sera permis de conduire.

Frissons garantis sur Trackmania 2020En effet, il n’existe qu’un seul véhicule dans Trackmania 2020. Mais pas de panique, un système de création de livrée très complet vient satisfaire nos envies d’expression artistique. Quoiqu’un peu difficile à manier les premières heures, il se révèle très complet, avec aussi la possibilité d’importer ses propres logos. Il s’agit donc du seul moyen de se différencier de ses concurrents.

Le die-and-retry fait son retour

La véritable force du jeu vient dans la grande diversité de tracés qu’il propose. Le mode Entrainement en comprend déjà 25 et la campagne en compte de son côté une bonne vingtaine. Toutes originales, leur difficulté ira en crescendo avec l’implantation progressive de dénivelés, de pièges, différents revêtements ou de modificateurs de vitesse. Il y en aura pour tous avec de la terre, de la glace, des propulseurs, ralentisseurs, loopings et autres. Plus le nombre de courses réussies est grand, plus Trackmania 2020 nous donnera le tournis, avec une grande ingéniosité dans la réalisation des tracés. La difficulté est évidemment présente, avec la possibilité de recommencer le circuit ou une portion du tracé indéfiniment jusqu’à ce que le chrono nous soit favorable.

Rejoignez le Club, ou le coeur de Trackmania 2020

Et si le mode solo ne suffit pas, le Club (réservé aux membres payants) amènera encore plus d’expériences de conduite inédites. C’est ici que nous retrouverons les meilleures inspirations de la communauté ainsi que des évènements dédiés. Combien de fois n’avons-nous pas été surpris de la créativité des autres joueurs ?

Côté multijoueur, Trackmania 2020 parvient là aussi à divertir avec brio. Le jeu propose à 32 joueurs de s’affronter sur un même tracé. Ici, les dégâts de collision ne sont pas à l’ordre du jour. Chaque joueur est fantôme et réalise son propre chrono, mais peut tout à fait voir ses adversaires se lancer à vive allure.

Oups!Un éditeur de circuit complet pour Trackmania 2020

Comme précisé plus haut, un éditeur de circuits est intégré à Trackmania 2020. Celui-ci est dans un premier temps limité pour les joueurs free-to-play. Les deux autres abonnements permettent de débloquer d’autres éléments, de créer des introductions, de personnaliser chaque pièce et même d’entrer dans un mode Free Mapping pour un positionnement très précis de chaque pièce. Là aussi, la physique précise appliquée par le studio Nadeo est telle qu’il est intéressant de l’inclure dans la construction des circuits pour impressionner les autres joueurs. Les deux offres payantes permettent aussi d’envoyer les créations sur les serveurs de test.

Trackmania 2020 est un parfait héritage d’une série arcade décomplexée et qui ne s’encombre jamais de détails inutiles. La formule est simple puisque le jeu tente de délivrer une conduite fun, nerveuse et réaliste au niveau de sa physique sans s’encombrer de détails alourdissant le soft. Le soft reste en effet accessible aux petites configurations grâce à décors simples et se permet ainsi d’atteindre une fluidité correcte. Bien que l’on remettra souvent en doute le plan tarifaire du jeu et le gros manque de contenu de sa version gratuite, il reste très appréciable seul, en ligne ou même à deux en écran scindé.

Points positifs:

  • Une physique au top
  • La personnalisation des véhicules est très complète
  • L’éditeur de circuit poussé
  • Un mode écran scindé
  • Le multijoueur tient la route

Points négatifs:

  • L’offre free-to-play très limitée
  • Le forfait Membre Club à nos yeux un peu cher
  • L’outil de personnalisation de véhicule demande un certain temps d’adaptation
  • Un seul modèle de monoplace… C’est dommage


Fiche technique de Trackmania 2020:Fiche technique de Trackmania sur PC

Éditeur : Ubisoft
Développeur : Nadeo
Date de sortie : 1 juillet 2020 sur PC
Type : Course arcade
Multi : Online / split-screen
Langue : français

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
7,5
Article précédentXbox Series X: les jeux First Party devraient être présentés le 23 juillet
Article suivantOutriders: découvrez encore plus de gameplay
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here