Depuis quelques années maintenant, la licence Predator que ce soit en termes de films ou de jeux à du mal à briller. Cependant, cela ne semble pas poser problème au studio Illfonic puisqu’ils ont décidé d’adapter la licence en un jeu PVE-PVP. Dévoilé à la l’an dernier, le titre présentait un style de jeu déjà vu, mais avec sa touche Prédator. Il est donc temps de décortiquer ce Predator Hunting Grounds pour voir ce qu’il a vraiment dans le ventre.

Seul contre tous

Pour faire simple, Predator Hunting Grounds vous propose de survire dans la peau de 2 personnages bien distincts. La première catégorie est un membre des marines américaines réparti en 4 classes qui sont Assaut, Ranger, Éclaireur, Soutien. Votre équipe va devoir passer de point en point ou vous allez réaliser divers objectifs pour pouvoir passer au suivant. Le tout agrémenté de soldats qui essayeront de vous arrêter et que vous devrez systématiquement éliminer pour rejoindre la ZE.

La seconde catégorie est bien évidemment et le plus intéressant à contrôler, le Prédator. Tout comme les marines, vous pourrez aussi choisir entre 3 classes, Chasseur, Éclaireur, Berserker et Traqueur de la Jungle qui était disponible sur vous aviez précommandé le jeu. Votre rôle sera de traquer les 4 soldats, les neutraliser et éventuellement récupérer leurs colonnes comme trophée pour de l’EXP.

Générique à souhait

Inutile de se faire des illusions, l’intérêt majeur de Predator Hunting Grounds est de jouer le Prédator. Et pour cause, il s’agit véritablement de la seule mécanique intéressante dans ce jeu. Car comme expliqué précédemment, si vous incarnez les soldats, le but des missions est ennuyeux à souhait. Vous devrez parcourir une zone, allez d’un point A à un point B puis en passant par le point C… Durant votre parcours, vous serez amené à rencontrer de la résistance qui n’en est pas vraiment (nous détaillerons l’IA après) et le tout entremêlé d’une collecte d’artefact extraterrestre par-ci par-là. Le gameplay est donc un énième FPS générique ou on n’a aucune sensation de puissance avec notre arme en main et avec une interface vraiment pas terrible.

Predator Hunting GroundsSi malgré tout, vous souhaitez jouer le seul rôle qui mérite de s’y intéresser, c’est effectivement le prédator. Déjà et comme beaucoup de jeu du style, vous devrez vous armer de patience afin de pouvoir l’incarner. Predator Hunting GroundsSi le matchmaking met relativement peu de temps pour lancer une partie en tant que soldat, c’est différent pour le prédator. Après avoir trouvé la partie, vous serez lancé dans la zone afin de traquer les 4 militaires ennemis. Pour cela, vous disposerez de compétences, atouts et gadgets en tout genre pour faciliter votre chasse. Cependant, bien que vous disposez d’armes surpuissantes, vous serez relativement lassé par leur inefficacité. À titre d’exemple, votre canon situé à l’épaule vous permet de tirer des sources d’énergie sur les ennemis, vous devrez vraiment bien concentrer votre projectile et répéter l’occasion plusieurs fois avant de mettre à terre la cible.

Le côté vraiment sympathique d’incarner un Prédator est de pouvoir utiliser le revêtement  qui vous camoufle est les différentes visions pour analyser la chaleur corporelle des humains. Il vous sera également possible de sauter un peu partout afin de vous enfuir ou d’arbre en arbre même si par moment, plusieurs bugs nous empêchent de faire les mouvements souhaités.

Où est la technique

En tant que Prédator ou soldats, vous devrez lutter contre un même ennemi, les soldats locaux. Ces derniers tireront à vue, mais ne représente absolument pas un danger étant donné que l’IA est totalement à la ramasse. Les PNJ viennent en nombres conséquents se jeter sur nos armes malgré qu’ils meurent à tour de bras, la difficulté est minimaliste et on se demande s’ils ne sont pas aveugles par moment. A contrario, ils semblent doués d’omniscience quand on incarne le prédator puisque même camouflé et dans les arbres, on s’étonne de recevoir des tirs ennemis venant de leur part.

Niveau technique et graphisme, c’est également une catastrophe. La végétation luxuriante dispose d’un revêtement clair pixelisé qui vous donnera des maux de tête si vous regardez un point trop longtemps. La réalisation est largement dépassée et on s’étonne plus d’avoir des pertes de fps et même du clipping par moment. La bande-son quant à elle est inexistante et autant le dire, on s’ennuie profondément.

Predator Hunting Grounds Predator Hunting Grounds est un jeu qui possède certaines qualités, mais qui sont gommés par une technique mal exécutée et un gameplay fade et générique. Le style 4 vs 1 s’essouffle avec le temps et les quelques jeux qui continuent de surfer sur ce modèle sont rares à encore exister. L’intérêt du jeu se trouve uniquement dans le contrôle du Prédator et même là, il n’est pas exempt de défaut. Il ne serait donc pas très étonnant que le soft peine à subsister avant de disparaître des mémoires avant peut-être de réapparaître en tant que jeu gratuit dans les mois à venir.

Points positifs:

  • Incarnez le prédator est vraiment sympa
  • Les temps d’attente ne sont pas relativement longs
  • Cross-platform entre les joueurs PS4 et PC
  • Des maps assez grandes

Points négatifs:

  • Un gameplay daté
  • 1 seul mode de jeu proposé
  • 3 cartes (pour l’instant)
  • Une personnalisation sans intérêt
  • Une physique peu précise
  • Les marines qui n’apportent rien d’amusant au jeu
  • Une IA totalement à la ramasse

Fiche technique de Predator Hunting Grounds :

Predator Hunting Grounds
Éditeur : Sony Interactive Entertainment 
Développeur : Illfonic
Date de sortie : 24 avril 2020 sur PS4 et PC
Type : Aventure
Multi : oui
Langue : Français

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here