Après nous avoir délivré l’excellent Ori and the Blind Forest, Moon Studios lance ce mois-ci Ori and the Will of the Wisps, un titre plus ambitieux que l’on attendait depuis plus de deux ans. Voyons le rachat du studio par Microsoft pour rejoindre ses concepteurs « maison » aura bénéficié au développement du soft.

Ori and the Will of the Wisps reprend les mêmes bases que son prédécesseur en proposant un Metroidvania à la patte artistique toujours si singulière. La première chose qui nous frappe lorsque l’on se plonge dans l’aventure, c’est cette créativité dont ont su faire preuve les membres de Moon Studios. Les personnages, les décors et leurs animations sont tout simplement magiques et parviendront à conquérir le cœur d’innombrables joueurs.

Une aventure qui touche en plein cœur

Côté scénaristique, ce n’est pas la folie, mais il faut avouer que ce n’est pas vraiment ce que cible Ori and the Will of the Wisps. Cependant, il faut accorder au jeu ses animations soignées et ses personnages très attachants. Ku, le petit hibou enfant de Kuro (ce que l’on pensait être le gros méchant du premier opus), tente désespérément de voler malgré une aile atrophiée. À l’aide d’Ori, ils parviennent tous deux à s’envoler tant bien que mal. Mais les voilà vite coincés dans une horrible tempête qui s’abat sur une forêt voisine. Nos deux petits personnages se retrouvent alors séparés à Silent Woods.

Ori et Ku séparés par la tempêteÀ partir de là, Ori fera la rencontre de plusieurs PNJ, ce qui change drastiquement du premier opus. Le sentiment de solitude est cette fois moins grand. Ces petits personnages vous demanderont parfois d’effectuer des quêtes annexes. Une première dans la franchise. Néanmoins, cet aspect ne semble pas avoir été fortement élaboré par les développeurs. Les objectifs sont bien souvent répétitifs et les récompenses très maigres. Nous sommes donc passés à côté de plusieurs d’entre-elles pour découvrir que le jeu offrait près de 10 heures de plaisir intense.

Bon nombre de PNJ sur notre routeOri frappe fort

Là où Ori and the Will of the Wisps parvient à se distinguer fortement de son prédécesseur, c’est dans le combat design. Sur ce point, le second opus frappe fort. Au cours de l’aventure, nous récoltons divers orbes, servant de monnaie. Ces dernières servent alors à obtenir des attaques qu’Ori utilisera en épuisant des orbes d’énergie. Dans le premier jeu, Ori n’attaquait pas directement les ennemis, mais se faisait aider par un petit compagnon. Cette fois, le petit personnage blanc n’hésite pas à invoquer une lame, un marteau ou encore un arc. Ceci afin de venir à bout des nombreuses créatures ennemies ou de débloquer certains passages.

Les combats sont désormais plus élaborésLes ennemis qu’Ori croisera seront nombreux et variés. Là encore, la créativité des développeurs a fait tout son effet. Elles se distinguent chacune des autres. Nous retrouvons évidemment des ennemis croisés dans Ori and the Blind Forest, mais certains sont totalement inédits.

Ori and the Will of the Wisps fait intervenir des boss

Un autre élément qui fait son apparition est les combats de boss. Ceux-ci se déroulent de manière plus traditionnelle. Heureusement pour les joueurs, le jeu aide à réussir l’épreuve en appliquant des points de passage à certains moments du combat. Ceci donne une tout autre dimension au jeu, plaçant Ori sur une échelle de taille faisant comprendre aux joueurs à quel point il est petit face à mère Nature. Mais néanmoins plein de courage! L’intervention de ces super ennemis se présente proprement, avec un minimum de script. Ces longues altercations entrecoupées de petites saynètes sont elles aussi inoubliables. Chaque ennemi est unique, attaque à sa façon et nous rend en alternance fébriles et rusés.

Ori and the Will of the Wisps place des combats de bossLes éléments de décor sont superbes, certes. Mais la construction des niveaux est encore une fois délectable. Le jeu met en avant de très bons casse-tête destinés à barrer la route d’Ori. Il faudra constamment activer des mécanismes, sauter, double-sauter et s’accrocher pour atteindre les objectifs. Cette dimension Metroidvania fait tout le charme des jeux Ori. Et à notre plus grande satisfaction, cette suite reprend toutes les qualités de son prédécesseur en optant pour une construction de donjons aux petits oignons.

Certains mécanismes nécessiteront tout de même un bon coup de réflexion. Le jeu fera tout pour que le joueur utilise sa matière grise à l’image d’un bon sudoku ou tout se met en place successivement. À certains moments, il faudra observer comment les choses s’imbriquent et comment les aborder avec les compétences de la petite créature. Ce ne sera pas de tout repos alors, si les puzzles ne sont pas pour vous, vous pouvez clairement passer votre chemin.

Un nouvel incontournable chez Xbox

L’expérience de jeu dans son ensemble est véritablement un plaisir. Si l’on retire à Ori and the Will of the Wisps ses petits soucis techniques comme les baisses de framerate, nous obtenons un incontournable de Xbox. Ce qui autrefois était un petit projet indépendant est aujourd’hui un plateformer mémorable, d’une richesse artistique rare et au gameplay souple. On ne cessera jamais de souligner à quel point la bande-son du jeu est elle aussi un vrai régal pour les oreilles. Moon Studios frappe encore très fort avec Ori and the Will of the Wisps. Les deux ans d’attente valaient véritablement la peine. Ce chef-d’œuvre vidéoludique marquera plus d’un joueur et, du côté de Microsoft, marque encore l’histoire de la Xbox d’une jolie perle exclusive.

Points positifs :

  • Un level design impressionant
  • Le côté artistique très envoutant
  • Une bande-son à tomber par terre
  • L’aventure est très immersive
  • Les combats beaucoup plus élaborés

Points négatifs :

  • Quelques soucis techniques, plus prononcés sur One et One S
  • Les quêtes annexes de moindre intérêt


Fiche technique de Ori and the Will of the Wisps :Fiche technique de Ori and the Will of the Wisps sur Xbox One

Éditeur : Microsoft
Développeur: Moon Studios
Date de sortie : 11 mars 2020 sur Xbox One et PC Windows 10
Type : Aventure/RPG
Multi : Oui
Langue : Français

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
9,5
Article précédentAnalyse : Comparatif Playstation 5 et Xbox Series X
Article suivantWRC 9 annoncé sur les consoles actuelles, PC et la next-gen
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here