L’an dernier, Warner Bros Pictures annonçait au monde entier l’arrivée prochaine du film Doctor Sleep, suite du cultissime Shining. Sauf que cette fois-ci, changement de réalisateur, ce n’est plus Stanley Kubrick qui s’occupe du film, mais bien Mike Flanagan a qui nous devons The Mirror ou Ouija. Nous avons donc découvert pour vous ce que vaut ce film, 19 ans après Shining.

Les fantômes du passé ne disparaissent jamais vraiment

Doctor Sleep raconte l’histoire de Danny Torrance, fils de Jack Torrance des années après les événements de Shininh. Danny a grandit et se retrouve alcoolique et la rue. Il erre sans but au travers des Etats-Unies et fuyant constamment qui il est réellement. Il va finir par faire la rencontre d’une jeune fille qui a le même don qui Danny, le Shining. Mais très vite, leurs vies vont être en danger lorsqu’ils apprendront l’existence d’un groupe chassant ceux qui ont ce pouvoir.

Dès lors et bien avant sa sortie en salle, une lourde charge pesait sur ses épaules, succéder à Shining. C’est le défi que ce sont fixé l’équipe de production en réalisant le film et le constat est le suivant. Du début jusqu’à la dernière seconde du film, on est plongé dans l’intrigue la principale qui est portée par des personnages tout aussi intéressants qu’énigmatique. Doctor Sleep nous positionne constamment selon 3 visions différentes, la première étant Danny, la seconde par la jeune fille Abra et pour finir le groupe d’immortels conduit par Rose Le Chapeau. Chacune de leurs personnalités va venir s’entrechoquer d’une manière assez astucieuse grâce à un scénario bien construit.

Doctor Sleep Vs Shining

Pour certain, il sera impossible de comparer les deux œuvres. Doctor Sleep étant évidemment la suite de Shining, le titre se voudra moins anxiogène étant donné l’ambiance qui est proposée. Malgré cela, le film de Mike Flanagan reste dans la continuité et se forge sa propre  identité. Il ne faut donc clairement pas le voir comme un Shining 2, mais bien comme un film à part entière. D’ailleurs, il ne faut clairement pas avoir vu le précédent pour pouvoir profiter de celui-ci. De plus, de nombreux clins d’œil sont dispersés afin que les fans puissent s’y retrouver dans cette adaptation.

Bien sûr, l’on ressent durant tout le film la présence constante de Shining, Doctor Sleep switch d’ailleurs judicieusement entre le passé et le présent sans déconcerter le spectateur. L’ajout magistral qui connecte les films est clairement la célèbre OST qui arrive et nous percute juste quand il faut.

En conclusion, Doctor Sleep est intrigant, malsain et génial. Le film transpire le Stephen King durant sa projection et l’ambiance sonore nous plonge le plus loin possible dans les entrailles de son histoire. Mature et sans pitié, il restera malgré tout en deçà de ce qui nous a été offert en 1990 par le génial Stanley Kubrick. Malgré tout, Doctor Sleep est selon nous, une très bonne suite et à voir si vous êtes fans des œuvres déjantés et macabres de SK.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here