Fiche technique de Kingdom Come:

  • Prix : 28 EUR
  • Public : 12+
  • Collection : DC Black Label
  • Date de sortie : 06 décembre 2019
  • Pagination : 336 pages
  • Scénariste: Mark Waid
  • Dessinateurs: Alex Ross
  • Contenu vo: Absolute Kingdom Come

Initialement paru en 1996, Kingdom Come revient en décembre 2019 chez Urban Comics dans sa nouvelle collection DC Black Label. Ce must have des comics de DC est un chef-d’oeuvre incontournable tant sur le plan visuel que pour son scénario sombre.

Dans un futur possible, les super-héros d’antan ont été surclassés, puis remplacés par une nouvelle génération plus agressive, mais aussi plus amorale.
Aussi, lorsque ces surhommes rayent accidentellement le Kansas de la carte des États-Unis, c’est au premier d’entre eux, Superman, de sortir de sa retraite et d’inculquer à cette nouvelle garde le goût pour la vérité et la justice. L’Homme d’Acier devra également combattre une association surprenante : celle de Lex Luthor, son pire ennemi, avec Batman, son ancien allié !

L’affrontement entre des héros est certainement l’un des sujets les plus graves des comics. Il est un fait certain que l’affrontement entre anciennes et nouvelles générations de méta humains est l’un des piliers centraux de ce Kingdom Come, mais, par-dessus tout, c’est plutôt l’exploitation de Superman par le scénariste et l’interprétation visuelle de tous ces héros ayant vieillit avec les coups de crayons et pinceaux de Alex Ross qui donne un véritable charme et un identité unique à ce comics.

Ce qui saute aux yeux dans Kingdom Come, c’est de voir avec quelle créativité le dessinateur a pu donner vie aux nouveaux héros, et l’apparence retravaillée des anciens. D’ailleurs, on ne peut qu’apprécier le côté très humain de Superman mis en avant dans les premières pages, alors qu’on le contretemps vivre sa retraite bien méritée dans son domaine agricole, chemise à carreaux sur corps et queue de cheval grise sur la tête. Oui, les planches d’Alex Ross parlent très souvent d’elles-mêmes et rapprochent le lecteur de ces anciens super héros comme jamais. En voyant l’homme d’acier impassible au cœur de la situation dramatique du monde, on ne peut d’ailleurs pas s’empêcher de penser « si papa s’en mêle, ça va barder« . Le comics pousse en effet les héros originaux sur un piédestal et les sacralise si bien que leur identité n’aura jamais autant symbolisé l’espoir de l’humanité.

Par son script très bien ficelé et complexe, Mark Waid donne de son côté de la substance aux fans de DC Comics. De nombreuses références y sont intégrées et c’est la raison pour laquelle les lecteurs possédant un certain bagage de connaissance de cet univers ne pourront que mieux apprécier le contexte et les répliques lancées dans la discussion centrale de cet ouvrage: comment mettre un terme au règne des nouveaux super héros.

Kingdom Come, un must-have chez Urban ComicsKingdom Come, c’est donc l’une de ces œuvres intemporelles dont on se souvient comme référence artistique dans le milieu. Le travail établi autour de cet ouvrage est colossal, rempli de références et créé par deux passionnés de DC Comics. Une véritable lettre d’amour à l’univers des héros que tout fan se doit de dévorer. Si vous êtes en recherche d’un scénario dramatique, malgré tout assez terre-à-terre et rationnel, vous ne pouvez tout simplement pas passer à côté.

Dans cette édition Black Label de Kingdom Come, Urban Comics intègre par ailleurs de nombreux bonus qui nous permettent d’entrer dans la conception de ce chef d’œuvre. D’un côté, nous apprécions les commentaires de Mark Waid sur le contexte de l’industrie du comics dans les années 90 et ses inspirations pour Kingdom Come. De l’autre, Alex Ross nous balade sur plusieurs dizaines de pages à nous expliquer le design de tous les héros présents dans ce bouquin, aux côtés d’un vibrant hommage à son père et Windsor McCay dans le personnage de Norman McCay, un personnage externe aux événements de Kingdom Come que l’on retrouve tout au long du récit.


SITE OFFICIEL DE KINGDOM COME


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here