Caractéristiques techniques de la Razer DeathAdder V2:Razer DeathAdder V2 dessus

Caractéristiques techniques

  • Véritable capteur optique Focus+ de 20 000 DPI
  • Jusqu’à 650 pouces par seconde (IPS) / accélération de 50 g / précision de résolution de 99,6 % à la tête de l’industrie
  • Switchs optiques de souris Razer d’une durée de vie de 70 millions de clics
  • Conception ergonomique améliorée avec prises latérales caoutchoutées résistantes
  • Grands pieds de souris 100 % en PTFE (0,8 mm d’épaisseur)
  • Molette tactile conçue pour le jeu
  • Réglage de la sensibilité à la volée (par défaut : 400/800/1600/2400/3200)
  • Stockage sur le cloud et mémoire intégrée (4+1 profils)
  • Éclairage Razer Chroma RGB avec 16,8 millions de couleurs personnalisables
  • Huit boutons Hyperesponse indépendamment programmables
  • Personnalisation avancée de la distance de soulèvement/pose
  • Compatible avec Razer Synapse 3
  • Câble Speedflex de 2,1 m / 7 pieds
  • Dimensions approximatives : 127,0 mm / 5 pouces (longueur) x 61,7 mm / 2,43 pouces (largeur des prises) x 42,7 mm / 1,68 pouce (hauteur)
  • Poids approximatif : 82 g /2,9 oz (câble exclu)
  • Compatible avec la Xbox One pour les commandes de base

Dans son plein épanouissement technologique, Razer continue d’étendre sa dernière grosse nouveauté, les switches optiques, à sa gamme de souris incontournables. Aux côtés de la Basilisk, la DeathAdder se voit maintenant marquée d’un « V2 » en arborant fièrement cette innovation sur le packaging toujours très attrayant dans nos rayons.

Une ergonomie triple A toujours d’actualité

Fier de ses élégantes courbes lui ayant valut le succès des 10 million d’unités vendues, la Razer DeathAdder d’origine n’avait pas vraiment besoin de changer quoi que ce soit à son ergonomie si ce n’est une échancrure légèrement plus importante histoire de peaufiner à l’extrême limite ses formes. Il est vrai que ce modèle est l’un des plus ergonomiques de la marque grâce à ses formes épousant presque parfaitement la main au repos. Cette DeathAdder V2 se recouvre cette fois d’un plastique légèrement rugueux pour éviter la transpiration et les glisses involontaires. La prise en mains est ainsi immédiate et l’on ressent clairement que la marque a avant tout souhaité rendre le périphérique agréable à l’utilisation tout en rendant chaque touche additionnelle accessible du bout des doigts. D’autre part, elle tire avantage d’un poids ni trop léger ni trop lourd de 82 grammes et permet à ce titre une glisse souple. D’ailleurs, la Razer DeathAdder V2 comprend des patins en PTFE, un matériau utilisé pour les poêles antiadhérentes dans ce cas modifié et solidifié destiné à rendre les mouvements de la main plus flexibles et naturels.

Du côté de la connectique, la marque a mis les bouchées doubles et propose un câble Razer Speedflex évitant toute torsion et conçu pour générer une traînée minimale. Lors de notre utilisation, nous n’avons jamais été gêné par ce dernier, ce qui est tout de même un point important.

La souris des infinies possibilités

Le logiciel Razer Synapse permet quant à lui quelques merveilles avec la souris. D’une part, celle-ci comprend 8 boutons programmables en tenant compte des deux clics principaux et de la molette (clic et scroll). Il est également possible d’enregistrer jusqu’à 5 profils et attribuer le changement à l’une des touches de la souris ou tout simplement en cliquant sur le bouton additionnel « profile » situé sous la souris. Un indicateur coloré sera alors actif et indiquera le profil sélectionné. En jeu, l’utilisateur peut ainsi exploiter au mieux les deux boutons de la tranche gauche et ceux situés derrière la molette. Ceci dit, le fait de pouvoir bloquer ou laisser la molette en rotation libre comme sur certains modèles de chez Logitech aurait été une option additionnelle bienvenue pour cette V2.

Bye bye le mécanique, bonjour l’optique

Pour cette nouvelle année, Razer compte visiblement mettre l’accent sur l’optique. Premièrement, le capteur de la souris Razer DeathAdder V2 n’est plus un 5G mais un Focus+ de 20 000 DPI, ce qui est amplement suffisant pour une utilisation traditionnelle mais qui est une façon de parader dans les rayons avec de gros chiffres sur l’emballage. Le joueur titrera aussi avantage d’un suivi optimal allant jusque 650 pouces par seconde (IPS) et une tolérance d’accélération de 50 g. La retranscription des mouvements est effectivement très précise et adaptée à tous les styles de jeux.

Ensuite, la souris signe pour des Switchs mécaniques d’une durabilité de 70 millions de clics au détriment des Omron 50 millions de clics de la version précédente. Le clic est ici très réactif et tire profit d’une activation optique par un faisceau infrarouge enregistrant tous les clics délivrant un temps de réponse impressionnant de 0,2 milliseconde. Cette inovation avait déjà pu être observée l’an passé auprès de la marque sur certains de ses claviers dont le très récent Huntsman Elite Tournament Edition.

Avec une ergonomie dès le départ très appréciée des joueurs, cette nouvelle version de l’indémodable DeathAdder est parvenue à apporter quelques petites touches technologiques rendant son utilisation encore plus efficace, allant également jusqu’à resculpter les quelques millimètres de silhouette pour correspondre au mieux à un placement naturel de la main en Palm Grip au même titre que la tenue Claw Grip. Les boutons additionnels restent toujours très accessibles, et la tenue du périphérique sur le tapis est aussi délicate que sa glisse. En bref, nous avons entre nos mains une souris filaire classique dans son esthétique mais tirant profit des dernières innovations de la marque en termes de performances, réactivité et ergonomie, la classe!

Points positifs:

  • La prise en mains instantanée
  • La réactivité du capteur et des switches
  • Le câble tressé évite efficacement les torsions
  • Le revêtement du plastique et son poids

Points négatifs:

  • On aurait aimé un peu de polyvalence pour la molette

SITE OFFICIEL DE LA RAZER VIPER


RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
9
Article précédentUne Nintendo Switch Animal Crossing prévue pour mars
Article suivantFinal Fantasy VII Remake: un nouveau trailer avec le thème principal du jeu
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here