Fiche technique de Warcraft 3 Reforged :

Éditeur : Activision Blizzard
Développeur: Blizzard Entertainment
Date de sortie : 29 janvier 2020 sur PC
Type : Stratégie
Multi : oui
Langue : français

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine…

Nous sommes en 2002, Astérix et Obélix : mission Cléopâtre cartonne au cinéma, Nokia est le leadeur mondial en vente de téléphone et la saga Warcraft accouche d’un nouvel opus qui s’apprête à marquer l’histoire du jeu vidéo à jamais. Il faut dire que le début des années 2000 fût exceptionnel en termes de RTS de qualité, le marché ayant vu récemment débarquer des bombes telles que Age of Empire 2 et Commando Conquers Alerte Rouge 2. Blizzard ne pouvait pas se louper face à la concurrence et à la saturation du marché tant en quantité qu’en qualité. Et quelle réussite mes aïeux ! On parle ici d’un succès critique, financier et absolu sur le marché du jeu vidéo PC, étant un des démarrages les plus rapides de l’histoire de tous les temps du monde de l’univers.

Si l’épisode 3 ne dira peut-être rien aux plus jeunes, l’univers ‘Warcraft’ est connu de tous par son grand frère World of Warcraft. Excusez du peu, c’est tout simplement le MMO le plus joué de tous les temps, un événement culturel mondial qui a marqué (et continue de marquer) plusieurs générations et ce succès fût, entre autres, établi sur la notoriété de la saga Warcraft dont le 3 reste le pilier de référence. Dites-vous qu’à l’époque Warcraft 3 était plus connu que World of Warcraft, pas l’inverse.

Et ce n’est pas fini ! Les mods custom communautaires de Warcraft 3 ont donné naissance à de nombreux modes de jeux dont un certain ‘Defense of the ancients’, couramment appelé DOTA. Oui, DOTA, comme le MOBA de Valve, c’est marrant, non ? Qui lui-même a inspiré le titan qu’est League of Legends. Pas de Warcraft 3, pas de MOBA. Ça calme, hein ?

On vous dirait bien qu’il a également guéri le cancer et sauvé Elvis Presley d’une overdose de viagra, mais ces histoires vous seront contées une prochaine fois.
Alors quand Activision-Blizzard annonce en grande pompe lors de la Blizzcon 2018 un remaster pour son jeu culte, accompagné de trailers et démos qui claquent la rétine, nombreux sont les fans qui exultent à l’idée de repartir à la bataille en compagnie d’Arthas ou de Tyrande.

Le dur retour à la réalité

Malheureusement l’effervescence s’arrête là et maintenant que nous avons le jeu en main il nous est forcé de constater que Blizzard a choisi l’option de la facilité et nous a sorti un remaster sans passion.

Nous vous parlions plus tôt des RTS cultes, nous sommes maintenant à l’étape suivante, la sortie des remaster de cesdits jeux. Et à l’école des remaster, tout le monde n’a pas droit au même traitement.

Premier constat: le jeu est loin d’être beau et comble pour un jeu Blizzard, les cinématiques ne sont pas à la hauteur de nos attentes (voir le combat d’Illidian contre Arthas, qui pour le moment accumule plus de dislikes que de likes sur YouTube ou les différentes vidéos comparatives montrant un gros downgrade entre l’annonce de 2018 et la sortie du jeu). Celles-ci sont faites directement avec le moteur du jeu et ce dernier est le même que celui de 2002, revu et corrigé avec les technologies actuelles pour augmenter le rendu des textures, des ombres, etc.

Blizzard explique son choix par l’envie de rendre la totalité des mods et autres cartes de la communauté compatibles avec cette version Reforged de Warcraft 3 ainsi qu’en permettant aux joueurs de la version « Vanillia » de jouer avec/contre ceux du remaster. Impératif pour certains, fausse bonne idée pour d’autres, le choix reste discutable et la qualité graphique du jeu en pâti. Les joueurs de l’édition classique ont d’ailleurs eu la mauvaise surprise de se voir imposer l’installation de 30 gigas de mise à jour ainsi que Battle.net afin de pouvoir lancer leur jeu, n’offrant plus qu’un client commun aux deux versions du soft. Et c’est là que le bât blesse, certaines options incontournables du jeu original Warcraft 3 ne sont tout simplement plus présentes dans ce remaster, telles que la possibilité d’avoir des clans, de créer des campagnes custom, le classement compétitif en ligne, etc.

La version de base du titre était plus complète avant-hier qu’aujourd’hui… Plus qu’à espérer des patchs correctifs de la part de l’éditeur, même si ce genre de pratique reste inacceptable.

Est-ce la raison pour laquelle la communication autour de la sortie du titre fût quasi inexistante ces derniers mois/semaines ? La faute à un budget trop limité ou simplement pris à la légère par Blizzard suite au faible nombre de précommandes ? Là aussi, les avis divergent. Et autant dire que la communauté n’est pas contente.

Le mode campagne reste malgré tout un must-do et ne perd rien de sa qualité de l’époque même si elle n’apporte aucun plus intéressant (contrairement à ce qui avait été annoncé initialement), les plus mauvaises langues parleront même du dernier scénario de qualité de la part de Blizzard…

Merci, mais non merci

Warcraft 3 : Reforged est tout ce que l’on ne souhaite pas voir dans un remaster, entre améliorations trop légères, downgrade par rapport aux trailers et options présents auparavant mises à la poubelle. On ne le conseillera qu’aux nostalgiques voulant momentanément satisfaire un plaisir coupable, plaisir qui fera vite place à de la frustration face au peu de soin apporté à cette version.
Le titre méritait plus, beaucoup plus.

Points positifs:

  • La même campagne solo !

Points négatifs:

  • La même campagne solo ?
  • Des options en moins
  • Lancement catastrophique
  • Downgrade par rapport à l’annonce


SITE OFFICIEL DE WARCRAFT 3 REFORGED


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here