Fiche technique de Les 7 ninjas d’Efu Tome 1 & 2 :

Public : 14+
Éditeur : Meian Édition
Date de sortie : 22 juilet 2019
Date de sortie du prochain tome : 18 novembre 2019 (tome 3)
Pagination : 202 pages
Genre : Seinen
Auteur: Yamaguchi Takayuki
Nombre de volumes VO : 8
Nombre de volumes VF : 3
Situation de la série : En cours

Synopsis de la série

Kakugo est un jeune barbare de la vallée Hagakure. Kaizô et Iori sont deux opposants de Ieyasu Tokugawa, le nouveau commandant suprême. Alors qu’ils fuient sa milice pour se cacher dans la vallée, le village de Kakugo les recueille et leur propose de quoi survivre. La milice finit par les retrouver, ce qui cause la mort de Kakugo. Comme 6 autres personnes, à sa mort, il a la possibilité de revenir sur terre en devenant un ninja Onshin, doté d’une puissance phénoménale. Il devra, avec sa lame, se venger de ceux qui ont porté atteinte à sa vie.

Cependant, sept guerriers de l’ombre font leur apparition. Ce sont les sept lames d’Efu, les Ninjas Onshin !

Synopsis du tome 2

C’est au tour du proxénète Ren de devenir un ninja Oshin, nommé Shinki. Après qu’il se soit débarrassé de ses opposants, nous découvrons Gonkurô et Rikka, qui vont se retrouver eux aussi liés à la milice du Bakufu. Lorsque Gonkurô participe au tournoi de Sumo, il tombe sur un lutteur mandaté par le Bakufu et tombe dans leur ligne de mire. C’est l’occasion de faire la découverte d’un nouveau ninja Onshin, bien que ce ne soit pas forcément celui auquel on pourrait penser…

Dernière nouveauté chez Meian Édition Les 7 ninjas d’Efu vous embarquent dans un japon moyenâgeux méleageant à la fois faits historiques et mythes japonais. Le combo parfait pour réussir un manga ? Découvrons les deux premiers tomes sans plus attendre.

Tout d’abord, l’histoire se déroule dans un japon au 17e siècle, après une longue période tumultueuse, le Japon entre enfin en paix après que le pays tout entier est été unifié. Malheureusement, la tranquillité est de courte durée, car le fils d’un des chefs de l’unification décide de traquer et d’attaquer de nombreux villages. C’est ainsi que commence l’histoire, on retrouve le jeune Kakugo qui voit débarquer une milice d’éradications, dans sa fuite, il sera malheureusement tué ainsi que 6 autres personnes. Mais point de trépas pour les nobles, ces 7 pauvres malheureux se voient avoir une nouvelle de chance de se venger en revenant à la vie et devenir ainsi les 7 ninjas d’Onshin.

Globalement, c’est chaotique, les noms se succèdent, l’action est une fois rapide, une fois lente et on peine à décortiquer tout ça. Inspiré de fait majoritairement historique, les 7 ninjas d’Efu a la matière suffisante pour nous préparer un manga incroyable, crédible et explosif et pourtant, ce premier tome, qui pose clairement les bases, nous présente un par un les différents protagonistes de l’histoire, en passant d’abord par comment il vivait avant de mourir, puis sa mort et pour finir sa résurrection. Le schéma est le même, ainsi, le récit de ce premier volume est très linéaire et il est facile de décrocher. Néanmoins, ce qui tend à nous continuer de lire et ce qui nous permet d’apprécier pleinement le manga, c’est son côté réaliste et sanglant. En effet, à de nombreuses reprises, le manga n’est pas tendre avec le lecteur, on  y découvre des personnages infâmes et aux mœurs très limite, mais également à une violence parfois inouïe. Mais tout cela n’est pas gratuit, le scénario présente bien les choses ce qui fait gagné en crédibilité et ça, on adore.

Tout comme son prédécesseur, le tome 2 nous raconte de la même manière la naissance d’un nouveau ninja Onshin, ce dernier sera également assoiffé de vengeance et reviendra à la vie pour trouver la paix et comme prévu, le récit est donc très linéaire. Le seul véritable intérêt réside donc dans la résurrection et la transformation en Onshin et ses péripéties par la suite. Il est par ailleurs difficile de ne pas décrocher tant l’histoire peut être rapidement expédiée, et cela par le biais de moment qui mériterait un peu plus d’explication ou de détail. Quoi qu’il en soi, la fin attise légèrement notre curiosité et nous sommes assez curieux de découvrir la suite de l’histoire en espérant que l’auteur casse son rythme monotone et linéaire installé dans ces deux premiers volumes.

Pour conclure, le dessin mérite qu’on s’y attarde étant donné le choix particulier de design de l’oeuvre, il est clair que ce style artistique ne plaira pas à tout le monde, mais ce choix ne nous dérange absolument pas, au contraire, cela apporte une dose magique à l’oeuvre et comme expliquée juste au-dessus, cela le rend plus crédible. L’entrée en scène de Les 7 ninjas d’Efu est donc peut-être loupée, mais cela n’empêche pas au manga de nous livrer de bonnes surprises. Reste juste à voir comment la saga évoluera et si l’auteur compte rester dans son optique de linéarité ou si à contrario, il prendra un virage à 180°.


SITE OFFICIEL DE LES 7 NINJAS D’EFU TOME 1 & TOME 2


APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
7
Article précédentLa Playstation 5 proposera des jeux exclusifs à sa sortie
Article suivantMorbius: Découvrez le premier trailer du nouveau Marvel avec Jared Leto
Immense fan de jeux vidéo, manga, cinéma et comics. Le jeu vidéo a pris une place importante dans ma vie plus qu'un simple passe-temps, une véritable passion c'est grâce à 4WAG que je peux enfin réaliser un rêve de gosse. Joueur sur Playstation 4, les meilleurs jeux à mes yeux sont Assassin's Creed, Last of us, God of war et uncharted.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here