Fiche technique de Angolmois Chronique de l’invasion Mongole Tome 1 & 2 :

Public : 14+
Éditeur : Meian Edition
Date de sortie : 6 décembre 2019
Date de sortie du prochain tome : 13 janvier 2020
Pagination : 202 pages
Genre : Seinen
Auteur: Nanahiko Takagi
Nombre de volumes VO : 10
Nombre de volumes VF : 2
Situation de la série : Terminé

Synopsis de la série

Jinzaburô Kuchii, un samouraï de Kamakura, est exilé à Tsushima où il est chargé par la fille du gouverneur, Teruhi, de défendre l’île des Mongols. Au lieu de la peine de mort, les proscrits ont reçu l’ordre de servir de pions sacrifiables. Ils doivent tenir sept jours jusqu’à l’arrivée des renforts de Kyûshû, mais face aux armes et aux tactiques étranges des Mongols, le maître du clan Sô, Sukekuni, et son fils, Umajirô, se font tuer.

Alors que tous s’étaient résignés à perdre, Jinzaburô apparaît seul sur le champ de bataille, vêtu d’une ancienne armure…

Synopsis du tome 2

Sur la route maritime qui mène à Hakata, cible de l’invasion mongole, se trouve Tsushima où les troupes mongoles ont commencé à débarquer ! Des explosifs inconnus. Des tactiques peu familières… Jinzaburô Kuchii, un ancien vassal de Kamakura, a été exilé sur cette île.

Comment faire face à ces ennemis inconnus venus d’au-delà de la mer ? L’affrontement entre les deux armées est sur le point de commencer !

L’éditeur Meian a compris qu’il vaut mieux avoir plusieurs cordes à son arc, bien qu’il possède l’excellente saga Kingdom, lentement, mais sûrement, de nouvelles licences font leur apparition. Pour cette nouveauté, on reste dans le thème de la guerre avec l’invasion des terribles Mongoles au Japon. Découvrons si l’ombre de Kingdom ne pèse pas trop sur ce manga.

Le premier tome d’Angolmois va venir poser les bases avec une flopée de personnages très mystérieux dont nous découvrirons la véritable nature plus tard. Un bateau a quitté le Japon central et fait route vers une île mystérieuse, à son bord, des criminels et des déserteurs qui pensent être voué à une mort atroce. Mais une fois arrivés sur l’île, ils font la connaissance de la future reine qui leur annonce être sur Tsushima et que c’est elle qui a demandé qu’on lui livre ces prisonniers. La raison ? Les Mongoles vont envahir prochainement l’île avec des centaines de vaisseaux et des milliers d’hommes à bord.

Comme tout premier tome qui se respecte, celui-ci pose des bases solides en plantant d’entrée de jeu le décor. Si l’on sent rapidement la danger qui guette les habitants, on va se poser un peu plus de questions en ce qui concerne le héros principal de l’histoire, un samurai déchu du nom de Jinzaburô Kuchii. Bien que l’avancement de l’histoire est cohérent et logique avec l’explication du danger, l’arrivée du héros et son envie de combattre, il faut avouer qu’en parcourant ce premier tome, il nous a laissés complètement indifférents. Évidemment, il s’agit là du premier tome, on lui laissera donc le bénéfice du doute. Pour ceux qui aiment les mangas ou la stratégie guerrière est le maître mot comme Kingdom par exemple, vous risquez d’être servi, même si ce volume ne nous livre encore rien d’exceptionnel de ce côté, il est clair que la stratégie militaire sera au centre de cette histoire.

Meian a eu la brillante idée de sortir non pas un, mais bien deux tomes pour la sortie du manga, ainsi, c’est avec empressement que nous avons lu le volume 2. Le gouverneur principal de l’île et son fils ont péri dans cette première bataille pour défendre Tsushima à l’arrivée des Mongoles. Heureusement, les villageois ont un sursis, car le samouraï Jinzaburô Kuchii a mené les derniers soldats aux combats et a décroché une jolie première victoire. Malheureusement, il est encore peut-être trop tôt pour se réjouir.

Première bonne grosse nouvelle pour ce tome 2, c’est vis-à-vis de son héros, si dans le livre précédent, Jinzaburô Kuchii restait fort en retrait et ne dégageait rien comme sensation, l’auteur palie rapidement ce problème en nous présentant un homme brave, droit et habile au combat. En parlant de ces derniers, le manga commence à nous combler de scène de bataille dantesque, nous notons juste que certaines scènes manquent de grandiose et de gigantisme, cela n’est certes pas possible à cause de la position restreinte et géographique de Tsushima, mais il aurait été apprécié de montrer le réel danger que l’ennemi représente comme ce fut par exemple le cas dans le premier livre. Autre aspect bien plus développé dans ce second tome, c’est la politique. En effet, nos héros vont devoir combattre et retenir les Mongoles le temps que les alliées rappliquent, mais il est clair que seuls, la guerre sera perdue, nos héros vont donc devoir rallier les différentes factions de l’île afin de se battre sous un seul étendard.

Conclusion de cette série avec les deux premiers volumes, c’est pas mal, pas mal du tout. Certains plans méritent vraiment le coup d’œil et de s’y attarder, le conflit mêlant les Mongoles avec l’île de Tsushima est également une période historique riche et triste tant le nombre de morts est élevé. Niveau dessins, celui-ci est convenable, bien que certains traits soient encore un peu aléatoires, dans sa globalité, c’est propre et très dynamique. Mention spéciale au travail de Meian sur l’édition de ce manga est plus particulièrement aux jaquettes qui attirent rapidement le coup d’œil et se veut être juste magnifique.


SITE OFFICIEL DE ANGOLMOIS CHRONIQUE DE L’INVASION MONGOLE TOME 1 & TOME 2


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here