Fiche technique de Batman Damned:Batman Damned, édité par Urban Comics

  • Prix : 15,5 EUR
  • Public : Adulte
  • Collection : DC Black Label
  • Date de sortie : 25 octobre 2019
  • Pagination : 160 pages
  • Scénariste: Brian Azzarello
  • Dessinateurs: Lee Bermejo
  • Contenu vo: Damned #1-3

En cette période d’Halloween, Urban Comics accueille l’une de ses histoires les plus sombres à propos de l’homme chauve-souris. Aux commandes de ce Batman Damned, dont vous avez probablement déjà dû entendre parler à de nombreuses reprises, nous retrouvons Brian Azzarello au scénario. L’homme est avant tout réputé pour avoir collaboré avec Frank Miller sur la série Batman Dark Knight III ainsi que son travail sur sa propre série HellBlazer. A ses côté s’est joint Lee Bermejo aux dessins. L’homme qu’on ne présente plus aura maintes fois marqué l’industrie des comics grâce à des dessins très profonds, réalistes, donnant une toute autre dimensions à cet art.

Le Joker est mort. C’est désormais une certitude.  Mais qui, de Batman ou d’une menace autrement plus malfaisante, a pu mettre fin au règne de terreur du clown criminel ?
Batman, retrouvé inconscient près du corps de son ennemi, est incapable de mettre ses souvenirs en ordre. Pire, il en vient à douter de la réalité elle-même. Pour l’accompagner, et le perdre un peu plus ?, le justicier reçoit l’aide providentielle de John Constantine au cours d’une enquête qui l’amènera à frayer avec les forces mystiques tapies au coeur de Gotham.

Le sujet traité par Batman Damned est très psychologique, même si au premier abord, cela semble être une course contre la montre pour tenter d’identifier le (vrai?) assassin du Joker. Néanmoins, la rencontre du détective avec John Constantine va entraîner le récit dans une spirale infernale de métaphores, délivrant beaucoup de planches très sombres où l’on reconnait immédiatement l’empreinte de Bermejo.

S’il y a bien un point sur lequel Batman Damned impressionne, c’est effectivement ses planches. Cet ouvrage étant répertorié sur le Black Label de DC Comics, cela a conféré au dessinateur une grande liberté, si bien que certaines planches dessinées ont dans un premier temps dû être censuré. L’homme n’hésitait en effet plus à esquisser des formes de sexes, ce qui a assez déplu au label malgré sa catégorisation adulte. A côté de ça, on retrouve souvent Batman en vraie galère, ensanglanté et même apeuré. Des situations mettant notre héros dans des situations inédites mais incroyablement fascinantes.

Le récit en lui même, même s’il ne présente qu’assez peu de texte, requiert une grande attention de la part du lecteur. Nous suivons en effet une narration à double temps. L’une, très psychologie, est incrustée sous forme de texte dans les dessins et très morcelée. L’autre n’est que les interactions entre les personnages mais il faudra donc s’accrocher pour garder ce rythme très particulier, lent et fragmenté au fil des pages. Ce n’est pas toujours facile de suivre le processus créatif menant Azzarello à tourmenter Batman pour qu’il trouve enfin ce qui s’est passé le soir où le Joker a été tué.

Batman Damned n’en n’est pas moins bouleversant. Que ce soit par son esthétique très osée, réaliste et lugubre ou par sa narration tortueuse mais très bien orchestrée, le récit captive dès les premières cases. Il est peu surprenant que le comics ait fait parler de lui Outre-Atlantique puisqu’il s’agit de l’un des plus bouleversant parut cette année chez Urban Comics. Relativement court mais intense, il délivre une toute nouvelle vision de Batman que l’on aimerait voir plus souvent dans nos bibliothèques. Batman Damned est sans aucun doute un must-have de ces derniers mois si on est fan du héros et des histoires glauques touchant légèrement à la magie noire.Batman Damned


SITE OFFICIEL DE BATMAN DAMNED


 

APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
10
Article précédentDiablo 4 est enfin confirmé
Article suivantAvis – Rocketman, le biopic sur Elton John
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here