Fiche technique de Dragon Quest XI S :

Éditeur : Nintendo
Développeur : Square Enix
Date de sortie : 27 septembre 2019 sur Nintendo Switch
Type : RPG
Multi : non
Langue : japonais/anglais sous-titré français

Ce test portera sur le portage Switch de Dragon Quest XI, pour le contenu du jeu de base vous pouvez vous référer à notre test réalisé sur la version PS4 l’année passée.

La franchise a décidément le vent en poupe ces dernières semaines. Après le très bon spin off Dragon Quest Builders 2 (dont la version Switch n’avait pas à rougir face à la version PS4) et une apparition surprise comme nouveau(x) personnage(s) téléchargeable(s) dans Smash Bros Ultimate, la saga Dragon Quest nous revient avec un épisode canonique agrémenté de la lettre ‘S’ dans un portage Switch très réussi.

Autant le dire de suite, cette édition nomade est clairement la version définitive du jeu. En plus de vous proposer d’y jouer aux toilettes, elle agrémente le contenu déjà costaud de base du jeu pour en faire la version la plus complète à ce jour.

Un contenu riche et rempli de fan service

Tout d’abord, pour les puristes, les dialogues sont à nouveau doublés en Japonais en plus de l’Anglais proposé dans la version de base. Les musiques ont également étés retravaillées avec de nouveaux arrangements orchestraux sublimant les compositions d’origines. Et l’air de rien, pour un titre qui propose une aventure principale de plusieurs dizaines d’heures, ça fait un bien fou.

Des nouvelles missions secondaires ainsi que de nouveaux chapitres pour les membres de l’équipe font également leurs apparitions, développant plus en profondeur certains personnages, ce qui est toujours bon à prendre surtout quand c’est bien fait comme ici.
Autre ajout notable : la possibilité de ‘switcher’ en affichage retro 2D, véritable hommage aux premiers épisodes de la saga. Même idée que sur Halo 2 dans la Master Chief Collection pour ceux qui l’ont fait, avec la même sensation grisante de traverser plusieurs décennies d’évolutions graphiques en un clin d’œil. Et le titre n’en demeure pas moins jouable pour autant, un second run uniquement en 2D sera tout à fait envisageable.

Une belle prouesse technique

Enfin, abordons le point du portage en lui-même, l’aspect technique quoi. Et Sacré nom, quel portage ! A se demander si la Switch n’aurait pas des réserves inconnues que certains développeurs utiliseraient en cachette tant le rendu impressionne sur ce petit écran. Alors oui, la résolution du soft en prend un coup en mode portable mais le jeu reste beau comme un camion, fluide comme une passe de De Bruyn et agréable comme une pomme granny.


En bref Dragon Quest XI S aurait pu s’appeler Ultimate maxi definitive ultra edition sans pour autant survendre le produit. Si vous avez aimé l’expérience du jeu de base et souhaitez refaire une partie ou si vous hésitiez jusqu’à présent à commencer l’aventure, ce portage Switch s’imposera à vous comme la version idéale pour le faire.

– Lou

Points positifs:

  • Le contenu en plus
  • La qualité du portage
  • Le mode 2D
  • La zic-mu

Points négatifs:

  • Pas (encore ?) de mise à jour possible pour les anciennes versions


SITE OFFICIEL DE DRAGON QUEST XI S


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here