Fiche technique de Genocidal Organ Tome 3 :

Public : 15+
Éditeur : Pika
Date de sortie : 3 juillet 2019
Pagination : 240 pages
Genre : Seinen
Scénariste : Project Itoh
Dessinateur :Asô Gâto
Prix : 7,50 €
Nombre de volumes VO : 3
Nombre de volumes VF : 3
Situation de la série : Terminé
Critique du tome précédent : Genocidal Organ Tome 2

Synopsis de la série

Les États-Unis parachutent le capitaine Clavis Shepherd et ses hommes dans les Balkans. Appartenant au Détachement I, un groupe d’intervention placé sous la direction des forces de renseignement, ils ont pour mission de retrouver et d’éliminer un de leurs compatriotes qui se serait rendu coupable de crimes de guerre…

Synopsis du tome

À peine rentré de Prague que Clavis doit repartir en mission pour capturer vivant John Paul, le « touriste des génocides »… Alors que des complications viennent entraver le bon déroulement de l’opération, des soupçons commencent à émerger sur une éventuelle taupe infiltrée dans les plus hautes sphères du gouvernement américain ! L’ultime confrontation entre Clavis et John Paul est imminente, mais les mystères concernant ce dernier sont loin d’être résolus…

Après l’échec de sa mission à Prague ce qui lui a valu d’être capturé par l’homme qui traque depuis des années, le soldat Clavis, de retour chez lui s’apprête pour une nouvelle mission, l’ultime mission, celle qui le mènera à arrêter définitivement le roi des génocides, John Paul.

Ainsi, après un second tome très réussi, nous avons lu et dévoré avec attention ce dernier et ultime volume de la trilogie des Genocidal Organ et notre constat est sans appel, il est excellent. Si avec le premier livre, nous étions très sceptiques concernant son histoire, les tomes 2 et 3 ont réussi à nous convaincre grâce à un scénario solide et des personnages hauts en couleur. La confrontation ultime entre Clavis et John Paul est un duel de vivacité et d’intelligence, la violence des combats est sans arrêt justifiée par celui qui commet des atrocités dans le monde tandis que le bon soldat américain lui souhaite exécuter simplement les ordres reçus, mais ce dernier est divisé.

Le personnage de Clavis est une réussite en tout point, malgré qu’il veuille être un bon petit soldat, il est sans cesse hanté par ses démons et les fantômes de ceux à qui il a ôté la vie. Et malgré cela, il va toujours vouloir chercher une excuse pour expliquer ses actes. De l’autre côté, nous avons John Paul, qui lui, est le parfait opposé de Clavis, il sait que ce qu’il fait est mal, mais il l’assume entièrement et il ne cherche pas à se justifier, car pour lui, sa quête est noble et pleine de bon sens. Ce qui donne une crédibilité certaine au récit, c’est son rapprochement avec le vrai monde, le manga va même jusqu’à situer des actes abominables dans un futur proche et l’on vient à se demander si tout cela ne pourrait pas vraiment arriver chez nous.

Ce qui donne un franc succès et qui boucle merveilleusement bien cette histoire, c’est son final. Percutante, inattendue et osée, la conclusion de Genocidal Organ fait frissonner rien qu’à imaginer ce que le pouvoir des mots peut faire. C’est donc finalement une très agréable surprise qu’est ce manga.


SITE OFFICIEL DE GENOCIDAL ORGAN TOME 3


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here